mercredi , 23 août 2017
Accueil / Actualités / Semaine de la Créativité à la State House : Adila Jauferally, autrement capable, invitée spéciale de la présidente
Adila Jauferally

Semaine de la Créativité à la State House : Adila Jauferally, autrement capable, invitée spéciale de la présidente

C’est avec le sourire qu’Adila Jauferally 19 ans, une handicapée, nous reçoit dans son «stand» sur la pelouse du Château du Réduit. Adila est l’invitée spéciale de la présidente, Ameenah Gurib-Fakim, à l’occasion de la semaine d’activités qui a pour objectif de mettre en valeur la créativité artistique des Mauriciens.

Adila Jauferally est une spécialiste de la pose du henné. Son handicap ne l’empêche pas de faire la démonstration qu’elle est capable de belles choses elle aussi. Ses travaux sur des assiettes en céramique démontrent l’étendue de son talent. Adila dessine des cercles, des courbes et des fleurs sur la paume, le poignet et le revers de la main et parfois sur le pieds. Avec une finesse chirurgicale, elle découpe les contours de ses dessins pour produire un tableau d’art .Le mehendi en pâte est enfoui au fond d’un étui et sort au bout d’une petite douille. Ses dessins sont magnifiques et magiques selon les visiteurs à son stand. Elle nous raconte que depuis son enfance, elle a développé une passion pour le dessin et a commencé à appliquer le mehendi sur les mains de ses proches à l’âge de 7 ans.

Adila est une perfectionniste qui aime faire des dessins selon ses goûts. Chaque jour sur son ordinateur, elle fait des recherches pour trouver les motifs qui cadrent avec son objectif. Elle choisit le dessin à appliquer  sur les mains d’une personne selon la personnalité de celle-ci. Avant de se mettre à l’ouvrage, elle observe le dessin d’un œil attentif comme le ferait un orfèvre puis invite la cliente à visionner le dessin. Adila aime converser avec la cliente et lui partager sa passion pour l’art du henné. « On ne peut pas s’imaginer se marier sans mehendi », nous dit-elle avec un large sourire. Outre l’application du mehendi sur les mains, elle réalise aussi des dessins sur les assiettes, des verres, des coupes et autres objets décoratifs.

Adila ne baisse jamais les bras et  son handicap ne représente aucun obstacle pour elle. Pour elle, être l’invitée spéciale de la présidente au Réduit est une reconnaissance du talent des personnes en situation de handicap. « Je réalise que la Présidente  m’a choisie en tant que poseuse de henné parce que je transforme la peau en œuvre d’art. De par son action elle valorise les personnes autrement capables et leur donne la chance de montrer au monde entier que celles-ci ont un immense talent », dit-elle.

Sabina Jauferally la mère d’Adila, nous raconte que sa fille est handicapée de naissance et se déplace sur un fauteuil roulant. Elle est doublement heureuse :  sa fille a développé une passion pour l’application du mehendi et elle se débrouille toute seule pour  passer le temps sur son ordinateur à la recherche de dessins. Des personnes viennent chez elle à Plaine Magnien pour l’application du mehendi car Adila ne peut pas se déplacer. Imran Jauferally, le père d’Adila, nous dit que le talent de sa fille est un cadeau d’Allah et qu’il est content qu’Adila se considère comme une fille normale.

Le rêve d’Adila c’est d’avoir son propre studio où elle pourra exposer ses travaux et aura un coin pour accueillir ses clients qui viendront pour l’application du mehendi. Elle voudrait qu’elle ait la chance de commencer à travailler pour ne pas dépendre des  autres. Vous pouvez l’appeler sur le 58 49 58 89.

Aujourd’hui le mehendi reste dans la tradition matrimoniale mais il est surtout devenu un accessoire de mode et un outil de séduction.

La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, nous a déclaré que cette semaine d’activités au Château du Réduit vise à donner la chance aux artistes pour démontrer la créativité mauricienne. Des étudiants méritants issus de groupes vulnérables seront invités à participer à une série d’ateliers de travail interactifs   pour avoir la chance de démontrer leurs talents et leur créativité. Cette semaine d’activités est organisé dans le cadre du 25 ème anniversaire de notre accession au statut de République et le 50 ème anniversaire de l’Indépendance de l’île Maurice.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

210817_hadj2017

Grosse affluence pour le départ des hadjees

Une grosse foule s’est déplacée jeudi à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam pour le départ du …