dimanche , 21 janvier 2018
Accueil / Actualités / Solide comme un chêne : Affez Elahee, première centenaire de 2018
Affez Elahee

Solide comme un chêne : Affez Elahee, première centenaire de 2018

Il n’y a rien de plus beau que de  vivre pendant un siècle, de rester en bonne santé et d’être entouré par ceux qui nous sont chers. Affez Elahee, une habitante de Plaine Verte, soufflera ses 100 bougies le 13 janvier 2018. Malgré son âge, Dadi Affez, couvre de ses bénédictions ses fils. Ceux-ci, présents à l’occasion, nous expliquent que ce sera un anniversaire pas comme les autres qui sera fêté samedi prochain dans une salle à Cité Martial.

L’atmosphère est empreinte d’une vive émotion dans le salon où Dadi Affez est installée sur un canapé. Son  regard rempli de tendresse et son large sourire donnent envie de déposer un baiser sur son front. Dadi Affez, solide comme un chêne, nous écoute avec attention parler avec ses fils. Aboo Twalib connu comme bhai Aboo  l’aîné,  nous explique qu’il n’existe pas d’élixir de longue vie ni de potion magique pour vivre cent ans. « Mo maman fine tout le temps ene dimoune honnête, sincère, génereuse et gentille », nous dit-il. Elias, un autre fils ajoute que sa maman s’est toujours montrée accueillante et hospitalière à l’égard de tout un chacun. « Zamais ène dimoune fine rétourne l’estomac vide kan li vinne tappe la porte mo maman pou rode manger », fait ressortir Elias.

Elle accomplit ses prières

Dadi Affez est née à Petit Verger et a connu une enfance heureuse bien que la vie était difficile. À l’âge de 13 ans, elle épouse Mamode Aniff Elahee, un commerçant de Phoenix . Le couple s’installe à Les Salines à Port-Louis et mène une vie remplie de bonheur et de joie. Dadi Affez était une personne qui voulait que ses enfants soient éduqués malgré le fait qu’elle n’a pas elle-même été scolarisée. Le couple a eu 10 enfants. 9 garçons et 1 fille. 3 de ses fils sont décédé son époux aussi est décédé.

Dadi Affez était une personne qui voulait que ses enfants soient éduqués malgré le fait qu’elle n’a pas elle-même été scolarisée…

Dadi Affez a accepté la volonté du Créateur. Amode, un de ses fils, nous raconte une anecdote qui est restée gravée dans sa mémoire. Il raconte que la famille avait à faire de gros sacrifices pour nourrir les 10 enfants. Il se souvient du jour où son père avait apporté un poisson pour faire cuire.  « Nous tous gagne ène tranche. Kan arrive tour mo maman pou manger pas reste narnien. Li prend so diriz li passe dans caraille li manger », raconte-t-il alors que ses yeux se remplissent de larmes. Dadi Affez nous écoute sans intervenir. Ses enfants ne tarissent pas d’éloges pour leur mère qui les a guidés dans le droit chemin. « Nous ti obliger alle madrassah pou apprane faire namaz et lire Quraan », dit l’un d’eux. Pour eux, leur mère était la colonne vertébrale de la maison et c’est elle qui a soutenu leur père jusqu’à sa mort. Dadi n’est pas une personne difficile et accepte sa vieillesse. « Vieillir ce n’est ni renoncer, ni résister mais accepter de vivre toutes les étapes en toute conscience », souligne bhai Aboo.

Dadi met un point d’honneur à accomplir ses prières 5 fois par jour malgré son âge. À l’âge de 99 ans elle se réveillait très tôt durant le mois de ramadan pour observer le jeûne et accomplir le namaz tahajud. Elle mange de tout, mais préfère les légumes et parfois elle demande à manger un peu de briyani.

Dadi Affez jouit d’une bonne santé et se porte comme un charme. Parfois elle aime regarder le télévision et les vendredis elle adore le programme Anjuman. Sa belle-fille raconte qu’à l’âge de 99 ans elle insistait pour faire la lessive et nettoyer la maison.

Ses fils n’ont pas de mots pour remercier leur maman pour tout ce qu’elle a fait pour les grandir. En ce jour de fête, tous ensemble ils vont se réunir pour demander au Créateur de verser Ses bénédictions sur leur mère et de veiller sur sa santé.

Amode, un des fils de dadi Affez,  jeûnera le jour de ses 100 ans pour remercier Allah d’avoir gardé sa maman en bonne santé à l’âge100 ans. Les fils  encore vivants sont Aboo Twalib, Aboo Twayab, Mushrood, Amode Ibrahim, Sadeck et Elias. Dadi Affez à une fille qui porte le nom de Nazira.

Le jour de son anniversaire elle sera entourée de ses 7 enfants ,ses 24 petits-enfants et 33 arrière-petits-enfants.

Cadeau d’anniversaire à ma mère

Bhai Aboo, un coiffeur  de 82 ans, est une figure très populaire du Ward 4. Il est l’aîné des enfants de dadi Affez. Bhai Aboo chérit sa mère comme la prunelle de ses yeux et ne rate jamais l’occasion de lui faire des câlins et de lui susurrer des mots doux à l’oreille. En ce jour des réjouissances, il aimerait dire à sa maman qu’elle est la plus belle des mères. « Maman chérie, chez toi vieillesse rime avec sagesse et tendresse .Sache qu’en ce jour spécial, tu es ma plus belle princesse .Tu es pour moi un modèle à suivre et bien plus encore. Je n’arriverai jamais à te dire merci pour tout ce que tu as fait pour moi. Je prie Allah pour t’envoyer  un océan de bonheur et que tu sois heureuse jusqu’à ton dernier jour. Pardonne moi maman pour les bêtises que j’ai pu commettre sans le savoir. Tu seras toujours ma plus belle maman au monde. Au nom de tous mes frères et sœurs, petits-enfants et arrière-petits-enfants nous te souhaitons bon anniversaire ».

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

160118_anwar

Soins oculaires – Dr Husnoo : «Le traitement au laser permet des interventions pointues»

« On travaille sur le dossier de la construction d’un nouvel hôpital des yeux », a …