Reportage – Star http://starpress.info Journal d'information en ligne Tue, 16 Jan 2018 12:29:26 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.6.9 À la rue Paul Toureau à Port-Louis : la Masjid Qurtuba construite grâce aux fidèles http://starpress.info/a-rue-paul-toureau-a-port-louis-masjid-qurtuba-construite-grace-aux-fideles-3503/ Fri, 12 Jan 2018 08:34:45 +0000 http://starpress.info/?p=3503 La masjid Qurtuba, qui se trouve  à la rue Paul Toureau à Plaine-Verte  a été construite sur un  terrain d’une superficie de 293 m2  offert par marhoom Rashid Samser.

C’est en juillet 2003  que les travaux  de construction ont débuté et se sont terminés trois mois plus tard. L’inauguration de la mosquée a eu lieu   le 24 octobre (27 Shabaan 1424).  Les dirigeants de la masjid Qurtuba sont unanimes à reconnaître que la  construction de ce lieu de culte n’aurait pas été possible sans la volonté, le dévouement et l’engagement personnel de plusieurs mussallis. « Chaque jour ils ont travaillé bénévolement jusqu’à fort tard pour construire notre mosquée », nous dit un responsable.   Yousouf Joomun, un des membres  fondateurs  en a été le premier mutawalli.

L’année suivante, les membres fondateurs de la masjid, à savoir Muslim Peerbaccus, Salim Soobrattee, Yousouf Joomun, Yousouf Peerbaccus, Rashid Mahamoodally (Marhoom), Aslam Mowlabaccus, Hossen Sumoogum, et Mahmood Neeyamuthkhan ont créé la  «Société Qurtuba ».

Projets futurs

Le comité exécutif de la mosquée  a déjà entamé à partir de cette année a déjà entamé la deuxième phase de sa construction avec l’ajout d’un étage à l’édifice actuel. Il est devenu nécessaire d’offrir un espace d’expression et de rencontres aux jeunes  de la région et une salle de prière et un lieu de rencontre aux dames.  Mais à cause d’un manque de financement, la direction fait un appel à la générosité  des sœurs et frères afin que les travaux puissent se poursuivre.

Khutbah Jumuah : L’Imam Ally Sohawon  a parlé des qualités du  Prophète Issa (A.S.). «Depuis sa naissance jusqu’à son enlèvement, il a  rencontré toutes sortes de difficultés alors même qu’il était l’un des  messagers d’Allah.  Il a accompli de nombreux miracles par la permission d’Allah. Il a apporté la guérison aux lépreux, a redonné la vue  aux aveugles et a ressuscité les morts, » a-t-il dit.

L’aile jeune : Les jeunes se rencontrent dans la mosquée.   Et avec la construction du premier étage, ils auront leur centre pour s’adonner à leurs activités de même que les dames.

L’aile féminine : C’est Fawzia Doomun Mawlabaccus qui en assume la responsabilité. Elle a également à sa charge la madrassah (filles). Chaque mercredi les dames se rencontrent dans la salle de prière pour suivre des cours et pour d’autres activités. Les dames ont droit à la prière du vendredi (namaz Jummah), et  après Esha a lieu une causerie  pour les dames.

Madrassah : Le cours du matin est réservé aux élèves âgés de 10 ans et plus alors que celui de  l’après-midi est réservé aux plus petits. Les cours offerts sont: Qur’an, Tajweed, langue  arabe, la vie des  prophètes, Swalaat et Fiqh. Le responsable du madrassah, (garçon)  est Aslam Mowlabaccus. Pendant les vacances scolaires, la direction organise  des sorties  en mer et un tournoi de football pour les élèves.

Cours spécial vacances  pour filles : Seules  les  élèves du secondaire suivent chaque samedi de 9h00 a 10h00 des cours  d’apprentissage de la lecture du Coran.

Activités :  Chaque lundi, mardi et jeudi après la swalaat Esha l’Imam  Ally Sohawon fait une causerie sur différents thèmes.

Mercredi :  Tafseer Qur’aan  après Esha par Abdool Malleck.

Jeudi: leçon Qur’an pour débutants après Esha

Vendredi : Causerie après  Esha par différents orateurs.

Financement : Recueillir les fonds nécessaires pour terminer la deuxième phase de construction de la masjid. Toute  donation peut se faire  par virement bancaire sur le compte de la SBM No: 620 301 001 127 93. Pour tout complément d’information, veuillez contacter l’Imam  Ally sur le 5719 0052.

Comité de direction pour 2018/19

Président :Aslam Mowlabaccus
Vice-président: Yousouf Joomun
Secrétaire :Salim Karimboksh
Ass. Secrétaire : Adam Edoo
Trésorier :Asgarally Sohawon
Ass . Trésorier :Salim Sobrattee
Membres : Jamil Basawon, Mosahil Maudarbaccus, et  Naim Rumjit
Auditeur :Yasine Mowlabaccus

]]>
Métier difficile : Iqbal Bheekun, apiculteur depuis 30 ans http://starpress.info/metier-difficile-iqbal-bheekun-apiculteur-30-ans-3496/ Thu, 11 Jan 2018 08:50:26 +0000 http://starpress.info/?p=3496 Iqbal Bheekun, maître d’école à la retraite, est une figure très connue de Brisée Verdière. Pour lui, l’élevage d’abeilles, l’extraction du miel ou encore la fabrication de ruches relèvent de l’art. Rencontre.

« L’apiculture est une tradition chez nous »,lance Iqbal Beekun. L’amour pour le métier d’apiculteur lui a été transmis par son père, Abdul Azeez Bheekun, originaire de Montagne Blanche. Il chassait les essaims sauvages avec l’aide de ses amis d’alors. Son père lui racontait souvent comment il apportait les essaims à l’aide d’une branche où les abeilles restaient pelotonnées en compagnie de leur reine qui est unique par essaim. Ensuite, il les casait dans une caisse en bois en coupant les ailes de la reine pour l’empêcher de s’envoler en emmenant les abeilles avec elle. Abdul Azeez prenait soin de frotter l’intérieur de la caisse avec les feuilles de citronnelle dont le parfum attire les abeilles.

« Depuis l’enfance, on a assisté à cette scène qui nous fascinait lorsque nous récoltions le miel. C’était une véritable merveille que de  couper les rayons (pains) de miel. Toute la famille se réjouissait  de ces moments inoubliables », relate l’ancien maître d’école.  Sa famille partageait la récolte aussi avec les voisins. La famille Beekun a continué de cette façon traditionnelle de l’élevage jusqu’à ce qu’Iqbal a voulu maîtriser les pratiques modernes de l’apiculture où la technologie se met au service de l’abeille. Ainsi, il a rencontré des techniciens du ministère de l’Agriculture qui lui ont prodigué des conseils dans ce domaine.

Les clés du métier

« La fascination et l’émerveillement que procure la production du miel nous contraint à connaître toutes les ficelles du métier », avance notre interlocuteur. Selon lui, un apiculteur doit absolument avoir les connaissances de l’abeille et l’amour pour les plantes pour pouvoir rester dans ce secteur  car pour lui on doit avoir de la patience pour pouvoir récolter le miel après un dur labeur.

Il ajoute qu’un apiculteur doit être obligatoirement un ami de la nature et de l’environnement.

Pour pouvoir produire du miel, plusieurs facteurs entrent en jeu, tels que l’environnement avec des arbres comme l’eucalyptus, le poivre marron, le campeche, le tamarinier, le litchi, entre autres. Le climat doit être propice  à la floraison des plantes. La ruche doit avoir une bonne population, une reine prolifique et l’absence des parasites tels que le varroa. Les périodes de floraison sont comme suit: les eucalyptus de septembre à novembre, les badamiers et les jamblons en décembre à janvier. D’août à septembre, on peut récolter le miel des litchis et en mars et avril celui du poivre marron. Valeur du jour, 30 tonnes de miel sont produites à Maurice annuellement alors que nos besoins tournent autour de 200 tonnes.

Après la découverte du varroa dans les ruches à Maurice, on a constaté une grande baisse dans la production locale. La présence de «bee beetle» a aussi affecté la production. Il y a plusieurs apiculteurs et apicultrices qui ont abandonné leurs projets.

Le soutien du ministère

Iqbal explique que le ministère fait tout pour encourager la production du miel à Maurice en formant les apiculteurs et apicultrices. Le ministère a aussi décrété certaines zones de notre forêt comme «B zone».

Le ministère encourage aussi la plantation des plantes mellifères dans cette région.

Toutefois, il déplore le fait  qu’à Maurice on utilise trop de pesticides et ainsi les abeilles meurent. Selon lui, les abeilles sont une source incontournable pour la pollinisation des fleurs et comme l’avait si bien dit Albert Einstein, « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »

Les bienfaits du miel

Il y a toute une éducation à faire sur les bienfaits de miel. On doit savoir aussi que le miel se fige (granulation) avec le temps, dépendant de la source du nectar et les fleurs que les abeilles ont butinées. Le saint Quran mentionne dans le chapitre 16 Nahl verser 68-69 que le miel  est un remède pour les humains. Avec le passage du temps, on ne cesse de découvrir les effets médicinaux de ce précieux liquide. On utilise le miel aussi dans la médicine ayurvedique pour guérir les maladies.

En outre, le miel est un excellent antioxydant pour combattre diverses maladies telles que l’asthme, le cardio-vasculaire, la bronchite, la toux, la tension artérielle, le vieillissement de la peau, les allergies et les infections. « Nos clients sortent de tous les coins de Maurice pour avoir le miel local. Il y a plusieurs qui nous racontent l’efficacité de notre miel pour combattre les maladies donc ils souffraient », nous dit notre interlocuteur.  « Nous espérons continuer dans ce domaine aussi longtemps que le Créateur le voudra car être apiculteur demande beaucoup d’efforts, d’énergie et de temps », laisse entendre l’apiculteur.

]]>
Masjid Bait-ul-Muqaddas à Beau-Bassin – Priorité : construire la maison de l’imam http://starpress.info/masjid-bait-ul-muqaddas-a-beau-bassin-priorite-construire-maison-de-limam-3453/ Fri, 05 Jan 2018 10:11:52 +0000 http://starpress.info/?p=3453 Auparavant les mussallis de la région de la rue Barkly à Beau-Bassin, n’avaient pas de  lieu de prière. Au fur à et à mesure qu’ils se rencontraient, l’idée de faire construire une masjid s’imposa d’elle-même.

Nous sommes alors dans les années 70. C’étaient Hajee Hosman Mohung,  Haroon  Mohung, Wahab Mohung, Ayoob Osman, Amine Osman, Ayoob Peerally, Abdool Rahim Nooraully, Swadeck Nooraully, Hasssam Nanhuck, Saïd Buxoo, H. Goomany et autres, qui furent les premiers à mettre leur projet à exécution. Les initiateurs du projet ont procédé à une collecte à travers le pays pour récolter les fonds nécessaires  pour la construction de la masjid.

Entretemps, la société «The Orthodox Soonni Hanafi Muslim Society» fut créée et enregistrée en 1976.   Une année après,  soit en 1977, la société fit l’acquisition d’un terrain de 10.8 perches. Mais ce ne fut qu’en 1981 qu’on procéda à la pose de la première pierre. En 1982, la masjid accueillit ses premiers mussallis.  C’est Hajee Hosman Mohung  qui  fut choisi pour agir comme premier Muttawalli de la mosquée. Plus tard,  la direction fit construire un étage sur la masjid pour accueillir les enfants de la madrassah, et un deuxième étage  qui  est utilisé comme salle polyvalente et gymnase pour les jeunes pour  qu’ils puissent pratiquer plusieurs activités sportives, tel que le badminton, le futsal, la musculation, le tennis de table entres autres.

L’aile féminine : Au premier étage, ont été aménagés une salle de prière  et un centre pour dames pour  qu’elles se  rencontrent pour suivre divers cours  et participer à  des activités comme un Food Day et des déjeuners. Elles ont aussi  accès au gymnase et organisent souvent des sorties.

Madrassah : La madrassah est placée sous la responsabilité de  l’Imam Samood Moortee.  Les cours offerts aux enfants du primaire sont :   Aqeedah, études islamiques  (Azkaar et du’aah), Qura’an (Hifz et Tajweed), l’arabe , les noms d’Allah et Fiqh.

Pour les élèves du secondaire,  les cours offerts sont les suivants: Quran ( hifz et Tajweed), l’arabe, Fiqh,  Aqeedah ( Usul ul Thalatha), Noms d’Allah

Activités au niveau de la madrassah : Pendant les vacances scolaires, la direction organise  des excursions, un camping, un déjeuner et un tournoi de football

Activités au niveau de la masjid : A lieu une causerie de 15 minutes après le namaz Maghrib de lundi à jeudi sur divers thèmes.  Et souvent après Esha  se tient une causerie sur divers thèmes de l’Islam.

Cours spécial : Un cours spécial destiné  aux hommes a lieu chaque samedi après la swalaat Fajr jusqu’à 8h00. Un autre pour les dames se tient le mardi de 10h00 à midi : des leçons  Qur’aan avec Tajweed, aqeeda, Swiraat-Ul-Mustaqin et  apprentissage de la lecture du Qur’aan.

Fonds de Zak’aat : La masjid dispose d’un fonds de Zak’aat. L’argent récolté durant l’année est ensuite distribué à des familles en difficulté mais ce, après une enquête  sociale et  une évaluation de la situation du demandeur d’aide par les membres de la masjid.

Sermon du vendredi par l’imam: L’imam a attiré l’attention des mussallis sur la fête de Noël et du Nouvel An. « Bon nombre de nos frères et sœurs choisissent ces  jours pour faire  des échanges de cadeaux. En célébrant ces fêtes avec des pétards, feux d’artifice etc., vous  vous éloignez lentement de votre culture.  Réagissez, pour que demain vos enfants, ne commettent pas les mêmes erreurs »

Projets : La reconstruction d’une maison pour l’imam est une des priorités de la direction vu que l’actuelle maison est dans un état  déplorable.  Et afin de répondre aux besoins des mussallis, la direction fait un appel à votre générosité pour l’aider dans sa noble tâche. Tous ceux désireux de contribuer peuvent le faire en faisant un virement  au compte bancaire de masjid Bait-ul-Muqaddas à la MCB. No de compte : 000 110 505 433.

]]>
Association Al-Abraar : des vacances pas comme les autres à Vale http://starpress.info/association-al-abraar-vacances-autres-a-vale-3450/ Fri, 05 Jan 2018 10:08:38 +0000 http://starpress.info/?p=3450 Un programme Spécial Vacances, mis au point pour les enfants qui fréquentent l’association Al-Abraar à Lower Vale, a été un franc succès.  L’objectif de ce programme qui est organisé pour la troisième fois,  est de proposer aux enfants des activités saines pendant leurs vacances scolaires pour les protéger des fléaux sociaux, leur permettre de se faire de nouveaux amis et de nouvelles découvertes. 

Les jeunes filles de la localité, très motivées, pendant trois années de suite depuis novembre 2015, ont été constamment sur la brèche pour pouvoir aider les élèves pendant la durée de ce programme qui s’échelonne sur deux mois.

Cette année-ci, outre les jeunes filles, les jeunes mamans se sont également montrées intéressées par ce programme et sont venues de l’avant en offrant leur aide.

C’est avec beaucoup de dévouement et d’engagement que ces enseignantes ont réussi à faire du programme un succès et tout s’est bien passé du début  jusqu’à la fin.

Hifz-ul-Quran

Le programme, suivi par 60 élèves,  a duré six semaines. Les élèves ont appris à faire beaucoup de choses créatives tels que porte-rideaux, sacs-à-main, peinture  sur toile, entre autres. Ils ont aussi eu l’occasion de continuer leur Hifz-ul-Qur’an et d’apprendre la récitation du Coran avec tajweed. Une vingtaine d’élèves étaient engagés dans le programme Hifz-ul-Quran avec au minimum trois lignes de mémorisation et au maximum la moitié d’une page du Quran. Le plus jeune élève, Ahnaf Choychoo, 6 ans, en est à sa 3ème Juzz de mémorisation.

Les élèves ont aussi bénéficié de causeries sur des thèmes tels que les fléaux des réseaux sociaux et l’obéissance aux parents. Les plus grands ont eu l’occasion de préparer des projets islamiques et de participer à des compétitions.

Visites

Au programme de Spécial Vacances chaque année les aînés qui sont dans les maisons de retraite et les enfants dans des ‘shelters’ n’ont pas été oubliés.  Les enfants et leurs parents ont déjà, les années précédentes, rendu visite au Mauritius Muslim Orphanage et au ‘shelter’ de Pointe aux Sables. Cette année, ils se sont rendus au Camp Diable Islamic Home où les élèves ont distribué de la nourriture et des cadeaux qu’ils avaient eux-mêmes apportés.

Différents programmes de sensibilisation ont eu lieu tels qu’un exposé sur la toxicomanie et une formation aux premiers secours (First Aid). Cette année, les élèves se sont rendus à Model Farm à Mapou pour un cours sur le compostage.

Ils se sont aussi amusés pendant les excursions qui ont été organisées et lors des activités en plein air et aux jeux de société. Chaque année les enfants se rendent à la plage de Calodyne, lieu idéal pour toutes ces activités. Ils ont aussi eu l’occasion de visiter l’île aux Aigrettes  de Blue Bay Marine Park.

Le programme Spécial Vacances 2017 s’est terminé par une remise des prix aux participants le jeudi 28 décembre à 21h00. Parents et élèves étaient présents. Le programme était animé par Fawaz Dargahee.

Les membres de l’association tiennent à exprimer leur profonde gratitude pour le dévouement, la générosité et l’encouragement de ceux qui les épaulent dans cette tâche noble.

Activités :
• L’école pré-primaire Houd-Houd.
• Madrassah de 06h30 à 07h30 le matin.
• Classe de Hifz-ul-Qur’an tous les lundis et jeudis.
• Formation pour les sœurs et les converties.
• Programmes mensuels pour tous les élèves après Maghrib et pour les parents après Esha.
• Organisation de séminaires annuellement.
• Counselling pour ceux avec des problèmes sociaux par l’intermédiaire des Daees.
• Aide aux gens en difficulté en termes de provisions.
• Cours d’art culinaire pour les sœurs.
• Rencontre avec d’autres organisations de l’île Maurice.
• Organisation du programme Spécial Vacances en novembre et décembre.

Projets

La direction  projette de construire un étage pour avoir plus d’espace car le nombre d’élèves et de parents ont augmenté et aussi pour pouvoir mieux faire la formation des mamans des élèves du pré-primaire et d’autres sœurs pendant les heures de classe et aussi pour les classes de Hifz-ul-Qur’an. Déjà 5 élèves qui ont débuté dans cette école maternelle sont déjà Hafiz-ul-Quran. Est aussi dans les cartons le projet de la création d’un espace pour la pratique d’activités physiques.

Pour que leurs projets se concrétisent au plus vite,  les dirigeants de l’association Al-Abraar lancent un appel  à leurs coreligionnaires pour les aider. Vous pouvez contacter les responsables (5774 4541, 5813 0933, 5916 8100, 5768 1496, 5754 3108) ou par versement direct sur le compte de l’association.

« Notre souhait est de vous voir participer avec nous dans le bien de tout à chacun. Qu’Allah (swt) continue à multiplier Ses Immenses Faveur sur nous tous. Ameen », nous dit un responsable.

Al-Abraar Association
Route Royal, Lower Vale Mauritius
State Bank of Mauritius
IBAN NO: MU29 STCB 1180 0101 0011 3473 0000 00
ACC NO  : 6201010011347

Al-Abraar Association

Située à Route Royal, Lower Vale, l’association est enregistrée depuis 2008 mais existe depuis 1996 avec l’ouverture de l’école maternelle et la Madrassah Houd-Houd. Avec la contribution de plusieurs familles à Maurice et de l’étranger, l’association a pu construire un bâtiment de 1600 pieds carrés. L’association est actuellement dirigée par les familles Rosson, Choychoo, Yadun, Damree et d’autres membres qui font preuve de coopération et de dévouement dans les activités pour plaire à Allah.

]]>
Anwaar-Ul-Mustapha (SAW) Masjeed : 31 ans au service des habitants d’Henrietta http://starpress.info/anwaar-ul-mustapha-saw-masjeed-31-ans-service-habitants-dhenrietta-3396/ Fri, 29 Dec 2017 04:48:25 +0000 http://starpress.info/?p=3396 Dans le petit village d’Henrietta à Vacoas, plus précisément à Camp Belin, à moins d’une cinquantaine de mètres de la route Royal,  se dresse un magnifique bâtiment peint en vert pomme.

C’est la Masjid  Anwaar-Ul-Mustapha,  qui rappelons le,  lors de son inauguration en 1986, portait le nom de Mohammad Mustapha (saw),  tout comme la société qui a été créée en  cette même année,  et cela jusqu’en 2007.  C’est sur la recommandation de Mawlana Shah Ahmad Noorani Siddiqui,  que la masjid a changé de nom.

En 1985, Azize Fatadin,  a fait don d’un terrain d’environ 6 perches  aux mussallis de sa localité pour construire une masjid.   Ainsi, Mamode Ali Fatadin,  Haroon Rashid Khodadeen,  Amid Fatadin et Fatadin Fatadin, décidèrent de faire une collecte à travers l’île pour  réunir les fonds nécessaires pour  commencer les travaux. Et par la grâce du Créateur, la même année la première pierre fut mise en terre par Mawlana Shah Ahmad Noorani Siddiqui. Et  une année après, soit  en 1986, la masjid a  ouvert ses portes aux mussallis.

Mamode Ali Fatadin fut  désigné pour  diriger la masjid de 1986  jusqu’à l’an 2000, et c’est Naguib Fatadin qui a assumé la relève  et il est toujours à ce poste.

Causerie du Jummah :  C’est Kamal Fatadin qui agit comme l’Imam de la masjid. Et  la prière du vendredi a été  dite par Khateeb Qari Naeem-Ul-Haq Qadri Attari qui est organisateur de hadj et d’Umrah. Dans son sermon, il a  parlé  des qualités du Prophète Mohammad (SAW).   « Allah  (SWT) a en premier  créé le Noor de Nabi-E-Carrim (saw) qui est un homme aux qualités exceptionnelles. Le Prophète  est  un exemple pour les musulmans », a-t-il souligné.

Naat Academy : La Naat Academy, a été créée dans le but  de former les jeunes. Elle a pour responsables Muhammad Nadeer Fatadin le  khateeb et Imam de la masjid de Glenpark à Vacoas et le Qari Naeem Attari.

Madrassah : C’est Amina Fatadin qui en assume la responsabilité. La Madrassah offre  des cours d’ourdou, d’arabe, d’islamiyaat et de Tajweed aux  enfants. Chaque année en période de vacances scolaires, la direction organise des sorties en mer

Activités :  Zikr chaque  jeudi après la swalaat Esha.

Maajaalis les 10 premiers jours de Moharam. Les 12 premiers jours de Rabi-Ul Awal, et les 11 premiers jours de Rabi-Ul-Aakhir.

Aile féminine :   C’est  Waheza Fatadin qui en est la responsable. Le groupe organise  plusieurs activités et des mehfil régulièrement.  Chaque vendredi de 9 heures à midi, les dames ont droit à un programme spécial.

Salle des prières pour dames : Une salle des prières a  été aménagée pour les dames au premier étage du bâtiment. Elle la peut aussi profiter à des dames de passage  dans l’endroit.

Projets : La direction  cherche en toute urgence un terrain pour faire un parking pour les mussallis. La construction d’une maison pour l’Imam et d’un centre pour les jeunes sont aussi envisagée. À partir de l’année prochaine  plusieurs cours seront offerts  aux dames.

]]>
MASJID RABITA : la construction rendue possible grâce à l’aval de Rabita de l’Arabie saoudite http://starpress.info/masjid-rabita-construction-rendue-possible-grace-a-laval-de-rabita-de-larabie-saoudite-3345/ Fri, 22 Dec 2017 08:13:15 +0000 http://starpress.info/?p=3345 Masjid Rabita  se trouve à l’angle des rues Saint-Pierre et Abdool Azize Edoo à Port Louis. Il a été construit sur un terrain d’une superficie d’environ  115 toises. Ce terrain appartenait à l’époque à la ‘Islamic World League’  «Rabita Al Islamia »  de Makkah, Arabie Saoudite.

Sur ce terrain il y avait une vieille maison qui était utilisée comme une madrassah . En 1975, elle a été  reconstruite en dur et allait servir comme un centre pour le travail social. Mais au bout de quelques années d’activités le  centre a été abandonné, faute de personnes pouvant assumer  les responsabilités.

C’est alors  que Yousouf Joomun décida de prendre les choses en main. Ayant appris que le terrain était mis en vente, il a approché Rabita de Maurice pour  contacter l’Islamic World League, afin  que  le  terrain  soit mis a la disposition de l’Islamic Consultative Council   dont il est le président. Raison évoquée : y construire une masjid et un Centre islamique.

Yusuf Joomun, initiateur du projet

Le 25 août 2005, des démarches furent entreprises par Yousouf Joomun, et ce n’est que 3 ans après, soit le 25 novembre 2008, que l’Islamic Consultative Council allait obtenir l’aval de Rabita de l’Arabie Saoudite pour y construire une masjid. Finalement, en 2009, un accord fut trouvé entre Majlis As Shurah Al Islami et l’Islamic Consultative Council de Maurice qui gère plusieurs masjids à Maurice.

En septembre 2009,  les travaux  de construction de  masjid  Rabita ont débuté.  La masjid comprend le rez-de-chaussée et un étage  pour les dames avec une madrassah. En janvier 2013,  la construction a pris fin grâce à la générosité de nos frères et sœurs.

En septembre 2017,  la masjid  Rabita a reçu la visite d’un représentant  de Rabita de l’Arabie saoudite en la personne du Dr. Yusuf  Rufayli qui n’est autre que le Directeur de l’Office de Rabita pour les pays d’Afrique, pour un  constat de l’utilisation des lieux.

Premier comité de direction

Yousouf Joomun fut choisi pour assumer le poste de premier muttawalli de Masjid  Rabita. Ensuite, vu son emploi du temps très chargé, il a délégué  les responsabilités à Bhai  Haroon Al Rashid Abdoolah plus connu comme Bhai  Dool.  Et d’autres membres, dont Fawaz Dargahee, Yaasiin Holican , Raffick Joomun et Noor Azzam Allyboccus  l’ont aidé dans sa tâche pendant deux ans. Des changements ont eu lieu par la suite au niveau de la direction.

Activités

Tous les jours  après le namaz Fajr : Hifz
Les lundis  (après Esha) :   Tafsir
Les mercredis : leçons sur Aqeedah
Les dimanches après Fajr :  Tafsir et  fiqh

En outre, une aile féminine organise certaines activités. Par exemple,  les dames suivent des cours  de Tajweed, Aqeedah et fiqr  dans la salle des prières. Pour les jeunes filles, un cours de formation islamique a lieu tous les samedis et aussi  un cours d’art  culinaire, entre autres. Pour les hommes, des cours de  Hifz  sont dispensés par le frère Zuhair Beeharry.

Projets

Transformer la Masjid Rabita en un centre pour l’éducation islamique, ouvrir un gymnase pour hommes et dames et construire un centre pour les jeunes. Yousouf Joomun tient à remercier  tous ceux qui ont contribué  pour  réaliser  le projet  masjid Rabita, le secrétaire de Rabita de l’Arabie Saoudite, le  Dr Muhammad  Bin Abdul Karim Al Issa, le  Dr Yusuf Al Rufaily et le Dr Siddick Maudarbocus.

Comité de direction pour 2017

Président :Yaasiin Holican
Vice  président :Fawaaz Dargahee
Secrétaire :Haroon Al Rashid Abdoolah
Trésorier : Salim Beekun
Membres : Oumair Abdoolah, Issa  Khodabax et Sajjad Islam

]]>
Masjid Ibn Taymiyyah : cette mosquée est gérée par l’association Al Huda Wan Noor http://starpress.info/masjid-ibn-taymiyyah-cette-mosquee-geree-lassociation-al-huda-wan-noor-3250/ Fri, 08 Dec 2017 08:44:19 +0000 http://starpress.info/?p=3250 La masjid Ibn Taymiyyag a été construite en 2014 sur un terrain de 11 perches. Elle a bénéficié de la contribution des mussallis de  Lower Vale et d’autres régions avoisinantes. Elle se trouve à quelques mètres  de «Aisha Siddiqah Centre », dont les responsables sont Siddick Furreed et Siddick Bujawnah.

Elle est gérée par l’association «Al Huda Wan Noor» sous la responsabilité du frère Shabbir Chowthee qui officie  comme imam et   mutawalli  et aussi comme responsable  de la madrassah. La direction de la masjid permet aux dames d’accomplir leurs swalaats. Une salle des prières a été  aménagée à leur intention

Première prière

Le vendredi 21 mars 2014, à l’heure du swalaat Faj’r , la masjid a ouvert ses portes aux mussallis. La première swalaat a été officiée par le jeune  Hafeez Quran Shibl Chowthee,  alors âgé de 10 ans seulement. Mais, depuis Shabbir Chowthee (BA en Sharii’ah de l’Université Islamique de Madiinah) officie comme l’imaam de la masjid.   Les responsabilités de muezzin incombent à  Yaasir Damree  âgé de 21 ans.

Activités

Tous les jours après  la swalaat Maghrib : brève explication  des hadiths selon Bukhari. Les mardis après Esha, leçons  de Fiqh

Samedi matin  de 7 hrs à 8 hrs : cours pour des jeunes. Après Esha  : leçons  sur le thème Aqeedah. La direction  organise  aussi des quizz pour  les hommes et les dames,  des sorties en période de vacances scolaires pour les garçons.

Madrassah

Les enfants fréquentent la madrassah Al-Madrassat-us-Salafiyyah qui opère sous l’égide de la direction à Upper Vale. Des cours sont offerts du lundi au vendredi après la swalaat  Assar. Les mercredis à 11 h30, ont lieu des leçons pour les dames. Son site web est: islampure.com. Vous pouvez  aussi visiter la chaîne You tube de «Ahlul Bayt Salafi Dawa» pour suivre les leçons. A souligner que cette masjid reçoit la visite d’étrangers  à l’heure des prières.

Causerie du Jummah

Le thème  de la causerie était la contribution de chacun pour que l’harmonie règne  au sein d’une famille. Ce thème a  été exploité depuis le vendredi 3 novembre et contiunuera à l’être jusqu’au vendredi  1er décembre 2017.

Projets

Des travaux auront lieu pour  compléter la construction de la mosquée. La direction compte faire construire un étage sur la mosquée et une grande salle des prières pour les dames, une maison pour l’Imam  et  aussi un deuxième étage qui servira  comme Dar-ul-Uloom pour les filles. Ceux qui sont intéressés  à contribuer peuvent se mettre en contact avec la direction  par le biais du réseau WhatsApp sur le  5768 4083.

Shibl Chowthee, 12 ans Hafeez-Ul-Qur’aan

Etudiant en Form III, Shibl est âgé de 13 ans. Depuis son  plus jeune âge il avait cette passion pour la lecture du Coran.  Il a toujours fait honneur à sa famille. L’encadrement familial lui a permis de s’épanouir dans ses études islamiques et académiques. Son père, l’Imam de la mosquée, est tout simplement heureux.

Lorsque Shibl fréquentait la madrassah, il aidait ses camarades de classe. « Je dois d’abord remercier Allah pour Sa faveur, et surtout ma grande sœur Humayraa qui a toujours été là pour me faire la lecture du Coran, et mes parents. Aujourd’hui je suis fier de faire honneur à ma famille. Apprendre et de comprendre le Coran est un bienfait pour chaque mussalli », dit-il.

Message aux jeunes : « Celui qui honore le Coran, certainement Allah va l’honorer lui aussi. Il ne sera pas tenté par les fléaux de la société.  Je les invite à venir  à la mosquée pour leurs prières, » nous a déclaré  le jeune Hafeez.

]]>
Musjid SHAN-E-MUHAMMAD : sa construction a été possible grâce à un don de terrain http://starpress.info/musjid-shan-e-muhammad-construction-a-ete-possible-grace-a-don-de-terrain-3192/ Fri, 01 Dec 2017 08:01:40 +0000 http://starpress.info/?p=3192 La mosquée Shan-e-Muhammad se trouve à Triolet. La direction gère aussi une madrassah et fait du travail social au profit des habitants du village.

En 1995, Abdul Sattar Hossenbux, aussi  connu comme Gorah (aujourd’hui décédé) a offert un terrain d’une superficie de 10 perches aux pour la construction de la mosquée. Dans la foulée, les  habitants de la région se sont réunis pour  fonder la «Shan-E-Muhammad Society ». Ainsi, en 1996 la masjid fut construite en bois et tôles. Plus tard en l’an 2000, la direction et les membres l’ont fait  reconstruire en dur. Les mussalis faisaient leurs swalaats  au rez-de-chaussée, c’est-à-dire là où  se trouve aujourd’hui le parking. L’inauguration de la mosquée a été faite le premier jour du Ramadan 2004. C’est bhai Abdul Sattar Hossenbux qui  va accéder  au poste de muttawalli.

Madrassah

La direction gère aussi une madrassah. Cette école  coranique offre des cours de Tajweed, lecture du Qur’aan, Fiqh, aadaab (bonne conduite) et langue arabe.  La direction organise aussi un piquenique à l’ intention des enfants de la madrassah durant les vacances scolaires.

Activités

– Les mardis après  Esha : leçons par le Mufti Ismail Mungur.
– Les dirigeants et des membres font du travail social au profit des familles défavorisées  du village.
– Chaque jour après  la prière Assar, une équipe de mussalis fait la propagation des enseignements de l’islam (Dawah) et va rencontrer des frères pour connaître leurs problèmes et les aider par la suite .

Causerie du Jummah du 3 novembre

Le mawlana Nazir Oodally, l’Imam de la masjid, a parlé de l’importance de la simplicité dans la vie d’un musulman. « Il nous faut éviter des extravagances. Le plus important, c’est de montrer de la reconnaissance  envers Allah pour ses  bienfaits  à travers les namaz », insiste-t-il.

La gestion de la mosquée est assurée par les dirigeants. Ils sont : Nazim Allybuccus, Salim Mohamed,  Eshan Fakeermamode, Ally Rengony et Parwez Jungal. La direction  envisage  sérieusement la possibilité que les prières quotidiennes se feront au rez-de-chaussée et non au premier étage comme c’est le cas  actuellement. Car, des personnes âgées et d’autres mussallis qui sont malades éprouvent d’énormes difficultés pour accomplir leurs swalaats quotidiennes. La direction  souhaite que les dirigeants d’autres masjids prennent cet aspect  important en considération avant de  construire une mosquée  sinon les personnes âgées pourraient décider de ne plus venir accomplir leurs  swalaats en congrégation.

]]>
Masjid-E-Noorani à Bel Air Rivière Sèche : cette mosquée compte déjà 117 années d’existence http://starpress.info/masjid-e-noorani-a-bel-air-riviere-seche-cette-mosquee-compte-deja-117-annees-dexistence-3136/ Fri, 24 Nov 2017 10:02:01 +0000 http://starpress.info/?p=3136 Le vendredi 3 novembre 2017, la direction de cette mosquée qui se trouve sur la route Royal de Bel Air Rivière Sèche, a fêté ses 117 années d’existence.  Pour marquer dignement cet évènement,  elle a organisé une compétition de Naats pour garçons et filles  âgés entre 10 et 14 ans et de 15 à 20 ans.

L’imam Nuruddin Tagaully a assuré la présidence. Le  programme a débuté juste après  la swalaat-Ul-Esha  par une Tilawat-e-Qur’aan et fatiha suivi du discours du muttawalli Salim Khurwolah. Il a remercié l’invité d’honneur le Maulana Shameen pour sa présence  qui malgré son âge a fait le déplacement. Il a  rappelé que le mawlana a travaillé pendant 22 ans à la Jummah Masjid
de Port Louis.

Lors de son discours, le mawlana Shameen a parlé sur le thème du respect  de la mosquée et de la valeur du saint  Coran. Il a aussi fait une proposition pour que le nom de cette masjid soit dorénavant « Masjid Shah Ahmad Noorani Siddiqui (RA) ». Deux jeunes ont été récompensés :  Muhammad Noorshad Ally Soobratty et Mohammad Farhaan Kholeepa, qui ont mémorisé un sipara  du Coran. A la fin du programme : manqabat par I’imam Taslim Raza et salaam et duah’s  par le mawlana Akhtar Hussein Luckheea.

Les invités  d’honneur  étaient : le mawlana Shameem Ashraf Azhari (ex-Khateeb de la Jummah Mosque), le Mawlana Akhtar Hussein Luckheea (Khateeb Masjid-E-Noorani), l’imam Tasleem Raza et el Qari Syed Abdullah Attari.

La direction a tenu à  récompenser des personnes âgées, ceux qui  ont contribué pour  la propagation des naats shareef et des imams.

Ceux âgés entre 75 ans et 88 ans

75 ans : Abdool Rashid Soobratee, Idriss Gunnoo, Manuel Babet, Abdool Rashid Ali Muhammad Ally, Soobhan Chinadoo, Talibouddin Sawdagar et Rashid Domun.
76 ans : Ayoob Mosaheb, Haroon  Ruhomally et Aniff Joomun
78 ans : Hamja Gunnoo, Mostapha Mamaruck, Shahid Eadally, Rustom Mohammud Peerbaccus  et Khurwolah Abdool Rashid
79 ans: Elaheebaccus Khaled, Moedine Latiff, Boolaky Tayab Cassam et Soobhany Bashir
80 ans: Oodally Mamode Issack, Maudarbuccus Said
81 ans : Soobratee Mamode Hossen
82 ans : Damry Abdool Rashid
83 ans: Buxoo Musslim
84 ans: Sumtally Hamid et Monaff Rusooly Golamhossen
88 ans: Surfoodeen Ally Bhye et Jumunbaccus Dawood

]]>
Jummah Mosque de Mahebourg : première mosquée de Maurice à ouvrir ses portes aux dames http://starpress.info/jummah-mosque-de-mahebourg-premiere-mosquee-de-maurice-a-ouvrir-portes-aux-dames-3075/ Fri, 17 Nov 2017 10:58:55 +0000 http://starpress.info/?p=3075 La Jummah Mosque de Mahebourg a vu le jour en 1870. En 1977, une page d’histoire de cette mosquée  fut écrite : accorder l’accès  aux dames pour y accomplir leurs swalaats, à la suite d’un des sondage auprès des musallis.

Pour rappel, le 10 juin 1869, un groupe des commerçants de Mahebourg, a fait l’acquisition d’un terrain de 450 toises, situé à l’angle des rues Suffren et Délices pour construire une mosquée. Ils étaient Mahmod Cassim, Issop Bahamia, Ibrahim Mahmoojee, Hadjee  Hamod Haboo, Dahojee Mussajee, Hassam Mahmod, Mamod Ismael, Soliman Nattoo, entre autres.

Une année plus tard, une petite mosquée en pierre, le toit  couvert des bardeaux, fut érigée sur place. Depuis  sa construction en 1870, elle  devint la plus ancienne mosquée à Mahebourg. Elle gardera le même cachet pendant plus d’un siècle, avant d’être reconstruite.  à l’unanimité,  Issoop Bahemia fut conduit au  poste du premier muttawalli. Il a consacré 59 ans de sa vie pour bien gérer la mosquée. Le dernier muttawalli, dans la lignée des commerçants date de 1926. Hajee Ahmad Hossen Mamoojee, aussi connu comme Hajee Peer, assuma la relève  de  Hajee Ahmad Hossen Issack.  Il resta à ce poste jusqu’en juin 1966, c’est-à-dire pendant 40 ans avant de se retirer en raison de son âge et de la maladie. Par la suite, le nom de Hajee Ibrahim Sairally fut suggéré au Waqf Board comme muttawalli pour  un mandat de 3 ans.  Mais, il quitta la présidence avant la fin  de son mandat. Le 26  octobre 1969, a eu lieu la première élection pour choisir une nouvelle direction.  Un groupe des jeunes, mené par Rashid Sk-Ally, remporta cette première élection.

Comme la mosquée avait besoin d’être rénovée, la nouvelle équipe dirigeante, prit les choses en main pour la reconstruire. Le 26 février 1971, Hajee Ibrahim Moolna procéda à la pose de la première pierre. Les travaux ont pris fin  en 1975. En 1982, les dirigeants ont fait construire un hall annexé à  la  mosquée et une maison pour l’imam, suite à un don de  la Rabita  Aalam-e-Islami de l’Arabie Saoudite et des collectes des frères de l’Afrique du Sud et des mussalis  de l’endroit.

En 2008, Reza Khan Hansye et sa nouvelle équipe accédèrent à la direction de la mosquée. Une  année après,  un minaret et un dôme en dur  recouverte de cuivre  ont été placés sur la masjid.  En 2013, on a refait la toiture du Hall de la mosquée.

Travail social

La direction gère un Bait-Ul-Maal, qui collecte la zakaat pour  être distribué aux démunis. Une soixantaine des personnes bénéficient des vivres,  juste avant le Ramadan. En outre, en décembre la direction procède à un échange des manuels scolaires pour les enfants des cycles primaire et secondaire.

Causerie du Jummah

Chaque Jummah, la direction invite un imam pour faire une causerie. Le vendredi 03 novembre, c’est Abdool Ghafoor Joholee , le président de Dar-Ul-Hikmah de Phoenix, qui  a eu la tâche de parler aux mussallis. Il a axé sa causerie sur la consommation des produits Halal et Haram.

Le fonctionnement de la madrassah

Cette école coranique offre des cours de langue arabe, Fiqh, Hifz, Tafseer et Hadeeth. Elle est placée sous la direction de la sœur Z .Goolamally , en collaboration avec l’imam Jaabir Mamoojee et Nawaz Gazelle, diplômé de Madina. La direction profite des vacances scolaires pour organiser des sorties  pour les enfants et leurs parents. Soulignons aussi la contribution des sœurs Sk-Ally,  Goolamy et Sookye, pour la propagation de l’éducation islamique parmi les dames.


Lancement d’un site web

Durant le Ramadan 2017, des jeunes de la Jummah Mosque de Mahebourg,  Assadullah Durbarry, Rehaz Hossenbux et Moudjahid Luchmun, entre autres, ont lancé un site web. «Avec la transmission en direct de nos principales activités, comme Khutbas du Jummah, Taraweeh, Qiraat et causeries, nous vivons dans l’univers de l’Internet et des communications. Si on en prend en compte les utilisateurs de l’Internet pour l’Afrique, Maurice est estimé à hauteur de 62,7%. C’est pour mieux transmettre  nos messages au public que nous avons créé le site web: wwwjummahmosquembg.com et un service  whatsApp/SMS et sur YouTube »,  nous a  dit  Assadullah.


Projets

Rénovation de la bibliothèque pour en faire une  digitale avec un Jukebox islamique pour permettre au public de faire des recherches sur des Hadeeth authentiques. La bibliothèque servira  aussi comme  une salle de cours. En outre, la direction envisage de lancer une école coranique pour le Hifz sous la direction de Hafiz Awale du Bénin, la climatisation de la mosquée,  l’installation des panneaux solaires pour générer  de l’électricité et enfin l’installation des caméras pour assurer la sécurité de la mosquée.

Autres activités

Pendant les vacances scolaires après  Fajr : cours  de Hifz et Tafseer.  Chaque mercredi après Maghrib : leçons de langue arabe et pendant le ramadan après la swalaat Taraweeh pour dames. En 1944, les membres ont formé la société  «Sunnee Vohra Jamaat ». Le 7 octobre 1997, une nouvelle société a été créée,  la « Jamaat-E-Mussullee Mahebourg Jummah Mosque Muslim Congregation » Soulignons que deux religieux dirigent les prières. Ils sont : Sheik Irfan Buhorah et Jaabir Mamoojee


Shaad Nunkoo, 14 ans, Hafeez-Ul-Qur’aan

Shaad Nunkoo a déjà mémorisé 28 sipara. Il est muezzin à temps partiel à la mosquée. Il a commencé depuis qu’il avait 9 ans.   Il est encouragé par bhai Monaff Sk-Ally  et Reza Hansye. Il fréquente le Doha Secondary School.  Il a commencé ses études de Hifz  sous la supervision de son enseignant Ridwaan Soondarkhan. «à l’école aussi j’étudie le Hifz , avec le soutien du recteur Osman Jaunbocus, et après mes heures d’école c’est bhai Bilall Nunkoo qui m’aide pour la leçon d’arabe avec bhai Jaabir Mamoojee. J’aimerais pouvoir compléter  les 30 sipara du Coran  cette année et accomplir le Hajj avec mes parents. Et si j’ai la possibilité je voudrais poursuivre mes études à Madina.  J’aimerais faire un appel aux parents d’emmener leurs enfants  à la mosquée pour avoir la formation de la religion (deen) » dit-il.

Comité de direction pour 2017

Président : Reza Khan Hansye
Vive président : Sheik  Mohammad Irfanally Buhora
Secrétaire : Mumtaz Ali Durbarry
Ass. Secrétaire :  Ahmad Salim Peeroo
Trésorier : Abdool Monaf Sk-Ally
Ass. Trésorier : Sheik Mohamed Aktar Buhora
Membres: Oomar Hassam Mamoojee, Sheik Sayeed Mamoojee, Goolam Mohammad Sk-Ally

]]>