dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Religion / Les vertus de l’I’tikaaf et ses principes
130617_namaz

Les vertus de l’I’tikaaf et ses principes

La religion est venue pour apporter à l’homme l’équilibre et la perfection dans sa vie. Sans la religion, l’homme perd ses repères et donc ne pourra pas vivre une vie saine.

C’est la religion qui encourage le mariage, une vie familiale et la prière. Le fait qu’on est surveillé et qu’on doit un jour rendre compte de ses actes nous oblige à bien nous comporter et à réfléchir deux fois avant de commettre des actes ignobles. La religion de l’Islam préconise la modération et ne tolère aucun extrême. D’une part, il y a l’obligation à chacun de chercher un gagne-pain licite, et d’autre part on doit s’adonner à des obligations religieuses tous les jours. « Ce sont des hommes que ni le commerce, ni les transactions ne les distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la Salât et de l’acquittement de la Zakât. » (24 :37).

Mais pendant l’année on devrait avoir un équilibre entre les activités mondaines et la spiritualité. Et c’est là qu’on note que le prophète (pssl)  consacrait les derniers dix jours de chaque Ramadan à l’I’tikaaf. Il est rapporté par Hazrat Aisha (r.a.) qu’après la mort du prophète*pssl), ses épouses aussi s’asseyaient pour les dix jours de l’i’tikaaf (Bukhari).

L’I’tikaaf est se couper de toutes les occupations mondaines et se retirer pour faire les ibadats exclusivement dans la masjid pour les hommes et dans la maison pour les dames. Il existe trois catégories d’I’tikaaf : Nafil, sunna et wajib. L’intention de I’tikaaf nafil peut se faire n’importe quand en entrant dans la masjid et on peut rompre l’Itekaaf sans problème. Il n’y a pas de condition de jeûne attachée à I’tikaaf nafil et on peut le faire même pour un instant. Deuxièmement, il y a l’I’tikaaf sunna des dix derniers jours du Ramadan. Cet I’tikaaf exige qu’on soit propre et qu’on jeûne et qu’on le complète jusqu’à la fin. C’est pour cela qu’à  l’arrivée des menstruations, les dames doivent rompre leur I’tikaaf. Les épouses doivent avoir la permission de leur époux pour s’assoir pour cet I’tikaaf. L’I’tikaaf wajib est celui pour lequel on a fait la promesse de le faire ou en retour d’une faveur quelconque (mannat). L’I’tikaaf des dix derniers jours de Ramadan est sunna muakkadah alal kifayah. C’est à dire qu’au moins un homme doit être en état d’l’I’tikaaf les 10 derniers jours du Ramadan dans une masjid au moins dans chaque endroit. S’il n’y a personne, alors tous les musulmans de ces régions sont à blâmer.

Les vertus de l’I’tikaaf

Il est rapporté sous l’autorité de Ibn Majah que celui qui effectue l’I’tikaaf, c’est comme s’il est en train d’accomplir toutes les bonnes actions possibles. « Celui qui reste un jour en I’tikaaf, il sera éloigné du feu de l’enfer d’une distance de trois fossés. Chaque fossé a une largeur plus ce qu’il y a entre la terre et le ciel » (Tabrani) Et la vertu de l’I’tikaaf est qu’on est coupé de toutes les occupations mondaines pour se consacrer à son Créateur, Allah Ta’ala. Et encore la plus grande vertu est la nuit de Lailatul Qadr qu’on peut avoir par l’I’tikaaf des dix derniers jours. Au fait le prophète (pssl) effectuait l’I’tikaaf pour avoir cette nuit-là. Plus de 1000 mois de récompenses pour cette nuit et donc on comprend pourquoi tant de personnes accompagnaient le prophète (pssl) pendant l’I’tikaaf. L’I’tikaaf a pour principal objectif de nous délaisser des besognes mondaines pour nous adonner au service d’Allah Ta’ala dans les limites de la masjid. Et il nous est conseillé d’augmenter les ‘ibadats’ pendant ces dix derniers jours :  « Lorsqu’arrivaient les dix derniers jours de Ramadan, le prophète (pssl) passait les nuits en ‘ibadats’, réveillait ses épouses, et faisait beaucoup d’efforts et serrait sa ceinture » (Muslim). L’expression « serrait la ceinture » est expliquée soit pour exprimer le sérieux du prophète (pssl) à faire des ibadats ou il n’approchait pas ses épouses en ces jours.

Les principes de l’I’tikaaf

La première condition de l’I’tikaaf sunna ou wajib est qu’on doit être musulman, propre (sans impureté), être sain d’esprit et on doit jeûner. Pour les hommes, l’Itikaaf se fait dans une masjid où les cinqs salaats sont établis. Les dames doivent être pures (après les menstruations)  et doivent prendre une chambre de leur maison comme leur ‘’Masjidul Bait’’ d’où normalement elles font leurs salaats. On doit rester dans l’enceinte de la chambre Masjidul Bait et ne pas sortir de là  sauf pour trois raisons : faire Wuzu, aller aux toilettes et prendre un bain obligatoire. Une seconde passée sans nécessité en dehors de la masjid annulera l’itikaaf. Hazrat Aisha (r.a.) explique cela : « La prescription sur un mu’takif (celui qui fait l’I’tikaaf) est qu’il ne doit pas sortir pour visiter un malade, ne pas assister à un enterrement, ne pas toucher et ni avoir des relations intimes avec sa femme, ne pas sortir sans nécessité et il n’y a pas d’Itikaaf sans le jeûne »
(Abu Dawood).

Donc on doit rester dans ces limites et passer son temps à faire la lecture du Coran, les salaats, tasbihs et s’adonner à d’autres occupations religieuses. On peut parler de bien, dormir, manger sur place et la famille peut prendre de nos nouvelles.

Les hommes ne partiront pas au travail et les dames ne s’occuperont  pas de leurs corvées ménagères. Mais si elles n’ont personne pour faire la cuisine, alors elles peuvent s’en occuper sans tarder pour retourner dans sa chambre de Masjidul Bait (Fatawa Mahmoodia). L’Itikaaf est pour s’adonner à des occupations de deen et rien d’autre. Il n’est pas permis d’accomplir le bain de Jum’ah aussi. Pas de transactions de commerce ni des paroles du dunya, mais il est permis d’acheter sa nourriture au cas où il n’y a pas d’arrangement.

Note : Ceux que leur I`tikaafs sont annulé soit par les menstruations ou par sortir par exprès ou sans nécessiter devront remplacer un jour et une nuit d`I`tikaaf seulement. On peut le remplacer pendant le Ramadan ou après.

L’heure de l’I’tikaaf

Le l’`tikaaf sunna des dix derniers jours commence au coucher du soleil le 21eme Ramadan jusqu`à la fin du Ramadan. Pour cette année, l`I`tikaaf commence au coucher du soleil le jeudi le 15 juin 2017.

En quête de la Lailatul Qadr, les mu`taqifs et les non mu`taqifs sont conseillés de rester éveillés pendant les nuits impaires : Le soir du jeudi 15 Juin : 21eme. Le soir du samedi 17 juin : 23eme. Le soir du lundi 19 juin : 25eme. Le soir du mercredi 21 juin : 27eme. Le soir du vendredi 23 juin : 29eme.

Commentaires

A propos de Mufti Makoojee

Ceci peut vous intéresser

280817_hajj

L’après-Hadj : les défis des hadjees

Les jours passent vite. Les minutes… les secondes s’égrènent. Ce ne sont pas les hadjees …