mardi , 21 mai 2019
Accueil / Actualités / Seedick Khurwolah, maître d’école à la retraite : «Les enfants n’ont plus de respect pour leurs professeurs»
Seedick Khurwolah

Seedick Khurwolah, maître d’école à la retraite : «Les enfants n’ont plus de respect pour leurs professeurs»

Seedick Khurwolah a pris sa retraite il y a peu comme maître d’école après 43 ans passés au service des enfants du cycle primaire. Il regarde d’un œil critique la situation qui prévaut en milieu scolaire.

« Les enfants du primaire n’ont plus de respect pour leurs professeurs. Ils ont perdu la notion de respect et n’ont plus peur de personne », lance-t-il. Selon l’ex-maître d’école, notre société est trop tolérante envers les enfants et ces derniers connaissent leurs droits et en profitent. « Le manque de respect et les entorses à la discipline sont en hausse dans les établissements scolaires et les enseignants ont beaucoup de difficultés à imposer la discipline dans leurs classes respectives », affirme-t-il.  Seedick Khurwolah trouve que les parents ont une grande responsabilité dans cette situation. Il insiste sur le rôle important  des parents car pour lui la vraie éducation commence à la maison. « Si un parent se comporte mal à la maison et utilise un langage vulgaire devant ses enfants, il est normal que l’enfant va se comporter de la même façon à l’école », dit-il.

Devant les comportements inappropriés des enfants, l’ex-maître d’école se prononce en faveur du recours et du retour à la punition corporelle qui a fait ses preuves auparavant. « Aujourd’hui, les enseignants n’ont aucun outil permettant de sanctionner les cas d’indiscipline. Les parents débarquent à l’école et sans passer par le bureau du maître d’école vont directement dans la classe de leur enfant pour demander des explications à l’enseignant », indique-t-il.

Seedick Khurwolah est fier que durant ses 43 années de service, il n’a jamais toléré cet état de choses. Il privilégiait le dialogue et très souvent invitait les parents pour des sessions de ‘counselling’. Fort de son expérience pédagogique, il est prêt à la partager avec les jeunes enseignants qui sont confrontés à des problèmes de gestion de classe.

Parcours

Né en avril 1955, Seedick Khurwolah  est issu d’une fratrie de 10 enfants, dont 5 frères et 5 sœurs. Son père était chauffeur sur l’établissement sucrier de Deep River/Beau-Champ et sa mère, femme au foyer. Après ses études secondaires, il a pris de l’emploi au General Post Office en 1975 et en 1976 il obtient son Teacher’s Training Certificate pour débuter une longue carrière à l’école de Mare-La-Chaux. Après plusieurs années comme enseignant du primaire, il a été nommé maître d’école. Durant sa carrière, il a eu l’insigne honneur de voir 10 de ses anciens élèves devenir lauréats et beaucoup d’autres qui se sont classés sont aujourd’hui de grands professionnels.

Seedick Khurwolah puise sa force de la spiritualité et croit que c’est le Créateur qui est à la base de son succès. Il s’est marié à une institutrice qui lui a donné deux fils : Muhammad Fawaaz est ingénieur mécatronique alors que Muhammad Reeaze termine sa spécialisation en cardiologie. Il est aussi grand-père de 2 petits-enfants qui font la joie de la famille.

Récemment, Seedick Khurwolah a tiré sa révérence à l’école primaire de Coromandel. Il avait le cœur gros mais était satisfait d’avoir rempli sa mission. Outre son métier d’enseignant, il a servi à la commission électorale durant 35 ans comme Directing Clerk du centre de vote pour devenir par la suite Senior Presiding Officer.

Son grand-père et son père étaient des naatkwan très connus et il leur a emboîté le pas pour faire entendre sa voix lors des grandes occasions. En toute logique en 1998, il a été finaliste du concours Aqeedat ke Phool. Très souvent il est invité à la radio pour des émissions à caractère religieux.

En 2016, il a accompli le hadj en compagnie de son épouse. Seedick Khurwolah a un seul désir : accompagner sa mère en terre sainte pour accomplir l’umrah. Il nous dit que sa mère, 82 ns, malgré son âge avancé, est une femme qui consacre son temps à la prière.

Sportif dans sa jeunesse, il  pratiqué le football, le volleyball et le tennis de table et a été runner-up lors d’un tournoi pour les enseignants du primaire.  En 2015, lors d’un tournoi réservé pour les seniors il est encore une fois le runner-up. Seedick Khurwolah se passionne pour le jardinage, la natation et le tennis de table.

Aujourd’hui à la retraite, il se donnera à fond pour aider les enfants dans le besoin et aimerait tant contribuer pour que les jeunes apprennent à vivre dans la diversité, la paix, l’unité et le respect. Seedick Khurwolah remercie  le Créateur, ses parents, sa famille et les enseignants avec qui il a travaillés.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Me Assad Peeroo

Elle a obtenu la liberté conditionnelle – Assad Peeroo : «Sajinaz Muhammed n’est pas une terroriste»

Sajinaz Muhammed, soupçonnée d’être à l’origine des menaces d’attaques terroristes sue le réseau social Facebook, …