jeudi , 20 juillet 2017
Accueil / Rencontre / Sabah Carrim, auteure – Elle savoure le succès en Malaisie et en Inde
sabah

Sabah Carrim, auteure – Elle savoure le succès en Malaisie et en Inde

Elle fait parler d’elle en Inde comme en Malaisie. Sabah Carrim est une figure emblématique dans ces deux pays. Qui est cette femme dont tout le monde en parle ? Portrait d’une femme philosophe qui s’ignore.« Ce n’est pas que l’inspiration qui aide à écrire un livre mais il faut aussi avoir le talent et le sens de l’organisation ». Voilà comment Sabah Carrim résume sa vision et sa philosophie. Cette Mauricienne passionnée de littérature est partie s’installer en Malaisie depuis son plus jeune âge. Après le HSC au collège Lorette de Port-Louis, Sabah entreprend des études de droit en Malaisie. Après avoir obtenu son premier diplôme, elle décide d’enchaîner avec une spécialisation sur les droits de l’homme. Puis elle décroche un poste d’enseignante spécialisée en « English Law and Human Rights » dans l’une des plus prestigieuses universités de Kuala Lumpur. Mais ce qui fait surtout sa notoriété, c’est son talent en tant qu’auteure philosophique. Même si son métier lui tient à coeur, Sabah a une autre passion : l’écriture.

Abus sexuels et conflit parental

Auteure d’un premier livre en anglais ‘Humeirah’ publié en 2012, elle a terminé l’an passé son second roman ‘Semi Apes’. La jeune femme était à Maurice il y a quelques mois pour une séance de dédicaces. “Plus confiante et plus posée, j’ai laissé parler les sentiments à travers l’ouvrage ‘Semi Apes’. Ce roman évoque les abus sexuels répétés et le conflit parental dans la vie de Heera, la principale protagoniste. Le récit fait un zoom sur son état d’esprit tourmenté. Et moi, en tant qu’auteure, je fais état de ses pensées et ses conflits et les présente telles quelles sont”, explique-t-elle.

Les personnages de ses romans sont pour la plupart des femmes. Leurs histoires sont d’ailleurs puisées des scènes de vie de son pays natal, Maurice.

Sabah contribue aussi régulièrement à des publications indiennes comme The Review de Bangalore ou encore rédige des articles ayant trait à la loi en Malaisie. Elle fait également la révision de nouvelles et de romans avant leur publication. Elle travaille actuellement sur une thèse de doctorat sur les crimes de guerre. Elle a d’ailleurs publié beaucoup de travaux de recherche dans des domaines comme le droit, la philosophie et l’éducation. Ses recherches se portent, notamment sur le lien existant entre le droit, la philosophie, les arts et la littérature.

Sabah Carrim vient tout juste d’achever son tout nouveau livre « The teacher and the taught » qui comprend de petites histoires sur l’éducation en Malaisie. « Pour le moment, j’ai mis de côté ma carrière d’enseignante pour me consacrer entièrement à la préparation de mon doctorat. Je reprendrai mon poste d’ici 2018 », dit-elle.

Atreya Sarma, éditeur « Sabah Carrim est une philosophe autodidacte »

La jeune auteure nous dit qu’elle est fière de son succès. D’autant plus que des écrivains célèbres comme Atreya Sarma ont pu contribuer à sa réussite. « C’est un grand honneur pour moi que des écrivains, auteurs et éditeurs de renommée internationale contribuent à ma réussite. Ainsi quand Atreya Sarma avait accepté d’écrire l’avant-propos de mon livre, j’étais vraiment très contente » nous confie-t-elle. A cet effet, nous avons recueilli les propos d’Atreya Sarma de l’Inde. « J’ai écrit un bon nombre d’avant-propos pour divers écrivains. Quand Richard Carter et Elizabeth Tinsley, les éditeurs de publication m’ont approché, ils m’ont fait un petit résumé de Semi-Apes et de l’auteure. Tout de suite, j’ai accepté d’écrire cet avant-propos. J’ai beaucoup aimé le thème et la manière dont le roman a été traité. De plus j’ai vraiment été impressionné par l’écriture de son auteure, Sabah Carrim », dit-il. Même s’il n’a pas encore eu l’occasion de la rencontrer, Atreya Sarma espère un jour faire sa connaissance pour parler de littérature. « Sabah est une philosophe autodidacte qui comprend très bien la nuances psychologiques des hommes et des femmes. J’ai vu une vidéo du lancement de son livre et le choix de ses extraits constituait un bon mélange accompagné d’une touche d’humour », dit-il encore.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Les trois frères Hafiz

Muhammad Ahmad Jameel : Hafiz à l’âge de 10 ans

Muhammad Ahmad Jameel, le fils aîné du Maulana Ainoul-Haque de la Masjid Sheikh Abdool Qadir …