mardi , 25 avril 2017
Accueil / Actualités / Une semaine politique agitée
politique

Une semaine politique agitée

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a reçu sa lettre de nomination comme Premier ministre des mains de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, dans la matinée du lundi 23 janvier, soit une demi-heure après que sir Anerood Jugnauth ait soumis da démission comme Premier ministre. À 15 heures 05, Pravind Jugnauth prête serment comme Premier ministre et ministre des Finances. Dans la soirée, à 20h30, le nouveau chef du gouvernement adresse son premier message à la nation mauricienne. Il fait mention de sa vision pour le pays et explique que ses priorités sont le maintien du Law and Order, la relance de l’économie, l’éducation, des projets pour améliorer les infrastructures publiques et la fourniture d’eau et le dossier Chagos.

Exit Roshi Bhadain

L’absence de Roshi Bhadain n’est pas passée inaperçue à la cérémonie de prestation de serment le lundi 23 janvier. Pourtant, il figurait sur la liste des ministres. Roshi Bhadain devait conserver le portefeuille des Services Financiers et de la Bonne gouvernance. Il a d’ailleurs justifié son absence et son refus de faire partie du cabinet ministériel de Pravind Jugnauth. « La passation [de pouvoir] n’est pas en ligne avec les principes de la bonne gouvernance […]»

Dans la mi-journée de mardi, Roshi Bhadain se rend au bureau du ministère des Services Financiers et de la Bonne gouvernance à Ebène pour récupérer ses effets personnels. Présents sur les lieux, des policiers lui ont interdit l’accès au bureau. Suite à la démission de Roshi Bhadain, trois conseillers à la mairie de Quatre-Bornes, à savoir Samad Gunny, Nagen Mootoosamy et Premila Geerjanan, avaient soumis leur démission de toutes les instances du MSM, le mardi 24 janvier. Toutefois, Nagen Mootoosamy et Premila Geerjanan se sont par la suite rétractés. À 17h, Roshi Bhadain, face à la presse, annonce qu’il créera un nouveau parti. De plus, il a tenu à mettre la population en garde contre une « mafia » qui gravite autour du gouvernement.

Dans la soirée du vendredi 27 janvier, Roshi Bhadain lance son parti politique, baptisé Reform Party et dont le symbole est un lion. La présentation de ce nouveau parti politique a été faite à l’hôtel Voilà à Bagatelle.

Enter Seesungkur

Mardi 24 janvier, à l’issue de son refus de rester au sein du gouvernement, c’est Sudhir Seesungkur qui obtient le portefeuille des Services Financiers et de la Bonne gouvernance. Il a prêté serment à 15 heures à la State House devant la présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim.

SAJ : De Premier ministre à ministre Mentor

Sir Aneerood Jugnauth a soumis sa lettre de démission comme Premier ministre à la Présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, dans la matinée du lundi 23 janvier. Pour rappel, il avait adressé un dernier message en tant que Premier ministre à la nation dans la soirée du samedi 21 janvier. L’objectif était d’annoncer la passation de pouvoir à son fils Pravind Jugnauth.

Dans l’après-midi du lundi 23 janvier, il participe à la cérémonie de prestation de serment des ministres et il est nommé ministre mentor et ministre de la Défense et de l’île Rodrigues. C’est la première fois que nous avons un ministre mentor à l’île Maurice.Mardi 24 janvier, après la conférence de presse de Roshi Bhadain, sir Anerood Jugnauth, dit être « déçu » de la personne en qui il avait confiance.

Zouberr Joomaye

Le député du No. 13 [Rivière-des-Anguilles-Souillac], Zouberr Joomaye a adhéré au MSM. Il a rencontré le Premier ministre et leader du MSM Pravind Jugnauth dans l’après-midi du mardi 24 janvier. A 15h45, il a animé une conférence de presse pour avancer les raisons de son départ du MMM et son adhésion au MSM. « Le leader du MMM a failli à sa tâche en entraînant le parti vers une série de défaites électorales». Et d’ajouter : « Je suis en désaccord total avec le leadership et la manière dont le parti est en train d’être géré », dit-il.

Les nominations

Dans l’après-midi du mercredi 25 janvier, Ameenah Gurib nomme quatre Parliamentary Private Secretaries (PPS), sur les conseils de Pravind Jugnauth. Ce sont Bobby Hurreeram, Alain Aliphon, Kalyan Tarolah et l’ex-députée du PMSD, Marie Claire Monty. Quant

L’Opposition s’unit et se désunit

Les partis de l’Opposition, à savoir le PMSD, le MMM, le PTr et le MP, ont animé une conférence de presse à 13 heures, soit avant la prestation de serment au sir Harilal Vaghjee Hall à Port-Louis. Face à la presse, Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition, Paul Bérenger, leader du MMM, Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique et Shakeel Mohamed, chef de file du Ptr, annoncent la tenue d’une manifestation de protestation contre le deal « papa piti » pour le vendredi 27 janvier.

Mercredi 25 janvier, le leader du PTr, Navin Ramgoolam annonce qu’il participera à la manifestation du vendredi 27 janvier, unifiant les partis de l’Opposition, sur invitation de Xavier Luc Duval.

Cependant, cette décision ne plaît guère au leader du MMM, Paul Bérenger. Après l’annonce de Navin Ramgoolam de participer à la manifestation, le MMM annonce, le jeudi 26 janvier, qu’il n’y participera pas. Paul Bérenger accuse le leader du PTr de vouloir « tirer la couverture vers lui ». Alan Ganoo et le MP emboîte le pas au MMM et décide de boycotter la manifestation également.

Vendredi, 27 janvier, la marche noire se tient à Port-Louis. Les participants vêtus de noir, ont marché de la Place d’Armes, pour se diriger vers la rue Royal, puis la rue Desforges avant de passer devant la municipalité de Port-Louis et en dernier lieu, devant le Bureau du Premier ministre pour retourner à leur point de départ.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Ameenah-GF

Assenjee Gurib : « Je suis blessé par les critiques contre ma fille »

Il n’y a rien de plus réjouissant pour un père que de voir ses enfants …