mardi , 21 mai 2019
Accueil / Actualités / Salim Ameershaib : «Mo fine trouve la mort en face»
Salim Ameershaib

Salim Ameershaib : «Mo fine trouve la mort en face»

Un habitant de Vallée-Pitot, Salim Reza Ameer-shaib, 50 ans, un chauffeur d’autobus individuel, aurait pu perdre la vie le lundi 22 octobre 2018 quand un individu a foncé sur lui avec une arme blanche et l’a sauvagement agressé. « Li dire moi zordi mo pou touille toi depi ene semaine mo peu rode toi.  Sa missié-là fine vini pou touille mo même. Mo remercier mo Créateur ki Li fine épargne mo la vie », nous dit la victime.

Salim risque de perdre l’usage de son bras droit après avoir eu trois artères sectionnées. Le présumé agresseur court toujours.

L’incident s’est produit aux alentours de 9h45 au terminus d’autobus à la rue Boulevard Pitot. Salim, qui depuis une vingtaine d’années  a pour habitude de desservir la route 150, c’est-à-dire le trajet Vallée Pitot-Pailles et vice versa, connaît tout le monde dans la région.

Le lundi 22 octobre, après avoir commencé sa journée à 5h30 du matin, il avait garé son autobus sur le terminus quand il a remarqué un habitant de la localité descendre d’une voiture qui s’est arrêtée brusquement et venir dans sa direction.  « To ene mari toi ? To prend toi pou ene mari ? », lui aurait lancé l’individu.  « Je ne savais même pas de quoi il me reprochait et j’ai remarqué qu’il avait un couteau à la main avec lequel il m’a agressé.  J’ai essayé de me défendre et il m’a donné un coup de couteau au bras. J’ai pris la fuite pour chercher de l’aide », raconte-t-il.

Voyant Salim déguerpir en empruntant la rue Pagoda, son agresseur, un couteau à la main,  l’a poursuivi. Il a rattrapé Salim et lui a assené plusieurs coups. « Li ti pe rode coupe mo li cou. Mo fine défanne moi et mo sépare moi avec mo la main. Li fine  tranche mo la main et mo li pied osi. Li ti pe rode coupe mo tendon », ajoute Salim.

La scène s’est déroulée sous les yeux ahuris des membres du public.  Des personnes présentes ont tenté de raisonner l’agresseur mais en vain.  « Li ti trop violent et li ti pe dire ceki koste mo coupe zotte », laisse entendre Salim.  Son forfait commis, l’agresseur est parti  en jurant qu’il reviendrait régler son compte à la victime. Celle-ci, qui perdait beaucoup de sang, a perdu connaissance. « Avant le aller li dire moi mo pencore terminer are toi. Alle la police kot to envie mo pas pu gagne narien moi », se rappelle Salim.

Le chauffeur d’autobus dit craindre pour sa sécurité ainsi que celle de sa famille. Ses proches lancent un appel au commissaire de police pour retrouver au plus vite l’individu pour le mettre hors d’état de nuire. « C’est ene cas de tentative de meurtre. Mo souhaiter ki la police prend action plus vite. Pas kan gagne cadavre mo missié ki lerla zot pou prend action », nous dit Yasmine, l’épouse de la victime. Du côté de la police, on nous informe qu’on attend que la victime récupère de ses blessures pour enregistrer sa déposition et initier une enquête pour procéder à l’arrestation du présumé agresseur.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Me Assad Peeroo

Elle a obtenu la liberté conditionnelle – Assad Peeroo : «Sajinaz Muhammed n’est pas une terroriste»

Sajinaz Muhammed, soupçonnée d’être à l’origine des menaces d’attaques terroristes sue le réseau social Facebook, …