mercredi , 26 avril 2017
Accueil / Société / En route vers la mosquée : Ibrahim Jiagroo a été victime d’un accident fatal
jiagroo

En route vers la mosquée : Ibrahim Jiagroo a été victime d’un accident fatal

Ibrahim Swadeck Mamode Jiagroo (57 ans) était un employé du CEB. Cet habitant de la rue Arsenal à Port Louis a poussé son dernier souffle à l’hôpital Jeetoo le mercredi 16 novembre 2016, soit 4 jours après avoir été victime d’un accident de la route.Selon le rapport de l’autopsie pratiquée par le Dr Chamane la mort est due à une fracture du crâne. Un jeune sans permis de conduire a été arrêté pour homicide involontaire.

L’accident s’est produit le samedi 12 novembre 2016 aux alentours de 19h55 à la jonction des rues SSR et Jummah Mosque. Ibrahim qui était à moto, avait quitté son domicile plus tôt pour se rendre à la Jummah Mosque pour accomplir sa prière du soir. Hélas ce jour-là, il ne se rendait pas compte qu’il avait rendez vous avec la mort. « Nous avions appris que mon frère avait fait signe avec sa main droite avant de tourner pour emprunter la rue Jummah Mosque. Un autre motocycliste l’a doublé, l’a heurté de plein fouet et l’a projeté par terre. Ene dimoune fine informe moi toute suite et kan mo ti vini mo trouve mo frère lors la rue Desforge par terre. l’autre motocycliste la ene jeune garçon li ti lors ene motocycette trail ‘ », raconte Oomar.

Sans permis de conduire

La victime qui était grièvement blessé, a été conduite par le SAMU à l’hôpital mais elle était déjà dans un coma et a été placé sous respiration artificielle. La police de Trou Fanfaron a été mandée sur le lieu et a retrouvé sur place l’autre motocycliste qui est un jeune de 24 ans habitant Vallée Pitot et qui travaille dans un « fast food » à la rue SSR. Interrogé par la police sur le lieu le jeune homme déclare qu’il ne détient aucun permis de conduire et qu’il a emprunté la moto à un ami. Il a été tout de suite conduit au poste de police ou il a donné sa déposition. Il a aussi subi un alcootest qui s’est révélé négatif. Il a été libèré sur parole. Mais après le décès de la victime, le jeune motocycliste a été arrêté le mercredi 16 novembre sous une charge provisoire d’homicide involontaire. Il a retrouvé la liberté conditionnelle. Et il devra faire face à la justice, pour plusieurs charges, telle que Driving without licence et homicide involontaire. L’enquête de la police se poursuit.

Il était connu sous le sobriquet de Bahim Électricien et comptait plus de 35 ans de service au CEB Considéré comme un homme pieux d’une grande générosité, Ibrahim laisse sans doute un grand vide dans le coeur de ceux qui le côtoyaient quotidiennement. Marié et père de deux garçons de 25 ans et 22 ans respectivement, qui sont étudiants à l’Université. Issu d’une famille de cinq enfants – trois frères et deux soeurs, Ibrahim était l’aîné. Son frère Oomar et ses proches demandent que les autorités concernées prennent des actions sévères contre le motocycliste impliqué dans cet accident. « Li facile ou perna permis de plus ou provoque ene accident ou tire la vie dimoune et ou gagne caution ou continué ou la vie normale. Tandis ki mo fere Ibrahim li eski so la famille kapave amene ene la vie normale ? Zot fine perdi zot chef de famille par ene imprudence », lance Oomar.

R.T

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

ridwaan

Atteint de leucémie : Ridwaan a besoin de Rs 5m pour son traitement en Inde

Rs 100,000 par jour. Voilà combien coûte le traitement du petit Ridwaan Bhoonee qui est …