mercredi , 24 juillet 2019
Accueil / Interview / Rezina Ahmed, ambassadrice du Bangladesh : «Les travailleurs bangladais ont le devoir de faire honneur au pays»
Rezina Ahmed

Rezina Ahmed, ambassadrice du Bangladesh : «Les travailleurs bangladais ont le devoir de faire honneur au pays»

Rezina Ahmed, nouvelle ambassadrice du Bangladesh à Maurice, souhaite voir son pays et le nôtre renforcer leurs relations bilatérales, encourage les hommes d’affaires mauriciens à investir au Bangladesh et se félicite que son pays honore les femmes en leur confiant des postes à haute responsabilité. Elle appelle ses compatriotes à respecter les lois mauriciennes et à faire honneur à leur pays.

Votre Excellence, vous êtes à Maurice depuis bientôt  3 mois. Quelle sont vos impressions de notre pays?
Pour commencer, laissez-moi vous remercier de me donner l’opportunité de faire connaître davantage mon pays, le Bangladesh. Je suis subjuguée par la beauté naturelle de l’île Maurice et l’accueil chaleureux des Mauriciens. Avant de venir chez vous, j’avais lu que l’île Maurice était un paradis et j’ai pu constater de visu que cette réputation n’est pas surfaite. Je trouve que malgré le fait que Maurice est petit en nombre d’habitants et de superficie, le pays ainsi que la population vont dans la bonne direction. Chaque semaine les diplomates sont invités à des fonctions. Ce qui est une preuve que c’est un pays qui bouge et progresse.

Quelles sont vos priorités immédiates comme nouvelle ambassadrice du Bangladesh?
Comme vous le savez, nous avons de très bonnes relations avec l’île Maurice et nous allons explorer de nouvelles avenues de coopération dans les domaines du commerce et du tourisme. J’aimerais faire venir des touristes du Bangladesh à l’île Maurice. C’est un gros marché touristique et mes compatriotes seront ravis de découvrir le paradis sur terre. Nous partageons les mêmes cultures et les touristes bangladais vont se sentir chez eux chez vous.

L’île Maurice et le Bangladesh ont noué d’excellentes relations. Qu’est-ce qui doit être fait pour renforcer  ces relations?
Vous savez qu’il existe  des Memorandum of Understanding (MOU) qui attendent d’être signés et appliqués. Il faudra une visite de haut niveau entre les dirigeants des deux pays pour faire les choses bouger dans la bonne direction. Si l’île Maurice ouvre une ambassade au Bangladesh cela serait une très bonne chose pour les deux pays.

23,627 ressortissants du Bangladesh travaillent à Maurice. Que projetez-vous de faire pour améliorer leurs conditions de vie?
Depuis que je suis à Maurice je n’ai eu aucune plainte des travailleurs bangladais. La plupart des compagnies qui les emploient leur fournissent de la nourriture et un logement. Je ne dirais pas que tout est parfait. Je visiterai les dortoirs pour constater de visu leurs conditions de vie. Les portes de l’ambassade sont ouvertes n’importe quand et ils pourront venir déposer plainte. J’ai une relation très cordiale avec le ministre du Travail et nous travaillons de concert pour améliorer les conditions de vie de mes compatriotes. De toute façon, mon conseiller à l’ambassade rend souvent visite aux travailleurs dans les usines.

Beaucoup de travailleurs du Bangladesh viennent à Maurice avec l’espoir d’être recrutés dans une grande entreprise et toucher un bon salaire. Ils ont contracté des dettes pour payer un agent recruteur mais sont floués quand ils arrivent à Maurice. En êtes-vous au courant ?
N’importe quel travailleur qui vient à Maurice a besoin d’un permis.C’est exagéré  de dire qu’ils ont payé des grosses sommes d’argent aux agences de recrutement. Parfois les journaux ont tendance à prendre pour argent comptant les déclarations des travailleurs. Au Bangladesh il existe un mécanisme de recrutement qui fait mention d’un contrat obligatoire entre l’agence de recrutement et le travailleur. Le salaire est les conditions d’emploi y sont mentionnés. Il arrive que dans certains cas des travailleurs ne sont pas éduqués et ne lisent pas le contrat. Je propose que les deux gouvernements signent un accord pour mettre sur pied un «Joint Working Panel» et ce sera à l’avantage des travailleurs .Nous n’encourageons ni l’illégalité ni la clandestinité. Dès que leurs contrats expirent ils doivent quitter le pays. S’ils demandent assistance à l’ambassade, nous sommes présents pour les aider. De même s’ils ont égaré leurs passeports ou ont dépassé la date limite de leur visa ils doivent nous contacter pour toute aide.

Qu’est-ce que vous proposez pour encourager les hommes d’affaires mauriciens à investir au Bangladesh?
Le Bangladesh offre beaucoup d’avantages aux investisseurs. Les investisseurs étrangers se voient proposer diverses incitations financières ,telles que la prévention de double imposition et l’exonération des droits. Le Bangladesh a mis en place 100 zones économiques spéciales qui contribueraient à créer 10 millions d’emplois. Le Bangladesh a mis en œuvre des politiques de développement inclusif centrées sur l’être humain. La Banque Mondiale a reconnu le Bangladesh comme un pays à revenu intermédiaire en 2015. Le Bangladesh est la 43ème économie mondiale en termes de PIB national. Il existe beaucoup d’avantages pour inciter les investisseurs tel que le One Stop Shop Services pour faciliter les démarches. Je suis prête à assister et donner des informations aux investisseurs qui désirent investir au Bangladesh. Soulignons que la Corée et le Japon ont leur EPZ . Le Bangladesh Investment Development  Authority (BIDA) fournira toutes les informations.

À part la main-d’œuvre, qu’est-ce que le Bangladesh a à offrir à l’île Maurice?
Nous pouvons mettre à la disposition de l’île Maurice des professionnels du secteur de l’informatique, des médecins et infirmiers qualifiés. Nous avons une jeune génération qualifiée dans le secteur de l’hospitalité. Aussi le Bangladesh est prêt à exporter des produits alimentaires « eco-friendly » du poisson frais, des produits pharmaceutiques et des médicaments très prisés dans le monde.

Quel est le statut de la femme au Bangladesh?
(Large sourire…). Je vais vous étonner si je vous dirai que le Bangladesh est peut-être le seul pays au monde où dans son parlement le président, le leader de la chambre, le leader adjoint de la chambre et le chef de l’opposition sont toutes des femmes. Au parlement actuel il y a 72 femmes élues. 33% de sièges sont réservés aux femmes dans les administrations locales afin de promouvoir leur autonomisation politique à la base. Environ 20 millions de femmes sont employées dans les secteurs de l’agriculture, des services et de l’industrie. Les femmes représentent 80% des 4.5 millions de travailleurs engagés dans le plus important secteur du vêtement qui génère des exportations.À l’heure actuelle plus de 7000 soldats de la paix sont engagés dans le monde et 144 femmes sont déployées dans des missions différentes.

Quel est votre message à vos compatriotes à Maurice?
Je leur dirai de respecter les lois du pays et de contribuer à la société mauricienne. Ils sont eux aussi les ambassadeurs du Bangladesh et ils ont le devoir de faire honneur au pays.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Rashid Imrith

Rashid Imrith, syndicaliste : «Ne sous-estimez pas le vote de 83 000 fonctionnaires»

Fidèle à lui-même, le président de la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP), Rashid …