vendredi , 17 novembre 2017
Accueil / Actualités / Reza Aubdool spécialiste de cordes et couteaux
Reza Aubdool

Reza Aubdool spécialiste de cordes et couteaux

Reza Aubdool, un habitant de la rue Lepneveu à Port-Louis,  n’est pas un inconnu dans le cercle des bouchers et des importateurs d’animaux. Connu comme « Reza La Corde ». Il est un spécialiste dans la vente de cordes et de couteaux utilisés pour le Qurbani.

Reza fait presque le tour de l’île pour livrer ses cordes de différents diamètres allant de 4 à 22 millimètres. Aussi, il a un stock de couteaux de qualité en provenance de l’Espagne. Les couteaux aux lames en acier inoxydable sont en grande demande. Reza nous explique qu’il à des couteaux de bouchers, couteaux à découper, couteaux à désosser, couteaux à dénerver, des scies et fusils à aiguiser.

Reza connaît les rouages de la boucherie car il est lui-même boucher et aide à l’égorgement d’animaux durant la fête de Eid-ul-Adha. Ainsi, il nous explique que le Qurbani doit être fait dans le respect pour ne pas faire souffrir l’animal. Il doit être immobilisé, projeté à terre avec douceur à l’aide d’une corde solide qui l’empêche de faire tout mouvement et ce dans le but de procéder à l’égorgement. Reza indique que l’animal doit être abattu au moyen d’un sectionnement rapide, complet et simultané des jugulaires et de carotides en un seul coup de couteau. Et c’est là qu’un bon couteau à la lame bien éffilée prend toute son importance.

Reza critique ceux qui n’ont aucune expérience comme bouchers car ils font souffrir l’animal. «Ena pas conné ki qualité la corde bizin pou attache les reins et ki la corde bizin pou attache la patte», dit-il.  « Très souvent des animaux déjà attachés et projetés à terre se débattent et tentent de se sauver », a-t-il constaté.

Les critiques de Reza sont aussi dirigées contre les transporteurs d’animaux qui n’ont aucune expérience pour débarquer l’animal. Les animaux sont maltraités et battus à l’aide de tuyaux. Les cordes utilisées ne sont parfois pas assez solides et trop courtes.

Notre interlocuteur pense qu’il faut une fois pour toutes régulariser le transport des animaux  par des spécialistes formés par des professionnels en la matière. «Bizin arrête faire tam tam avec Qurbani parski Allah pas content sa qualité comportement là». Reza Aubdool qui fait le tour de l’île depuis plus de 25 ans estime avoir acquéri assez d’expérience pour se considérer comme un spécialiste en cordages et couteaux pour l’abattage de bétail.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

cyclone

Météo – Summer Outlook : entre six et huit cyclones attendus

Le Summer Outlook de la station météorologique a été présenté lors d’une conférence de presse …