samedi , 23 septembre 2017
Accueil / Reportage / Rodrigues Islamic Society : accent sur la formation islamique
  • Jamaat Khana Baie Malgache

  • La Ferme Jamaat Khana

  • Anse Anglais Jamaat Khana

Rodrigues Islamic Society : accent sur la formation islamique

La Rodrigues Islamic Society  (RIS) a vu le jour  le 28 juillet 1992  dans le village de La Ferme au nord-ouest de l’île. Enregistrée le 3 août 2003, elle est une entité légale auprès de la  « Registrar of Associations » portant le numéro d’enregistrement 3836.

La RIS est aussi une organisation charitable et apolitique reconnue auprès du ministère des Finances et de la MRA. Elle opère sous l`égide de la Jamaat-ul-Ulama de l`île Maurice et selon  les conseils du Mufti Meerun.

Dans les années 90, il n’y avait qu’une seule mosquée à Rodrigues et elle se trouvait à Port-Mathurin.   La plupart  des mussallis qui  habitaient des régions lointaines éprouvèrent des difficultés  pour venir à la masjid.C’est dans ce contexte  que les membres fondateurs  de la  RIS,  dont Anwar Amiran, Faysal  Bhugeah et Ibrahim Khoodruth, ont fait une demande auprès du gouvernement pour l’obtention d’un terrain à bail, en vue de la construction  d’une mosquée.  Le gouvernement a  agréé à cette demande.  Ainsi, en  1995,  «La Ferme Jamaat khana »  a accueilli ses premiers fidèles.

Comité de direction pour 2017

Président : Reshad Cader
Vice président :Abu bak’r Fatehmamode
Secrétaire : Anwar Amiran

Les membres de la RIS,  ne restent pas pour autant les bras croisés. En 2006, ils ont construit une autre Jamaat khana dans la région de «Baie Malgache»,  à une dizaine de km de la Ferme, où habitent quelques familles musulmanes. En 2015, après une rencontre avec les musulmans de la région du nord à «Anse  aux Anglais » là ou  se trouve le seul cimetière (Kabarastan) musulman, la RIS entama des démarches  pour  construire une nouvelle Jamaat Khana.  Après une année des travaux en 2016 la communauté  musulmane  d’Anse aux Anglais et celle des régions avoisinantes, comprenant Terre Rouge, Crève Coeur, Grand Baie et Baladirou, ont pu faire leurs namaz quotidiennes.

RIS cherche un Imam

Au début de janvier 2017, la  direction  de la RIS a lancé un appel de candidatures pour un Imam. C’est le Maulana Saheel Jaufurally, qui a été choisi.   La direction  lui a donné le feu vert pour administrer  les  Jamaat Khana. Après avoir pris connaissance du problème des musulmans, il  a ébauché un plan de travail. Ce  qui  allait porter ses fruits pour la plus grande satisfaction des dirigeants de la RIS.

Jummah pour les étudiants

Auparavant des étudiants éprouvèrent des difficultés pour accomplir leur Salaat-Ul- Jummah à l’heure, car les classes se terminaient vers le 14 h 30. Alors le mawlana Saheel en consultation avec les dirigeants de la RIS, a pris la décision pour faire une deuxième prière de Jummah, pour ces jeunes et aussi des fonctionnaires.

Salle de prière pour les dames

La direction a aussi pris note  du nombre de musulmanes qui sont en visite dans l’île. Celles-ci avaient des difficultés pour trouver un lieu de prière. La R.I.S examine la possibilité d’ériger une salle polyvalente sur le bâtiment existant à Anse aux Anglais, pour faciliter l`accès aux dames. Il faut savoir que depuis son arrivée sur l’île,  le mawlana  Saheel, gère une école islamique (madrassah) pour les  enfants,  et organise des rencontres sociales et culturelles pour venir en aide  à des personnes en difficultés toutes religions confondues et cela toujours avec l’approbation de membres de la RIS.

La RIS dépend entièrement des donations et contributions  des volontaires pour alléger les difficultés des plus démunis. Par exemple, elle contribue pour  l`achat des fournitures scolaires,   la rénovation des maisons,  fait don d`équipements informatiques aux enfants handicapés, entre autres.

Projet

La  RIS envisage la construction d’un centre islamique sur le bâtiment existant à La Ferme.  Ce sera plus un lieu de rencontres,  pour partager  apprendre et échanger des informations et s’entraider. Et faire de sorte que les  musulmans deviennent plus responsables tout en prenant en considération les besoins de la jeunesse musulmane et  des convertis.

Le Centre servira aussi comme une plateforme où des services et produits islamiques  vont être accessibles à la communauté.

Appel à la générosité

Enfin, un bureau opère pour  recevoir les gens. La direction de la RIS  fait  un vibrant appel à votre générosité pour lui venir en aide  à travers vos dons  en argent  ou en  matériaux pour permettre à la Société (R.I.S) de mettre en chantier ses projets pour la communauté.  Vous pouvez le faire sur les numéros du compte de la SBM, Rodrigues : 620 301 001 675 20, ou de téléphoner sur le 5726  0909.

Objectifs de la RIS

• Développer des projets pour de petits groupes d’entrepreneurs.
• Donner les moyens aux habitants principalement aux jeunes pour acquérir des  compétences.
• Organiser un service gratuit d’éducation islamique.
• Lancer une bibliothèque digitale,  une salle polyvalente pour la détente
•  Créer une école islamique (madrassah) digitale avec la connexion WIFI qui sera une  première dans l’Océan Indien.

Le Centre servira aussi comme une plateforme où des services et produits islamiques  vont être accessibles à la communauté

Portrait du Maulana Shaheel Jaufuraully

Maulana Shaheel JaufuraullyLe  maulana est marié a Saajidah Najurally. Il est le père d’un garçon de  2 ans, Shuaib.  Il a fait ses études islamiques à la madrassah de New Grove et  à  l’Institute of Islamic  & Secular Studies  (IISS) de Cassis. En 2014 il obtient son diplôme  de Hafeez. Et, suite à une bourse d’études de 2 ans  à l’Université  Jamia Arabia Islamia en Afrique du Sud,   il obtient son diplôme de « Aalim », Mais avant la fin de ses cours, le maulana Saheel a dû retourner à Maurice pour des raisons personnelles.  Ensuite, il a poursuivi  ses études à la Darul-Uloom Jamia Madania de Rose-Hill. En 2015, il  a reçu  son diplôme de « Aalim », et la même année, il a obtenu un trophée  de « Islamic Technology ».

Le maulana  Saheel dirige les cinq prières quotidiennes. Environ vingt élèves fréquentent l`école islamique (madrassah). « Je regrette que beaucoup de jeunes qui veulent  acquérir une formation islamique ne peuvent  se déplacer  par manque du transport, et c’est dommage.  Je  tiens  à  faire  un appel à tous ceux qui  le peuvent de nous aider pour que ces jeunes  ne restent  pas dans l’ignorance, Nous avons besoin d’un moyen de transport,  comme un van ou un mini bus, pour transporter les enfants à la madrassah,  qui nous servira aussi pour la  transporter les «mayyat », dit-il.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

Madrassah Taleem-ul -Islam

Madrassah Taleem-ul -Islam – Imam Reeyad : «L’éducation islamique aide à combattre les fléaux sociaux»

La  Madrassah Ta-leem-ul-Islam  a  été construite  suite à une  idée de l’imam Reeyad en l’an …