dimanche , 15 décembre 2019
Accueil / Actualités / Victime d’un accident de la route : Abdur Rahman, 14 ans, rend l’âme après deux semaines
Abdur Rahman

Victime d’un accident de la route : Abdur Rahman, 14 ans, rend l’âme après deux semaines

Abdur Rahman Goulamgoss, 14 ans, a succombé à ses blessures 23 jours après l’accident de la route dont il a été victime le vendredi 23 février dernier. Le jour du drame, l’adolescent avait pris la motocyclette de son père pour se rendre à la boutique vers 7h30. Il empruntait l’avenue Perruche No 3, Pailles, quand il est entré en collision avec une fourgonnette. L’adolescent voulait éviter une flaque d’eau quand le drame est survenu.

Grièvement blessé à la tête, il a été conduit de toute urgence à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo où il a subi une délicate intervention et a été admis à l’unité des soins intensifs. Le lundi 5 mars, après deux semaines, Abdur a rendu son dernier soupir sur son lit d’hôpital. L’autopsie pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin a attribué son décès à une fracture du crâne.

Ses proches, écrasés par la douleur, acceptent cependant le fait que Dieu a décidé de le rappeler à Lui. Selon eux, l’adolescent avait un avenir prometteur et brillant devant lui. Issu d’une famille de cinq enfants, Abdur Rahman était l’avant-dernier enfant de la famille. Son père, Ahmad, le décrit comme un garçon gentil et très pieux. Il ne ratait jamais aucune de ses cinq prières quotidiennes et s’adonnait à la mémorisation des versets coraniques.

Le père de la victime ainsi que d’autres habitants de la localité déplorent l’état des routes dans cette région où, en l’absence de drains, il y a partout d’innombrables nids-de-poule et des flaques d’eau. Une semaine avant le drame, un autre fils d’Ahmad qui roulait à vélo a fait une chute après être entré dans un nid-de-poule. Pour les habitants de Morcellement Guibies Pailles, l’entretien des routes laisse à désirer. On se plaint aussi de la mauvaise habitude qu’ont prise les bus individuels d’emprunter des raccourcis en s’engageant dans des petites ruelles. « Gouvernement pe fer campagne ‘pas laisse koltar touille ou’. Mais nous dire Nando Bodha d’abord vine dans Pailles guette l’état banne la route. Kitte fois zot pou comprend ki ici pas motocycliste ki en tort mais la façon municipalité et RDA pe gère sa banne la route là, » lance un habitant.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Entreprendre

National Entrepreuneurship & Leadership Summit 2019 – Entreprendre : les clés de la réussite

De plus en plus de jeunes souhaitent être entrepreneurs plutôt que salariés. Quatre entrepreneurs nous …