dimanche , 25 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Reportage / Shopping à Plaine Verte
200617_eid

Shopping à Plaine Verte

Une ambiance festive règne à la rue Pagoda à Plaine Verte. Les gens se pressent pour faire leurs achats à l’occasion de l’Eid-Ul-Fitr.  Reportage.

Plusieurs magasins  affichent des prix au rabais pour mieux attirer les clients.  Ils offrent des robes, churidars, châles (horni) , sharwanis, entres autres.

Les opinions  divergent du côté des  propriétaires de magasins. Pour certains le  travail se fait au ralenti. Pour d’autres, les affaires vont plutôt bien. « Certains clients préfèrent attendre la dernière semaine du ramadan pour venir acheter vêtements et cadeaux.  Des fois, nous recevons beaucoup plus de visiteurs que d’acheteurs », nous dit un propriétaire de magasin. Les clients, paraît-il, font de bonnes affaires. Certains viennent même de Camp Diable, Curepipe,  Triolet pour  éviter  la ruée de la dernière  semaine pour faire leur shopping.

Imran Rhyman de Curepipe, est accompagné de  son épouse et ses enfants. Il est un  habitué  de la rue Pagoda surtout  en période de fête. «  Je  trouve que les prix sont meilleurs à la  rue Pagoda qu’ailleurs », avoue-t-il.

Amirrah Jameer Caunhye  et son époux Rizwan, viennent de Brisée Verdière. Ils estiment que les prix sont abordables. « Dans beaucoup de magasins et même chez les  marchands des rues, on affiche des prix au rabais en cette période pré-Eid.  Mais, si on compare les prix avec ceux de l’année dernière,  il y a une différence, », nous dit Rizwan.

Begum Abdool Carrim vient de Triolet.  Elle est très satisfaite des prix car elle a pu  faire de bonnes affaires. « Je suis venue acheter des vêtements pour la famille pour Eid. Les prix sont abordables. Aussi je profite de ce dernier  week-end  avant Eid », déclare-t-elle.

Shaheen Irisha trouve que les prix  sont vraiment  abordables. « Ici, je fais de bonnes affaires. Il faut bien se préparer et célébrer dignement la fête d’Eid », dit-elle.

Rajack Rajah Hossenally, propriétaire de magasin, vend des bonnets, et des fioles de parfum (attaar), entre autres « En cette période, le travail est un peu lent, comparé à l’année dernière. Mais Alhamdoolillah on ne peut se plaindre », dit-il.

Propriétaire  du magasin Cassim,  Nadia Cassim vend des  churidars, des cadres islamiques, des produits esthétiques, du mehendi . Particularité : on peut faire l’application du mehendi sur place. « Cette année, il y a moins d’acheteurs. Nous offrons une remise  de 40 % sur nos churidars. Et  pour Eid, il y aura une remise spéciale de 15 à 20% pour l’application du mehendi à nos clientes », dit-elle..

Nourmabee, propriétaire du magasin Alyaz Ladies  Wear, vend des churidars haut de gamme qui viennent de l’Inde et du Pakistan. Les prix varient entre Rs 1 000 à Rs 15,000. « J’ai importé de nouvelles variétés de vêtements. Mais,  je n’ai pas encore vu cette ambiance   de l’année dernière. Le travail  est lent et  les  clients  hésitent.  Je peux même dire qu’i y a une baisse de 40 %, sur nos ventes. C’est mauvais signe pour le business en cette période festive », dit-elle.

Sajeedah Hadjee Sheriff est la propriétaire du magasin  Khusboo Fashion Parade, spécialiste de  churidars et Kurtis. « Le travail  a  connu une baisse inexplicable surtout en cette période pré-Eid, soit plus de 30 % sur nos chiffres d’affaires et ce malgré  des  nouveaux articles », affirme-t-elle.

Marchands de rue

Yasine Deelawor vend des fleurs artificielles. « Cette année, le travail est au ralenti, même si nous offrons  une remise entre Rs 50 et Rs 200 sur de nouvelles variétés des fleurs et Rs 100  à 200 sur des bouquets », nous dit-il.

Noorani Mungrooa vend des savates et des pantoufles. « Alhamdoolilah, pour moi, le travail marche. Je remercie  mon Créateur », dit-il.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

150617_masjid

Shan-E-Mohammadi Masjid : Elle célèbre ses 189 ans

Cette année, la mosquée Shan-E-Mohammadi de Notre Dame célèbre ses 189 ans d’existence. Et pour  …