vendredi , 23 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Actualités / Tribulations d’un jeune couple : Amiirah et Kadhafi lancent un cri de détresse
120517-couple

Tribulations d’un jeune couple : Amiirah et Kadhafi lancent un cri de détresse

Ils sont délaissés par leur employeur. Ils n’ont aucune source de revenus. Ils lancent un appel de solidarité pour trouver une maison et aussi des provisions pour vivre, surtout pour leur bébé de six mois.

Un jeune couple a déposé une plainte au poste de police de Baie du Tombeau contre son  employeur. Pour rappel, ce dernier est venu saccager leur maison de dépendance lundi le 01 mai dernier. Amiirah,  18 ans, mariée et mère d’un bébé de six mois habite  la route Royale à Résidence Indira à Baie du Tombeau. Son époux Kadhafi, 27 ans, travaille dans la Résidence Indira depuis deux mois. Amiirah travaille comme bonne à tout faire tandis que son époux Kadhafi est jardinier.  Depuis le 01 mai, ils ont été priés de vider les lieux. Toutefois, ils n’ont aucune place pour se refugier. De plus, ils sont sans aucune source de revenu avec leur bébé sous les bras. Actuellement, ils vivent dans une maison saccagée dépourvue de vitres et  qui coule comme une passoire.

120517-couple-2

120517-couple-1

Offre d’emploi

« Nous avions trouvé cette offre d’emploi sur Facebook. On cherchait un couple pour occuper cette résidence. Quand nous sommes venus, l’employeur a proposé de nous loger dans une maison. En plus, il a dit que nous n’aurons aucun frais à payer et nous toucherons un salaire », dit Amiirah. Toutefois, elle et son époux n’ont pas des repos ou des jours de congé.  Ainsi, le dimanche 30 avril, elle avait demandé la permission de  son employeur pour un jour de congé le lundi 01 mai pour aller acheter des  provisions.  « Mo employeur dire moi avant allé fer nettoye ene la chambre la haut parski li pou vini apres. Mo  nettoye apres nous sorti moi et mo missie. Mo mama ti la même dans la cage », raconte Amiirah.

Selon elle, durant son absence aux alentours de 11h00, son employeur est venu et n’était pas satisfait avec le nettoyage.  « Dans un excès de colère, il n’a pas hésité à faire voler en éclats les carreaux de vitre de la maison avant de partir. Ma mère était a l’intérieur de la maison et a  même reçu un coup de
pierre », dit  encore Amiirah.

Appel à la solidarité

Elle s’est rendue à la police et au bureau du travail pour déposer une plainte contre son employeur. Mais  les officiers du bureau de travail lui ont dit qu’ils ne peuvent  rien et de référer le cas à la police. Amiirah et son époux lancent un appel à la solidarité à tous ceux qui souhaitent les aider.  Ils ont besoin des couches, du lait Nursie No 2, de phosphatine pour  bébé et aussi des provisions pour vivre. Ils souhaitent trouver une maison et y travailler comme gardien. Pour les contacter, on peut téléphoner sur le numéro 5712029. Du coté de la police, on nous informe que l’enquête suit son cours. Nous avions tenté d’entrer en contact avec l’employeur mais en vain.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Les médecins et les bénévoles de la mosquée Umarain et de la SJFM

‘Medical Check-up’ à la mosquée Umarain

« Pendant le Ramadan, beaucoup de personnes ont tendance à négliger leur santé et délaisser leurs …