lundi , 25 septembre 2017
Accueil / Actualités / Sourd-muet de naissance : Hayyaan, 2 ans, a besoin de Rs 1m pour pouvoir entendre
Hayyaan

Sourd-muet de naissance : Hayyaan, 2 ans, a besoin de Rs 1m pour pouvoir entendre

Muhammad Hayyaan Golamhosen, 2  ans,  sourd-muet de naissance ne peut communiquer avec ses parents alors qu’à son âge tous les enfants égayent la maison par leurs gazouillis et leurs babillages.

Hayyaan est un bébé adorable qui malgré sa surdité attire la compassion. Il a cinq mois quand ses parents découvrent son problème. Hayyaan ne réagissait pas aux sons et aux appels de son nom et ne se réveillait pas lorsqu’il y avait un bruit très fort. Inquiets, ils décident d’emmener leur bébé chez un spécialiste pour en avoir le cœur net.  Après une série de tests, le spécialiste confirme que Muhammad Hayyaan est atteint de surdité à 90%.

Firoz Golamhosen, le père du petit Hayyaan, nous explique que dans un premier temps tous les appareils auditifs ont été essayés sur lui mais aucun n’a eu de l’effet vu le fort pourcentage de sa surdité. Les parents demandent alors au spécialiste si un implant cochléaire pourrait être la solution. Or, une opération pour un implant sur bébé ne se fait pas à  Maurice. Firoze ne baisse pas les bras et entame des démarches à l’étranger pour connaître le coût de l’opération.

Problème de taille

Les parents optent pour l’île de la Réunion, non seulement à cause de sa proximité mais aussi parce que le coût y est moindre comparé aux autres pays. Mais un problème de taille se dresse sur leur chemin. Comment réunir la somme de Rs 1 million  excluant les billets d’avion, le logement et la nourriture. D’après le spécialiste français, après l’opération ,il faudra au moins 6 semaines pour le réglage de l’implant et la thérapie de langage. Un suivi et un apprentissage auprès d’un orthophoniste sont nécessaires après la pose de l’implant. Le cerveau demande une période d’adaptation pour apprendre à identifier les informations reçues. La surdité du jeune enfant est une anomalie fréquente. 1 pour 1000 naissances dans une famille sans antécédent et 15 pour 1000 naissances chez les enfants à haut risque. L’accompagnement familial contribue à l’élaboration de projets thérapeutiques et pédagogiques.

Firoz Golamhosen nous explique que sa femme et lui ont épuisé toutes leurs économies en médicaments et visites en clinique privée. Ils ont déjà contracté un emprunt et aucune banque ne voudra leur accorder un prêt additionnel. En tant que père et croyant, Firoz  malgré le fait que ce soit très dur à supporter, accepte la volonté d’Allah. Il y voit même un bienfait car il est convaincu que le Créateur lui donne l’opportunité de prendre soin de son enfant et en retour Allah fera le reste. Il lance un appel à la générosité de ses frères et sœurs pour l’aider à réunir la somme nécessaire afin que le petit Hayyaan puisse vivre comme  tous les enfants de son âge.

«Aidez-moi à trouver une solution  afin que notre fils puisse connaître les joies de l’enfance et fréquenter l’école comme tous ses camarades», dit-il.   Si vous désirez aider à faire une bonne action en cette période de Zul Hijja, vous pouvez appeler les parents sur le 57699556 et le 57510609. Firoz et son épouse qui habitent la capitale remercient  tous ceux qui les ont soutenus et espèrent que bientôt Muhammad Hayyaan pourra entendre et parler pour les rendre heureux.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

hadjees

Accueil chaleureux pour les hadjees

Le premier gros contingent des hadjees mauriciens est arrivé jeudi après-midi par le vol d’Emirates …