jeudi , 23 mai 2019
Accueil / Actualités / Victime d’un accident de la route : Farheenah, 19 ans, clouée dans un fauteuil roulant
Farheenah

Victime d’un accident de la route : Farheenah, 19 ans, clouée dans un fauteuil roulant

Le 1e mars 2018, Farheenah, 19 ans,  était sur le siège passager de la motocyclette pilotée par son frère Sheryaz, 22 ans, et se rendait à son lieu de travail à Trou-aux-Biches.

La moto a emprunté la route Royal à Triolet tandis qu’une camionnette qui avait franchi une ligne blanche, avait continué sa route et s’est retrouvée devant elle. L’irréparable s’est produit, Sheryaz qui se trouvait au guidon de sa moto n’a pu  se rabattre sur le côté et a heurté de plein fouet le flanc gauche du caisson de la camionnette.  Le choc a été effroyable. La jeune fille a été  éjectée  de son siège ainsi que son frère. Les images d’une caméra de surveillance montrent la violence de l’impact

Grièvement blessés et inconscients, le frère et la sœur ont été transportés par le SAMU à l’hôpital SSR et admis aux soins intensifs. Sheryaz a passé trois semaines à l’hôpital avec des multiples blessures  tandis que Farheenah est restée 54 jours dans le coma avant de reprendre connaissance et de rester pendant encore deux mois à l’hôpital. Elle avait eu la colonne vertébrale fracturée, l’intestin déchiré et de multiples blessures.

La vie de Farheenah et de ses proches sera bouleversée à tout jamais.  Très débrouillard, joviale et entourée d’amis,  elle était toujours prête à aider. Aujourd’hui,  elle est complètement brisée Fini le temps où elle faisait sourire ses proches  et apportait de la joie chaque jour à la maison. Ses parents gardent cependant l’espoir qu’un jour elle va retrouver la guérison.

Dix mois après ce drame, la victime présente des séquelles graves et irréversibles suite à son traumatisme crânien. Elle a du mal à parler, ne peut s’alimenter seule et a même des trous de mémoire. Totalement paralysée, elle est clouée dans un fauteuil roulant.

Selon  Faranaz, sa mère, Farheenah se comporte comme une enfant. Elle cherche sa mère à chaque minute si elle ne la trouve pas devant elle. « J’espère que les autorités concernées prendront conscience des conséquences de cet accident sur ma fille tandis que le chauffeur coupable qui a détruit la vie de ma fille par son imprudence est en liberté et mène une vie normale avec sa famille. Guetté ki la peine et souffrance ki nous pe passé là », nous dit Faranaz.

Elle maudit ce jour fatidique du 1e mars 2018 quand Farheenah avait quitté  la maison aux alentours de midi dix pour se rendre à son travail par le bus. À peine une quinzaine des minutes après, elle est retournée à la maison. « Li ti blier ene livre ki so collègue ti prête li. Li dire moi li vine prend sa. En meme temps li trouve so frère. Li dire ‘Bhai alle kitte moi travaille lors motocyclette’. Lers mo trouve zot fine sorti fine aller. Sa même dernière fois ki mo trouve mo ti fille bien et en bonne santé », raconte-t-elle.

Opération chirurgicale

Aujourd’hui c’est tout un combat que les parents de Farheenah  livrent au quotidien pour veiller sur elle. Un médecin de l’hôpital Apollo à Chennai a  fait revivre un grand espoir dans leur cœur. Il leur a affirmé que Farheena peut retrouver l’usage de ses jambes mais il faudra qu’elle subisse une intervention chirurgicale au coût de Rs 1.3 M.  Somme faramineuse qui est hors de portée de  la famille.

Eshan, le père de la victime, travaille comme plombier  et se débat pour joindre les deux bouts. La famille lance un appel à la générosité  et à des sponsors pour lui venir en aide dans ces moments difficiles. Farheena a besoin de couches, de lingettes et de médicaments.  Tous ceux qui souhaitent l’aider peuvent contacter directement Eshan en appelant le 5 773 3186 ou le 261 9149.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

240517_ramadan

Loin de leur terre natale : le Ramadan des Mauriciens vivant à l’étranger

Nombreux sont les Mauriciens qui ont quitté leur terre natale pour aller travailler ou étudier …