samedi , 20 juillet 2019
Accueil / Actualités / Ressortissantes étrangères à Maurice : comment vivent-elles leur ramadan?
Ressortissantes étrangères

Ressortissantes étrangères à Maurice : comment vivent-elles leur ramadan?

De nombreuses ressortissantes  étrangères vivant à Maurice passeront le Ramadan seules ou en compagnie de leur époux. Comment vivent-elle ce changement ou encore cette double culture ? Nous avons interrogé des femmes d’origines variées qui ont accepté de partager avec nos lecteurs leur quotidien pendant le Ramadan mais aussi des recettes de leurs pays.

Fatima Ezzahraa Diani : «Je fais mon marché au Maroc avant le ramadan»

Fatima Ezzahraa Diani Arrivée depuis un an et demi de Casablanca, la Marocaine Fatima nous raconte comment elle passe son second Ramadan à Maurice. Entourée de ses amies mauriciennes, la jeune femme s’organise sans pour autant délaisser ses coutumes et traditions.

« Les préparatifs pour le Ramadan se font au moins 30 jours plus tôt car je dois surtout me procurer les ingrédients nécessaires pour la confection de mes gâteaux arabes et de mes plats. J’arrive à trouver une bonne partie de mes ingrédients mais concernant certaines épices je fais mon marché au Maroc ». En effet, certaines épices sont faites maison et sans elles Fatima ne pourra cuisiner son délicieux tajine ou encore la soupe harira servie à l’heure de l’iftar.

Project Manager à Port Louis, Fatima aime confectionner de délicieux petits gâteaux marocains qu’elle partage ou qu’elle vend avec les personnes de son entourage. «  J’aime partager ma culture et ma cuisine qui ont l’air de beaucoup plaire à Maurice. C’est l’occasion durant le ramadan d’offrir quelques-uns de mes gâteaux afin de partager un peu de la culture culinaire de mon pays » souligne-t-elle.

Son emploi du temps et ses  habitudes culinaires ne changent pas vraiment des nôtres. «  Le matin je me lève pour prier et manger une soupe fortifiante à base de lait et de blé, des gâteaux de sésame, de pâte d’amande, de fruits secs et de dattes. Pour l’iftar ce sera principalement la soupe avec une variété de gâteaux plutôt salés comme des mini pizzas, mini wraps entre autres. Enfin, le soir  après la prière, je passe au dîner vers 23h car on mange tard  et ce sera le tajine », dit-elle.

Fatima nous confie nostalgiquement que ce n’est pas sa famille qui lui manque le plus mais l’ambiance de son pays. «  Avec la technologie on ne ressent pas vraiment la distance. Je vois ma famille sur mon téléphone très souvent mais l’ambiance des mosquées me manque beaucoup car c’est vraiment ce que je ne retrouve pas ici. Par exemple nous n’avons pas beaucoup de mosquées réservées aux femmes et la prière  pendant de longues heures ensemble me manque ».  La Marocaine a su quand même s’adapter très vite à la vie mauricienne et elle se plaît vraiment dans l’île. Quand le ramadan arrive, ce n’est qu’en djellaba, tenue marocaine, que Fatima s’habille. Avant de prendre congé de nous elle nous avoue que son gâteau mauricien préféré reste le « gâteau gingeli ».

Chebakia (mkherka)

ChebakiaIngrédients :

• 1 kg de farine
• 190 g de sésame grillé et moulu
• 60 g de poudre d’amande
• 100 g de beurre fondu
• 100g d’huile d’olive
• 2 c. à soupe de vinaigre
•  1 verre à thé d’eau de fleur d’oranger
• 2 c. à café de cannelle
• 2 c à soupe d’anis en poudre
• 1 sachet de levure chimique
• une pincée de sel
• 1 c. à café de levure boulangère
• quelques pistils de safran (jaffran)
• colorant alimentaire (safran)
• de l’eau ou eau de fleur d’oranger pour ramasser la pâte
• 2 l d’huile pour la friture
• 1 kg de miel pour  enrober les gâteaux
• des graines de sésame dorées pour décorer

Instructions:

• Dans un grand récipient mettre tous les ingrédients sauf la farine et la levure chimique. Bien mélanger puis incorporer  la farine tamisée avec la levure, ajouter la quantité d’eau nécessaire pour avoir une Pâte. La pâte doit être compacte. Bien travailler à  l’aide de la paume de la main pour avoir une pâte homogène, lisse mais qui n’est pas très souple.
• Diviser la pâte en plusieurs morceaux, former des boules et les envelopper dans du plastique et les laisser reposer au frais 15 minutes.
• Sortez la pâte au fur et à mesure du frigo et l’étaler  finement  à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
• À l’aide d’une roulette, coupez des rectangles de 5 cm, dans chaque rectangle faites des entailles 4 ou 5 (selon la taille qu’on veut donner à nos chebakia), puis pliez les chebakia pour avoir la forme d’une fleur
• Plonger les chebakkia dans un bain d’huile bien chaud et les faire dorer des deux côtés, les tremper aussitôt dans du miel chauffé au bain-marie et aromatisé avec une c. à soupe de fleur d’oranger. Les égoutter ensuite dans une passoire et décorer avec les graines de sésame.
• Une fois refroidis, ces gâteaux se conservent très bien dans une boîte hermétique durant tout un mois et dans le congélateur plusieurs mois.


Leila Aljanabi, palestinienne : «Notre iftar se compose d’un plat principal et de salades»

Leila AljanabiLeila Aljanabi, une Palestinienne, s’est installée à Maurice il y a 20 ans. Pour l’iftar, chez elle, on rompt le jeûne avec des dates et de la soupe et tous prient ensemble la salatul maghrib. « Nous retournons immédiatement à table et finissons notre iftar, qui se compose généralement d’un plat principal et de salades,» dit-elle. Après le tarawih, ils se rassemblent pour prendre du thé et des gâteaux. « En Palestine, les familles sont invitées à faire l’iftar avec leurs amis et leur famille pendant le Ramadan. Chacun à son tour invite et est invité, » raconte Leila Aljanabi. Dans son pays natal, le Ramadan est en même temps très festif et d’une grande solennité. En ce qui concerne le sehri, les jeûneurs prennent habituellement un petit-déjeuner léger et accomplissent le fajr. L’époux de Leila Aljanabi, étant Irakien, le couple partage la même culture. « Mes enfants aiment les collations frites qu’on prépare à Maurice et que nous n’avons pas l’habitude d’avoir dans nos pays, » confie-t-elle.

Maqluba palestinienne

MaqlubaIngrédients :
• 1,5 cuillère à café de curcuma moulu
• 1 cuillère  à café de gingembre moulu
• 1 cuillère à café de cannelle moulue
• 1 cuillère à café de piment
• 1 cuillère à café de cumin moulu
• 1 cuillère à café de coriandre moulue
• ½ cuillère à café de cardamome
• ½ cuillère à café de  girofle moulu
• ½ cuillère à café de poivre noir
• 1 oignon moyen
• Huile végétale (maïs ou tournesol)
• 1 kg de poulet (1 poulet entier coupé en morceaux ou 6 à 8 gros morceaux sur l’os – cuisses, cuisses et/ou poitrines)
• 2,5 c. de sel
• 3 à 4 feuilles de laurier
• 1 chou-fleur
• 2 grosses carottes
• 1 grosse pomme de terre
• 450 grammes de riz (le riz à grain moyen est préférable, mais le grain long convient également)
•   En option : une poignée de pignons et du persil haché pour servir : yaourt, concombres et tomates

Instructions:

1. Commencez par mélanger toutes les épices moulues dans un bol et réservez.
2. La prochaine étape consiste à préparer le bouillon de poulet. Hachez grossièrement l’oignon, faites chauffer deux cuillères à soupe d’huile végétale dans une grande casserole ou un plat allant au four et cuire l’oignon à feu moyen pendant environ 5 minutes. Si vous avez choisi un poulet entier, coupez-le en morceaux. Vous pouvez retirer la peau du poulet avant de le faire frire si vous préférez. Ajoutez le poulet dans la casserole et faites-le frire uniformément de chaque côté pendant environ 5 minutes.
3. Lorsque le poulet est coloré, versez environ 1,3 litre d’eau dans la casserole en veillant à ce qu’il soit complètement recouvert. Ajoutez 3 à 4 feuilles de laurier, 1 cuillère à thé de sel et 1 cuillère à soupe de mélange d’épices, portez à ébullition, puis couvrez la casserole et laissez mijoter à feu moyen pendant 45 minutes. Pendant la cuisson, de la mousse peut se former à la surface de l’eau. C’est mieux de l’enlever à la cuillère, alors vérifiez bien, car elle bout.
4. Pendant que le poulet cuit, préparez les légumes. Épluchez les carottes et la pomme de terre et coupez-les en tranches d’environ 1 cm. Coupez le chou-fleur en gros morceaux et lavez. Dans une poêle, faites chauffer une quantité généreuse d’huile végétale – environ 0,5 cm à 1 cm de profondeur. Faites frire tous les légumes par petites quantités jusqu’à ce qu’ils soient dorés de chaque côté. Utilisez une serviette en papier pour absorber l’huile.
5. Bien rincer le riz à l’eau courante pour enlever l’amidon. Pour certains types de riz, il est nécessaire de les tremper dans de l’eau à l’avance. Alors, il est conseillé de vérifier les instructions sur l’emballage.
6. Une fois votre poulet cuit, retirez les morceaux du bouillon et mettez-les de côté. Versez le bouillon à travers un tamis dans un bol séparé afin de ne conserver que le liquide que vous utiliserez pour cuire le maqluba.
7. Vous pouvez maintenant assembler le maqluba. Dans la même casserole que celle utilisée pour préparer le bouillon, déposez le poulet et ensuite les légumes, puis étalez le riz sur les légumes pour obtenir trois couches égales.
8. Saupoudrez une petite cuillère à soupe du mélange d’épices à nouveau sur le riz plus 1,5 cuillère à café de sel. Maintenant, versez le bouillon dans la casserole jusqu’à ce qu’il atteigne le même niveau que le riz ou 0,5 cm au-dessus (vous aurez besoin d’environ 700/800 ml de bouillon).
9. Placez une petite assiette sur le riz afin de garder tout en place pendant la cuisson. Ne mélangez pas les ingrédients. Portez à ébullition, puis couvrez et laissez mijoter à feu moyen pendant environ 20 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun liquide. Gardez un œil dessus pour vous assurer qu’il ne brûle pas. Une fois qu’il ne reste plus d’eau, retirez-le du feu et laissez reposer 10 à 15 minutes avec le couvercle.
10. La dernière étape consiste à retourner le plat. Ouvrez le plateau et retirez la petite assiette. Placez un grand plateau ou une assiette sur le plateau, maintenez-le fermement et retournez-le afin que le maqluba soit transféré sur le plateau ou la plaque. Votre maqluba est prêt !
11. Notez que beaucoup de personnes ont tendance à saupoudrer une poignée de pignons (que vous pouvez rapidement faire rôtir dans une petite poêle) et du persil sur le maqluba quand il est prêt.


Neeloafrin Khan, indienne : «Nous les Indiens, notre sehri est copieux»

Neeloafrin KhanNeeloafrin Khan, mariée, vit à Maurice depuis 2006. Selon elle, la culture indienne et mauricienne est très différente pendant le mois sacré du Ramadan. « Ici à Maurice, le mois du Ramadan n’est pas visible à l’extérieur de la maison. En Inde, durant le mois complet, la célébration de Ramadan est apparente dans les chemins, » explique-t-elle. Pour le Ramadan, à la maison, Neeloafrin prépare toujours des plats indiens, car ses enfants et son époux adorent les déguster. Elle prépare rarement les plats mauriciens. « Durant le sehri, nous mangeons des parathas et du poulet au curry avec du dahi, » dit-elle. Sa famille apprécie tous les mets épicés, cependant, elle ne les prépare pas trop chaud parce que les enfants ont des problèmes d’estomac, mais concernant le briyani, ils préfèrent le style indien. « Nous les Indiens, notre sehri est copieux. Il y a des parathas et toujours un dahi avec n’importe quel curry de mouton ou de poulet. Certains mangent aussi des parathas avec du lait en y ajoutant du sucre, » dit-elle encore.

Naan à la poêle

Naan à la poêle Ingrédients :
• 200 g de farine de blé
• 125 g de yaourt nature à température ambiante
• 1/2 cuillère à café de levure chimique ou poudre levante
• 1 cuillère à café de sucre
• 1/4 cuillère à café de sel
• 3 cuillères à soupe d’huile
• 7 cl d’eau tiède
• De la farine en extra pour l’étalage de la pâte
Pour parfumer les nans :
1. 1 gousse d’ail râpée
2. Quelques feuilles de coriandre hachées
3. Du beurre clarifié, le ghee, 2 cuillères à soupe
Instructions:
1. Pour commencer, ajoutez l’agent levant à la farine, le sucre et l’huile ainsi que le yaourt. Les incorporer, puis ajoutez-y le sel. Commencez à y ajouter de l’eau à petite dose.
2. Quand cela ressemble à une boule, ajoutez le reste d’eau. Pour avoir une pâte bien souple, ajoutez un peu plus d’eau, mais attention, cela rend la pâte un peu plus difficile à manier.
3. Maintenant, sortez la pâte du récipient pour la travailler. Si elle colle trop, ajoutez de la farine. Travaillez la pâte quelques secondes puis faire un pâton. Badigeonnez avec un peu d’huile et déposez à nouveau la pâte dans un récipient.
4. Couvrez avec un torchon humide et réservez près d’une source de chaleur. En été, profitez du soleil. Il faut la laisser au minimum deux heures.
5. Le mieux est de préparer sa pâte la veille pour le matin ou le matin pour le soir.
6. Avant de commencer à rouler la pâte, préparez le ghee en y ajoutant la coriandre et l’ail.
7. Quand la pâte est bien reposée, pas collante et bien souple, la diviser en six parties et faire des boules. Farinez le plan de travail et roulez les nans. Il ne faut pas trop les étaler, s’ils sont trop fins, ils ne gonfleront pas. Il faut garder 2 à 3 millimètres d’épaisseur.
8. Chauffez une poêle et la couvrir pour garder la chaleur. Disposez le pain dans la poêle bien chaude. Baissez le feu et couvrir.
9.     Quand le nan commence à gonfler, le tourner et le laisser cuire encore une à deux minutes.
10. Finissez la cuisson directement sur la flamme pour donner un bel aspect grillé.
11. Enfin, badigeonnez généreusement le nan de ghee juste avant de le déguster.

Naan au fromage

Naan au fromageIngrédients :  
• 5 cuillères à soupe de lait
• 250 g de fromage
• 500 g de farine
• 180 ml d’eau
• 125 g de yaourt nature
• 4 cuillères à soupe d’huile
• 1 cuillère à café de sel
• 1 cuillère à café de sucre
• 1 cuillère à café de levure
• 1 noisette de beurre
Préparation :
1. Préchauffez le four à 180° C.
2.Mélangez la farine, le lait, la levure, le sel et le sucre dans un grand saladier.
3. Faites un puits et ajoutez-y l’huile, le yaourt et la moitié de l’eau. Travaillez bien la pâte pendant 15 minutes jusqu’à ce qu’elle soit homogène.
4. Laissez reposer dans un endroit tiède pendant 3 à 4 heures.
5. Formez des petites boules. Puis aplatissez à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et incorporez-y le fromage au milieu et fermez les pâtes en triangle ou en rond.
6. Roulez de nouveau les pâtes et disposez-les sur une plaque allant au four.
7. Enfournez pendant 5 minutes à 180° C.
8. Servez chaud avec une noisette de beurre.

Muffins au poulet

Muffins au pouletIngrédients :
• 200 ml de lait
• 250 g de fromage
• 200 g de farine
• 1 blanc de poulet cuit et effiloché
• 2 oeufs
• 100 ml d’huile
• 1 sachet de levure
• Sel
• Poivre
Préparation :
1. Préchauffez le four à 180° C.
2. Mélangez la farine, la levure, le sel et le poivre dans un saladier.
3. Faites un puits et ajoutez les 2 œufs, l’huile et le lait et mélangez.
4. Incorporez le fromage et le poulet effiloché à ce mélange et mélangez de nouveau.
5. Versez la pâte dans des moules à muffins beurrés.
6. Enfournez pendant 35 minutes à 180° C.

Ahmad Fakuddeen Jilani ET Nufaisah MOSAHEB

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …