jeudi , 22 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Société / Victime d’un accident de la route : Il appelle à votre générosité
emamally

Victime d’un accident de la route : Il appelle à votre générosité

Shezade Mohammad Emamally, 28 ans, marié et père d’un enfant de deux ans, est un habitant de Vallée Pitot. Marchand ambulant de son état, il se retrouve aujourd’hui dans des conditions précaires après avoir été victime d’un accident de moto.C’était le 18 mars 2016 sur l’autoroute près de la gare du sud. Il était à moto quand il a fait une chute en essayant d’éviter un chien. Grièvement blessé il a été conduit à l’hôpital Jeetoo où il a subi une délicate opération pour une fracture du tibia. Pour replacer et maintenir l’os dans sa position normale, l’insertion d’une plaque vissée et des fixateurs externes a été rendue nécessaire.

Après l’accident, Shezade a dû passer un mois à l’hôpital. Sa vie familiale s’en est trouvée bouleversée car ses maigres économies ont vite été épuisées. Sa situation financière se détériore davantage avec chaque jour qui passe. Shezade nous explique qu’auparavant, alors qu’il travaillait, sa famille ne manquait de rien. N’arrivant plus à tenir sur une jambe et à faire des efforts, il ne peut plus à travailler. « J’ai dû rendre la maison que je louais car je ne travaille plus et je n’arrive plus à payer le loyer », nous dit-il.

Provisoirement, sa famille a été recueillie par un proche bienfaisant et occupe une chambre qui fait aussi office de cuisine. Shezade touche une allocation sociale mensuelle de Rs 4035 de la Sécurité sociale. Mais cette somme est loin d’être suffisante pour arrondir ses fins de mois. « C’est loin d’être suffisant pour couvrir toutes nos dépenses. Heureusement que certains jours je reçois de l’aide d’un proche », nous dit Shezade.

Ce n’est pas la première fois que Shezade est victime d’un accident de la route. Il y a deux ans, il s’est fracturé le tibia droit et la profonde cicatrice qui est restée témoigne de la violence de l’impact. Cependant, il s’en est remis plutôt rapidement et avait pu recommencer à travailler.

Marié à Fadila il y a trois ans, Shezade se dit chanceux d’avoir une épouse très compréhensive qui est toujours présente à ses côtés pour le soutenir malgré les nombreuses difficultés auxquelles il fait face. « Je rends grâce à mon Créateur et je garde espoir qu’Il m’aidera à voir la lumière au bout du tunnel », laisse-t-il entendre.

Sachant que les vis et les fixateurs ne seront pas enlevés de son pied de sitôt, il souhaite bénéficier d’un étal à la place Decaen où des marchands ambulants ont été relocalisés. Cependant, sans ressources financières, il ne pourra réunir le capital nécessaire pour acheter des marchandises afin que son épouse puisse travailler entretemps. Il lance donc un appel aux ONGs et même individuellement à ses coreligionnaires pour lui offrir un colis alimentaire et surtout des produits alimentaires, d’hygiène et de soins pour bébé.

R.T

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

120617_rozida

L’extrême pauvreté à Grande Retraite : Rozida et sa fille se battent pour sortir de la misère

À Grande Retraite, village qui se trouve dans l’est du pays, vivent Rozida Choychoo, 57 …