jeudi , 23 mai 2019
Accueil / Rencontre / Saleem Rajaballee, enseignant et artiste amateur : «Découvrez votre talent et essayez d’en tirer profit»
Saleem Rajaballee

Saleem Rajaballee, enseignant et artiste amateur : «Découvrez votre talent et essayez d’en tirer profit»

Est-il possible de capitaliser sur sa passion à temps partiel tout en exerçant votre profession? Certes  c’est possible. Rencontre avec un jeune enseignant de biologie qui se fait un peu d’argent comme artiste amateur.

Saleem Rajaballee, 30 ans, enseigne les sciences au collège Labourdonnais à Vallée des Prêtres depuis bientôt un an et  demi. Pendant sept ans, il a vécu au Canada et exerçait comme micro-biologiste dans une compagnie de sécurité alimentaire. En retournant dans son pays natal après de longues années, Saleem Rajaballee est choqué par les bas salaires qui sont pratiqués ici. « Au Canada même les gens qui ne possèdent pas de grande formation académique, gagnent beaucoup d’argent. C’est parce que dans ce pays la création artistique est reconnue et nourrit bien son homme, » explique le jeune enseignant.

Il empoche en moyenne Rs 2000 à Rs 3000 chaque semaine par la vente de ses tableaux. Pourtant, il ne s’auto-proclame pas ‘grand artiste’ et se réjouit d’être un artiste autodidacte. “Je n’avais pas opté pour l’art comme sujet ni au secondaire ni à l’université, mais la peinture m’a toujours fasciné. Pour moi, peindre des tableaux est une façon de se détendre un peu et de passer en même temps des messages forts,” souligne-t-il. Saleem est très impressionné par le peintre français Claude Monet. Lui emboîtant le pas, il a pris la décision de s’adonner uniquement à des peintures qui mettent en perspective la nature et un environnement sain.

La beauté de son île

Après son retour à Maurice voici deux ans, Saleem a été émerveillé par la beauté de son pays. Vivre dans un pays étranger, selon lui, donne aux gens l’occasion de porter un regard neuf sur leur propre pays. « En regardant de nouveau les paysages de Maurice, j’ai réalisé que mon pays regorge de paysages à couper le souffle et peu de temps après  je me suis mis à l’ouvrage pour les reproduire sur tableau, » laisse entendre notre interlocuteur. C’est ainsi qu’il s’est épris de la peinture. Depuis, il a aménagé son emploi du temps de telle façon qu’il arrive à s’adonner à son passe-temps. Cependant, pour rien au monde la peinture ne passera avant son métier d’enseignant.  C’est une question d’honneur, de conscience et d’éthique. Le secret, à son avis, est de bien planifier son emploi du temps, car outre la peinture, le trentenaire est un amateur de foot et de musculation.

Respect de l’environnement

Il livre ses tableaux à DIDUS ART Gallery au Caudan. Ses clients principaux sont certes des touristes qui achètent ses tableaux en guise de souvenirs de Maurice. Ceux-ci montrent les beaux paysages de Maurice,  en particulier Le Morne Brabant, le front de mer de Mahebourg et  Le Coin de Mire. « J’essaie toujours de montrer à travers mes tableaux, l’importance de garder notre environnement propre. D’ailleurs l’Islam met beaucoup d’accent sur la propreté, » précise-t-il. Toutefois, il déplore le fait qu’une poignée de Mauriciens ne cesse de polluer les beaux paysages de leur pays avec des ordures. Il se désole qu’on puisse manifester un si grand manque de respect pour l’environnement « C’est antipatriotique» » dit-il avec agacement Il n’a pas vu un tel comportement ailleurs vu que les gens sont conscients de l’importance de préserver son environnement. Pour cette raison, comme enseignant il fait son devoir d’instruire ses élèves sur des projets de recyclage des déchets. Il a initié des projets pour ses classes en vue de transformer des déchets en compost pour le jardin de l’école.

Exposition d’ici l’année prochaine

Pour l’avenir, Saleem Rajabally envisage organiser sa propre exposition d’ici l’année prochaine. Bien qu’il soit conscient de la compétition féroce qui le guette, il ne se laisse pas décourager avant.  Ses points forts : sa créativité et son originalité. D’autre part, il songe à vendre ses peintures sur toile aux  étrangers et aux Mauriciens qui sont etablis à l’étranger. Les lecteurs pourront consulter sa page facebook intitulé « Mauritius Canvas Paintings » pour voir encore des tableaux. Son conseil aux jeunes : découvrez votre talent et essayez d’en tirer profit.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Hafiz Faiz Rasool

Hafiz Faiz Rasool, docteur en ‘Quranic Sociology’ : «Le Coran dispose de toutes les réponses aux problèmes de société»

C’est pour la troisième année consécutive que le Dr Hafiz Faiz Rasool, d’origine pakistanaise, dirige …