vendredi , 23 février 2018
Accueil / Actualités / Symptômes, précautions, risques et remèdes : les maladies liées aux pluies torrentielles
010218_malade

Symptômes, précautions, risques et remèdes : les maladies liées aux pluies torrentielles

En cette période cyclonique et de pluies torrentielles, les infections virales et autres maladies se multiplient. De nombreux Mauriciens souffrent de gastro-entérite, conjonctivite, d’infection respiratoire et de grippe. Depuis le début de l’année, un peu plus de 2500 cas de gastro-entérite ont été enregistrés à Maurice.

À chaque passage cyclonique, son lot de maladies. Le cyclone Berguitta et les grosses pluies qui se sont abattues sur le pays durant ces dernières semaines ont causé beaucoup de dégâts matériels. Mais le changement de température et d’humidité ont été la cause de plusieurs maladies comme c’est toujours le cas durant les périodes de pluies diluviennes. Ainsi, depuis le début de l’année, plus de 2500 cas de gastro-entérite ont été enregistrés dans les cinq hôpitaux régionaux du pays ainsi que ceux de Mahébourg, Montagne-Longue et Souillac. Du 8 au 14 janvier, 970 cas ont été enregistrés alors que du 15 au 21 janvier, ce chiffre a connu une baisse passant à 830. À pareille époque l’année dernière, le nombre de cas était de 839 et 876 respectivement. En ce qui concerne la conjonctivite, on dénombre 388 cas du 15 au 21 janvier 2018 dans nos hôpitaux. Du 8 au 14 janvier, 415 cas ont été recensés dans les hôpitaux.

Ces chiffres démontrent une baisse dans le nombre de cas de gastro-entérite et de conjonctivite. Toutefois, le Dr Fazil Khodabocus du département des maladies transmissibles au ministère de la Santé estime que la population doit néanmoins redoubler de précautions en raison des averses qui continuent de s’abattre sur l’île ces derniers jours. « L’humidité et la chaleur en cette période vont provoquer plusieurs maladies. Outre la gastro-entérite et la conjonctivite, des personnes peuvent attraper une grippe. La vigilance doit être de mise surtout pour les nourrissons et les enfants en bas âge ainsi que les personnes qui ont un système immunitaire affaibli en raison des maladies comme le diabète ou le cancer », souligne le médecin.

Le Dr Adil Mownah, qui exerce dans le privé, nous explique la source de ces maladies. « Les passages cycloniques et les grosses averses sont responsables de nombreuses maladies. Certaines de ces maladies sont transmises par l’eau alors que d’autres le sont par des vecteurs comme les moustiques », dit-il. Le médecin avance que les maladies les plus fréquentes liées aux grosses averses sont la gastro-entérite, la conjonctivite, les infections respiratoires et certaines maladies de la peau. Celles qui sont transmises par les vecteurs sont la dengue et le chikungunya. « Durant cette période, ce sont principalement la gastro-entérite et la conjonctivite qui touchent le plus de personnes », indique le Dr Mownah.

Gastro-entérite

Causée pour la plupart du temps par des infections virales, la gastro-entérite touche les personnes de différents groupes d’âge. Cependant, les enfants et les personnes âgées sont les plus à risque.

Symptômes : Les symptômes liés à la gastro-entérite peuvent durer deux à trois jours, voire plus dans certains cas. Selon le Dr Adil Mownah, les principaux symptômes sont la diarrhée, le vomissement, les crampes abdominales, la fièvre, les douleurs musculaires et articulaires ainsi que la fatigue. « Si les symptômes persistent, il est conseillé de se rendre à l’hôpital ou de consulter son médecin », indique le Dr Mownah. Pour sa part, le Dr Fazil Khodabocus met en garde contre l’automédication dans ces cas de figure. « Les médecins sont les plus qualifiés pour vous indiquer les soins appropriés », insiste-t-il.

Les précautions : Si une personne est atteinte de gastro-entérite, le Dr Adil Mownah estime qu’elle doit rester chez elle jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. « C’est une maladie contagieuse et les enfants qui en sont atteints ne doivent pas se rendre à l’école car ils risquent de contaminer leurs camarades de classe », souligne le médecin.

Parmi les autres précautions à prendre, il conseille de bien se laver les mains régulièrement et d’en faire autant avant de manger ou de préparer à manger. Il faut aussi éviter autant que possible tout contact avec d’autres personnes. « Une personne atteinte doit éviter de manger des aliments qui ne sont pas suffisamment cuits comme des grillades par exemple. En revanche, il est conseillé de manger des biscuits secs et des fruits comme la banane. Il faut bien mâcher la nourriture pour une digestion facile », préconise notre interlocuteur. Concernant les fruits et les légumes, il est vivement recommandé de bien les laver avant la consommation.

Le Dr Fazil Khodabocus avance qu’il est important également de vérifier la date de péremption des aliments. Il ajoute qu’il faut être très vigilant lors de la préparation des aliments à base de bœuf, du poulet ou des œufs. « La mayonnaise peut provoquer des maux d’estomac. Il est conseillé d’éviter les gâteaux qui contiennent de la crème », ajoute-t-il.

À faire : Comme la gastro-entérite provoque la déshydratation, il est recommandé de boire beaucoup d’eau (bouillie et refroidie au préalable) mais en petite quantité. « Les personnes qui se déshydratent perdent aussi du sel et des minéraux. Dans les hôpitaux, on prescrit des sérums réhydratants. Donc, nul besoin d’en préparer chez soi », indique le Dr Khodabocus. Parallèlement, il est conseillé de se reposer en cas d’infection de gastro-entérite.

À éviter : Les aliments durs tels que le pain, les produits laitiers, la caféine, les boissons alcoolisées, les aliments gras et épicés. « En évitant la consommation de ces produits, notre estomac et notre système digestif ont plus de temps de récupérer », soutient le Dr Mownah. Pour sa part, le Dr Fazil Khodabocus estime qu’il faut éviter de consommer des aliments qui sont restés dans le réfrigérateur pendant longtemps. « Privilégiez un repas fraîchement préparé », conseille-t-il.
Conjonctivite
Trouble de l’œil très fréquent, la conjonctivite est une inflammation de la conjonctive de l’œil d’origine virale, bactérienne ou allergique de la couche transparente de cellules recouvrant toute la surface de l’œil y compris l’intérieur de la paupière. Le plus souvent, elle est causée par un virus et rarement par une infection bactérienne.

Symptômes : Les conjonctivites virales provoquent des sécrétions claires aqueuses. Selon le Dr Adil Mownah, des patients peuvent aussi avoir des douleurs à un oeil ou aux deux yeux ainsi qu’une sensation d’avoir un grain de sable dans l’oeil. « Une rougeur de l’œil atteint, des sécrétions et un larmoiement sont également des symptômes communes », avance le médecin.

Les précautions : Une personne atteinte de conjonctivite doit éviter tout contact avec des personnes non-infectées. « C’est une maladie très contagieuse et il est conseillé de rester chez soi pendant au moins une semaine ou selon les recommandations du médecin », prévient le Dr Khodabocus. Aussi, il est important de bien se laver les mains avec du savon ou un désinfectant après chaque contact avec l’œil ou les yeux infecté(s). « À la maison, chaque membre de la famille doit avoir sa propre serviette et il faut éviter de partager les objets personnels », souligne le Dr Mownah. Il ajoute qu’il faut couvrir sa bouche lorsqu’on éternue ou lorsque l’on tousse afin d’éviter la prolifération des microbes.

À faire : Se faire examiner par un médecin pour toute médication et se reposer à la maison jusqu’à la disparation des symptômes. Le Dr Mownah conseille aussi de se laver l’œil ou les yeux infecté(s) avec une serviette humide et propre.

À éviter : Si plusieurs membres d’une même famille ont été atteints de conjonctivite, le Dr Fazil Khodabocus met en garde contre le partage des gouttes. « Les gouttes qui sont prescrits dans les hôpitaux sont à usage personnel et il est recommandé de ne pas les partager avec d’autres personnes », dit-il. Par ailleurs, il faut éviter les lentilles de contact et il est préférable de porter des lunettes jusqu’à la disparation des symptômes. « La conjonctivite peut provoquer des picotements mais il est déconseiller de se gratter les yeux car cela risque d’aggraver l’inflammation », précise pour sa part le Dr Mownah.


Gare à la prolifération des moustiques !

Après chaque grosse averse, l’eau stagnante sur la toiture des maisons, dans les plaines ou ailleurs, est le vecteur principal de la prolifération des moustiques qui y pondent leurs œufs. Les moustiques provoquent plusieurs maladies comme la dengue et le chikungunya. Il est recommandé de prendre les précautions qui s’imposent afin d’éviter la prolifération de ces insectes.

Selon le Dr Adil Mownah, les symptômes liés à la dengue et le chikungunya sont pratiquement les mêmes. Ceux-ci se présentent sous forme de forte fièvre, une perte d’appétit, des migraines, la fatigue, une baisse de la tension artérielle, des douleurs musculaires et articulaires et des rougeurs sur le corps.

Les précautions à prendre :

• Évacuer toute accumulation d’eau sur la toiture des maisons et dans les assiettes sous les bacs/pots de fleurs.
• Se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir de l’eau dans l’environnement extérieur (pneus usagés, boîtes de conserve, déchets ménagers…).
• Couvrir convenablement les réservoirs d’eau de façon à ce que les moustiques n’y ont pas accès.
• Ramasser les feuilles mortes et autres déchets et les mettre dans une poubelle couverte.
• Éviter les piqûres de moustiques en portant des vêtements couvrant les jambes et les bras.
• Utiliser des produits anti-moustiques régulièrement.
• Dormir autant que possible sous la protection d’une moustiquaire.
• Utiliser des serpentins, diffuseurs anti-moustiques à intervalles réguliers en suivant les instructions sur les emballages.


Teenusha Soobrah, diététicienne : «Un repas équilibré demeure la façon idéale de s’alimenter»

La directrice de la société Nutriwise, Teenusha Soobrah, estime qu’il faut opter pour un repas équilibré en cette période où plusieurs personnes sont atteintes de maladies liées aux grosses pluies.
Après les grosses pluies, y-a-t-il des risques à consommer des légumes/brèdes etc…qui sont longtemps restés sous les eaux dans les plantations ?

Les légumes contiennent un certain nombre de vitamines comme les vitamines C et B. Cependant, comme ces vitamines sont solubles à l’eau, il est fort probable qu’une longue exposition à l’eau de pluie pourrait diminuer le taux de ces vitamines dans les aliments. De plus, les vitamines et minéraux dans les légumes vont diminuer si on a tendance à les conserver durant une longue période. Néanmoins, le taux de fibres reste inchangé.

Face aux maladies liées aux grosses averses, quelle alimentation préconisez-vous pour rester en bonne santé ?
Un repas équilibré demeure la façon idéale de s’alimenter. Cela comprend les produits non-raffinés comme les pains à base de blé ou le riz brun, les fruits et les légumes et des sources de lipides sains comme l’huile d’olive ou des noix non-salées et aussi bien que des protéines contenues dans les œufs et le poisson. Si nous adoptons cette façon de manger, notre corps aura son apport journalier en vitamines C, B, sélénium, zinc et autres afin d’assurer le bon fonctionnement de notre système immunitaire. Mais l’emphase doit être mise sur la sécurité alimentaire durant les périodes de grosses pluies et une vigilance accrue est recommandée. Ainsi, par exemple, il faut éviter d’exposer de la viande à température ambiante pour plus de 2 heures et ensuite la mettre au congélateur. Si une personne souffre de gastro-entérite, il faut éviter de consommer en excès les produits laitiers et d’opter pour un repas plus léger comme la soupe aux légumes afin de permettre à notre corps de se reposer.

Pour les enfants, quels sont les apports nutritifs requis ?
Quel que soit l’âge, toute personne doit consommer un repas équilibré. Cela dit, dépendant du groupe d’âge, une personne pourrait avoir des besoins nutritionnels distincts au fur et à mesure qu’elle grandisse. Deux sources clés de minéral sont le calcium et le fer mais l’apport en vitamine D et l’oméga 3 est aussi important. Il est important de faire ressortir qu’il ne faut jamais faire suivre un régime à un enfant. Demandez l’avis d’un diététicien tout le temps.

Face à la pénurie de légumes sur le marché, comment réajuster notre alimentation ?
Les légumes en boîtes (avec un taux de sodium inférieur à 400 mg/100 g de produit) et les légumes surgelés peuvent être des alternatives pour l’instant. De nos toujours, il existe de nouvelles techniques avant l’emballage des légumes surgelés comme les faire blanchir avant de les congeler. Ainsi, il n’y a pas de produits chimiques dans le processus. De plus, les légumes surgelés sont très pratiques à l’usage. Sur le plan nutritionnel, ils sont aussi bons que les légumes frais et les deux comprennent un nombre de vitamines et de minéraux aussi bien que des antioxydants qui aident à réduire les risques de maladies chroniques.


D’autres maladies fréquentes en cette période

Outre la gastro-entérite et la conjonctivite, d’autres maladies sont fréquentes durant la période cyclonique et les pluies torrentielles. Selon le Dr Fazil Khodabocus, l’humidité dans l’atmosphère peut occasionner des allergies en raison de la prolifération des acariens dans les maisons. « La moisissure dans les maison durant les périodes de pluie peut être une source d’allergie pour plusieurs personnes. Ainsi, il est recommandé de consulter un médecin en cas d’apparition des symptômes tels que le rhume. À la maison, il faut bien aérer les chambres et éviter d’avoir trop d’objets dans une seule pièce », estime le Community Physician du ministère de la Santé.

Selon lui, la chaleur durant cette période peut provoquer des malaises et la fatigue chez certaines personnes. « Les personnes âgées doivent bien planifier leurs activités et éviter de sortir en période de grosse chaleur. Il faut constamment se réhydrater en buvant beaucoup d’eau qu’on aura fait bouillir au préalable. La sensation de soif diminue chez les personnes âgées mais n’empêche et il est essentiel qu’elles s’hydratent convenablement », préconise le médecin.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

Azam Rujubali

Azam Rujubali: aucune compensation suite à son délogement

Azam Rujubali et ses proches qui ont été contraints d’évacuer leur domicile se trouvant sur …