samedi , 23 septembre 2017
Accueil / En toute intimité / Soukaina Jamal Eddine, spécialiste en médecine bioénergétique : une approche holistique pour un traitement efficace
Soukaina

Soukaina Jamal Eddine, spécialiste en médecine bioénergétique : une approche holistique pour un traitement efficace

Soukaina Jamal Eddine,  de nationalité marocaine, est de passage chez nous. Elle rentre au Maroc prochainement mais compte venir s’installer à Maurice à l’avenir. Cette bio-technologiste, reconvertie dans la médecine bioénergétique et quantique, prône une approche holistique pour un meilleur traitement. Rencontre.

La science et la spiritualité. Deux éléments distincts mais universels. La Marocaine Soukaina Jamal Eddine est l’une des rares scientifiques à s’être reconvertie en médecine spirituelle et énergétique. Bio-technologiste de formation, la jeune femme nous explique comment elle a été « guidée dans cette voie ». Elle raconte que lorsqu’elle était encore enfant, elle était atteinte d’une maladie chronique nécessitant un traitement médicamenteux lourd et un régime alimentaire assez rigoureux à vie.

« À l’âge de 23 ans, je me suis retrouvée au bout du tunnel suite à une recrudescence de cette maladie. C’était la dépression totale. Or un jour, pendant que je méditais dans le jardin, j’ai levé mon regard vers le ciel et j’ai  réalisé que je ne suis pas seule et qu’Allah existe au dessus de tout et qu’Il est Le seul capable de me guérir. ‘Allahu Akbar’ s’est alors échappée de ma bouche et une émotion forte s’est emparée de moi », nous raconte-t-elle. Elle ajoute que depuis cet instant, elle a vécu une vraie transformation et que sa fréquence respiratoire est devenue normale à nouveau.

Par la suite, elle s’est mise à pratiquer quotidiennement des exercices de tai chi ainsi que d’autres mouvements de force pratiqués dans le Qi Gong sous la supervision d’un maitre d’art martial et elle a été graduellement guérie de sa maladie. « J’ai tout le temps refusé à prendre des médicaments et des antidépresseurs car ceux-ci ne font qu’assourdir notre conscience. Quand nous sommes malades, les spécialistes de la médecine allopathique conventionnelle ont tendance à considérer le patient  comme un organe cherchant à traiter que les symptômes alors que l’être humain, c’est un tout, qui nécessite une approche holistique globale », précise-t-elle.

Traitements thérapeutiques

Désormais spécialiste en médecine bioénergétique et quantique, Soukaina pratique plusieurs thérapies énergétiques dont le shiatsu thérapeutique, la médecine de ventouses, la psychothérapie et la nutrithérapie. Elle estime qu’une approche holistique permet de mieux traiter les gens. « Pour moi, il n’est pas sage de remédier aux symptômes uniquement par des médicaments. Chaque symptôme nous délivre un message spécifique qu’il s’agit de décoder, d’accepter et de mettre à profit pour notre voyage en ce monde. L’état de santé ou de déficience d’une personne dépend des facteurs physiques, psychologiques, sociaux, écologiques, spirituels et énergétiques, d’où l’importance d’une approche holistique », souligne notre interlocutrice. Soukaina ajoute que l’énergie d’une personne influe énormément sur  son bien-être.

Et qu’en est-il de la science? Soukaina nous explique que notre corps physique est « doublé d’un corps énergétique » qui détient l’information et l’échange avec le corps à des vitesses supra-lumineuses. Elle indique que cette notion est approuvée par la communauté scientifique. « Les scientifiques ne développent pas les recherches dans ce domaine parce que la ‘pyramide’ qui nous dirige ne voit aucun intérêt à cela. Mais on n’à qu’à se référer à l’équation d’Einstein (Ndlr : e=mc2) qui démontre que tout est énergie », dit-elle encore. La science, peut-elle expliquer les phénomènes de la conscience ? « La science, c’est nous et c’est la science qui doit être au service de l’humain », souligne-t-elle.

La thérapeute énergéticienne attire aussi l’attention sur le traitement à la ventouse (hijama). Elle affirme que plusieurs individus pensent connaître les techniques de ce traitement mais il existe une topographie bien définie quant à la pose des ventouses sur le corps. Elle explique qu’il est nécessaire d’avoir des connaissances de l’anatomie humaine ainsi que les points d’acupuncture et les méridiens d’énergie qui traversent notre corps pour que le hijama donne des résultats plus probants.

La nutrithérapie et les produits naturels

La cuisine rapide et la mal bouffe touchent de plus en plus de personnes à travers le monde. Soukaina Jamal Eddine estime qu’il est primordial de manger sainement si on veut se reconnecter avec soi et avec Allah. La nutrithérapie est ainsi le retour vers des aliments frais, sains et bio. « De nos jours, on parle de l’alicament. C’est l’aliment qui nous guérit. Les médias ont su nous manipuler. Auparavant, il y avait le prêt à porter, puis le prêt à manger et désormais, il existe le prêt à penser. Des aliments sains et l’usage des produits naturels pour nos besoins quotidiens sont essentiels pour une bonne santé », préconise-t-elle. Elle ajoute que les Mauriciens ont la chance d’être encore entourés d’arbres fruitiers et que nous devons en tirer profit. « Vous avez un pays magnifique et des fruits exotiques tout au long de l’année. Il est temps de se remettre au vert », dit-elle.

Soulignons que Soukaina a l’intention de s’installer à Maurice. Elle a également plusieurs projets en tête. Elle travaille actuellement en collaboration avec la société ‘OneEssence’ pour la mise sur pied d’un centre de bien-être 100% naturel à Maurice. Elle compte aussi lancer une marque de produits spa et cosmétiques avec des produits naturels certifiés aux normes canadiennes et américaines.

Parcours

Le parcours académique et professionnel de Soukaina Jamal Eddine est impressionnant. Après avoir complété son Baccalauréat scientifique (série sciences expérimentales en 1995), elle met le cap sur la Tunisie pour ses études en Biotechnologie. Une année plus tard, elle obtient son diplôme de Nutrition à l’École de Nutrition et du Paramédical de Casablanca. Ensuite elle a entamé des études en shiatsu thérapeutique à l’École espagnole de Shiatsu Malaga en Espagne.  En 2009, elle est diplômée en thérapie des ventouses (Cupping) à la faculté de physiothérapie du Caire en Égypte. En 2015, elle décroche sa licence en psychologie fondamentale à l’université Hassan II Mohammedia. Elle opère actuellement dans son cabinet à Casablanca.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

Zainab Khatib

Zainab Khatib : «J’ai développé un intérêt prononcé pour le kyokushinkai»

Zainab Khatib  a décroché son premier titre de championne nationale de kyukushinkai  le 20  août …