mardi , 22 août 2017
Accueil / Activités / Shalma Auckbaraullee, travailleuse sociale : elle œuvre pour le bien-être des enfants démunis
100817_shalma

Shalma Auckbaraullee, travailleuse sociale : elle œuvre pour le bien-être des enfants démunis

Elle caressait le rêve de redonner le sourire aux enfants démunis de l’île Maurice. Pour cela, Shalma n’a pas hésité à faire le déplacement de Mississauga au Canada. En vacances chez nous pour quelques semaines, elle a rencontré les représentants de plusieurs ONG pour leur faire des donations. Rencontre avec une femme au grand cœur.

Son pays d’origine a toujours eu une importance particulière à ses yeux. Et cela, Shalma Auckbaraulee ne cesse de le répéter. Bien qu’elle ait grandi au Canada, Shalma a toujours voulu aider ses compatriotes. Financial Security Advisor de profession,  elle est également fondatrice et CEO « La Main dans la Main », une Organisation Non Gouvernementale qui vient en aide aux Mauriciens immigrés au Canada. « Je chérissais le projet de pouvoir un jour me rendre à Maurice et apporter mon aide aux jeunes enfants mauriciens démunis. Au Canada, j’aide beaucoup de Mauriciens. Je voulais voir un sourire se dessiner sur le visage des enfants, les serrer dans mes bras, partager leurs émotions et surtout les rendre heureux, »  nous raconte-t-elle.

C’est aussi grâce au support de son meilleur ami d’enfance Hidayat que son projet a pu aboutir. « Cela fait 22 ans qu’il  me soutient dans mon organisation. Il m’a poussé à aller de l’avant avec ce projet car il croyait en moi. C’est comme ça que j’ai fait appel à des partenaires au Canada et à Maurice afin de récolter des dons, mais aussi des vêtements, des objets divers pour plusieurs associations  qui s’occupent des enfants démunis de Maurice », soutient-elle.

Lors de son séjour, Shalma a pu rencontrer les enfants de « Shelter and Children Foundation » le 30 juillet  en compagnie de Sheela Baguant et M. Naidu. Une rencontre qui a bouleversé la jeune femme. « Ce fut un moment très émotionnel. Les enfants sont très motivés et sont très bien entourés. J’ai été très impressionnée par le professionnalisme de Madame Sheela. On voit que c’est une femme passionnée et qu’elle croit au potentiel de ses enfants, » nous dit-elle.

La jeune femme souligne également à quel point elle a été prise  par l’émotion lorsqu’elle a vu le nombre de bébés sans parents. « Ces enfants ne voulaient pas que je parte et cherchaient leurs mamans. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte de la chance d’avoir été élevé par nos parents. Il est important que les enfants  d’aujourd’hui s’en rendent compte. Que Dieu les protège ! »,
dit-elle toute émue.

Elle nous raconte que les enfants s’entraident mutuellement telle une grande famille. « Ces enfants ont vraiment la capacité de faire de grandes choses dans leur vie. Ils aideront l’île Maurice dans le milieu professionnel car ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Le gouvernement, la communauté mauricienne et les parents doivent unir leurs forces car ils sont l’avenir du pays. Ainsi ils pourront faire des choses positives, » souligne-t-elle.

Par ailleurs, Shalma remercie Miss Mauritius India Worldwide, Jaleela pour l’avoir aidée à partager un moment avec les enfants de « Children Foundation and Shelter for Women and Children in Distress » à Forest Side,  Sonia Siddique de Microsoft, le Chef Zulfekar, Naeem Moosbally, Etwaree et St Catherine Care home entre autres. « Martin Luther King avait dit : «  I have a dream ».  Et ce rêve est devenu “ notre rêve”. Si je suis arrivée jusque-là c’est par la volonté d’Allah et aussi l’aide de mon oncle Rassool Auckbaraullee, qui fut l’un des premiers Mauriciens à émigrer au Canada dans les années 70.  Il voulait toujours aider les immigrants comme lui. Je poursuis son rêve à ma manière, » conclut-elle.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Le Prof Anwar Hussein Subratty

Anwar Hussein Subratty, chairman de l’ICC : «Hors de question d’avoir plus de 4 personnes par chambre»

À quelques jours du départ des pèlerins, tout est fin prêt du côté de l’Islamic …