vendredi , 15 novembre 2019
Accueil / Actualités / Spécialiste des maladies neurologiques – Dr Mohamed Afzal Curimbacus : «Le vieillissement est un facteur lié à la neurologie»
Dr Mohamed Afzal
Dr Mohamed Afzal Curimbacus en famille

Spécialiste des maladies neurologiques – Dr Mohamed Afzal Curimbacus : «Le vieillissement est un facteur lié à la neurologie»

Mohamed Afzal Curimbacus, spécialiste des maladies neurologiques, a fait plusieurs études sur les facteurs liés à la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, d’épilepsie et les troubles cognitifs. Face à ces maladies complexes, il recommande la prudence, un diagnostic précoce et une prise en charge immédiate. 

D’emblée, le Dr Afzal Curimbacus nous dit que notre population vieillissante est exposée à un accident vasculaire cérébral (AVC) qui est très répandu à Maurice.Il indique qu’il y a eu 4000 admissions dans nos hôpitaux en 2017 sans compter les cas dans les cliniques privées. Il laisse entendre que le principal facteur de risque à la maladie d’Alzheimer et de Parkinson est l’âge.« À Maurice l’hypertension et le diabète sonttrès répandus.Le mode de vie des personnes âgées a changé et ils font moins d’activitésphysiques.Et de ce fait elles sont plus exposées à un accident vasculaire cérébral », laisse-t-il entendre..

Le Dr Afzal Carimbacus nous explique que la neurologie est une spécialité médicale s’intéressant au fonctionnement et aux maladies du système nerveux central (cerveau et la moelle épinière) périphérique (nerf crânien et nerfs des membres).

Selon les études médicales, cette spécialité recouvre un champ très large et traite des maladies complexes comme  : la conscience, le sommeil, les fonctions intellectuelles, le langage, le comportement, le contrôle des mouvements, la perception sensorielle et les douleurs.

Les neurologues sont donc généralement spécialisés dans un domaine précis : troubles cognitifs, troubles de sommeil, troubles de langage, migraine,épilepsie, neuro-vasculaire, neuro-ophtalmologie etneuropsychiatrie.

Le Dr Afzal Curimbacus explique que si un patient fait une crise AVC il peut être traité avec des médicaments.Il explique que la maladie d’Alzheimer est plus courante que la maladie de Parkinson et que les deux sont différentes.

Selon le spécialiste, il faut faire l’éducation des gens et les encourager à s’orienter vers des activités ludiques, traiter les dépressions et encourager les personnes âgées à faire des activités sociales. Selon lui, les patients qui souffrent de la maladie d’Alzheimer devraient être plus actifs dans leur vie sociale.

Le Dr Afzal Curimbacus précise que les hommes sont plus exposés à la maladie de Parkinson car dès leur jeune âge ils ont été exposés à certains produits toxiques.

« Les deux maladies sont incurablesmais il existe des médicaments et traitements pour ralentir et améliorer les symptômes », déclare-t-il. Le Dr Curimbacus ajoute que les médicaments neurologiques sont limités à Maurice.Selon le spécialiste,si un patient ne reçoit pas le traitement approprié lors de la phase aigüe, à un stade avancé la maladie peut être mortelle.

Abordant le volet des produits toxiques consommés par les jeunes, le Dr Curimbacus souligne que les produits toxiques, comme la drogue de synthèse, endommagent le cerveau et peuvent provoquer destroubles cognitifs, l’épilepsie ou un AVC avec hémorragie.Les jeunes qui souffrent de problème neurologique comme la migraine, le vertige, l’épilepsie et le traumatisme doivent consulter un neurologue pour des traitements, car la fonction d’un neurologue c’est de diagnostiquer et traiter les maladies des systèmes nerveux et neuro musculaires.

«J’ai fait toutes mes études en langue chinoise»

Natif de Centre de Flacq, le Dr Mohamed Afzal Curimbacus vient d’une famille modeste composée de 4 frères.Il a fait ses études primaires à l’école Rajcoomar Gujadhur et ses études secondaires au collège Sir Leckraz Teeluck. Classé 14e dans la filière scientifique, il est boursier de l’État en 1999 et se rend en Chine pour entreprendre des études en médecine. Il raconte qu’il afait toutes ses études de médecine en langue chinoise. « Cela m’a pris toute une année pour apprendre cette langue  », dit-il.

De 2000 à 2006, il a fréquenté l’université de Wuhan sous la tutelle des grands professeurs de médecine. De retour à Maurice en 2006,il intègre le service public à l’hôpital Jawaharlal Nehru à Rose-Belle comme généraliste. Le Dr Curimbacus découvre que beaucoup de patients sont touchés par un AVC et qu’il n’y a aucune prise en charge côté traitement.

En 2007, il retourne en Chine pour compléter sa spécialisation en neurologie à l’université de Huazhong après avoir obtenu une bourse du ministère de l’Éducation pour se spécialiser en neurologie.À l’université il était responsable de la formation des jeunes médecins pour leur développement professionnelcontinu (CPD)

Il était aussi le «Class monitor pour les étudiants étrangers».En 2012 ,il est le seul neurologue à effectuer un test électro neuro physiologique. Sur un appareil EMG, il a détecté les nerfs coincés,le trouble musculaire et neuro musculaire sur des patients.

En 2018, il quitte le service public pour travailler dans les cliniques. Son épouse, Jin Feng Curimbacus, originaire de Chine, lui a donné deux enfants qui se prénomment Aisha et Osman.

Il rend hommage au Créateur pour sa réussite et à sa mère Bibi Sabina Ramputh et son père Imamali Curimbaccus qui ont toujours été à ses côtés.

Il n’oublie pas le support d’un grand médecin, le Dr Dominique Lam.Il remercie aussi son ex-enseignant M.Asraff Fataymamode.

Le Dr Curimbacus adore la lecture,pratique une activité sportive et contribue anonymement à des œuvres de bienfaisance.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

121119_depute2_3

Circonscriptions Nos 2 et 3 : la parole aux élus

Dans les circonscriptions Nos 2 et 3, ce sont les candidats du MMM et de …