dimanche , 28 mai 2017
Accueil / Actualités / Reportage sur les marchands ambulants : Satisfaction d’un côté, colère de l’autre
ambulant

Reportage sur les marchands ambulants : Satisfaction d’un côté, colère de l’autre

Quelle ambiance règne en cette période de festivités à la gare du Nord et à la gare Victoria à Port-Louis, deux des quatre sites où ont été relocalisés les marchands ambulants depuis la fin du mois d’avril 2016 ? Pour en savoir plus, nous avons interrogé marchands et clients.Gare du Nord

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, malgré l’apport important du boni de fin d’année au budget des ménages, la situation de la plupart des marchands ambulants relocalisés à la gare du Nord ne s’est pas améliorée.

La faute, selon eux, à la mauvaise odeur qui se dégage des drains, d’un caniveau et surtout des toilettes et qui fait fuir les acheteurs. Ils réclament de toute urgence un service de sécurité et d’hygiène et invitent le ministre concerné et surtout le lord-maire pour faire un constat de la situation. La porte d’entrée donne l’impression que la foule est dense à l’intérieur. Douce illusion.

«Le Late Night Shopping qui devait commencer le jeudi 22 décembre n’a pas eu lieu, faute d’acheteurs. Si à la veille de Noël le public continue de bouder le lieu, les marchands ne pourront que se résigner à leur sort », fait ressortir Sameera Beeharry.

Faiza Laloo, marchand ambulant, nous parle de son calvaire. « Ici on a l’impression de venir passer des vacances. Les acheteurs se font rares et j’arrive à peine à vendre quelques articles », dit-il

Une cliente, Sameera Sahaduth, agacée de ne pas trouver ce qu’elle cherche, se réjouit quand même de pouvoir circuler librement. «Je suis venue acheter des trucs pour les enfants, mais je trouve que le prix n’est pas convenable. Il faut beaucoup chercher. Heureusement qu’il n’y a pas de grosse foule», nous confie-t-elle.

Feizal Paraouty, marchand, croyait pouvoir faire de bonnes affaires mais ses attentes ont été vaines. «Je pensais qu’en cette période de fêtes, les choses allaient s’améliorer pour nous, hélas ! Et ce qui est incompréhensible, c’est qu’à la rue Farquhar, des propriétaires de magasins vendent leurs marchandises sur le trottoir. Nous, on nous a mis dans une prison pour respirer le parfum qui se dégage des drains», dit-il sarcastiquement.

Sairaza Kaudeer marchand, demande au lord-maire et au ministre des Administrations régionales de faire un tour sur le site. « Des fois on reçoit des clients, mais la plupart d’entre eux n’achètent pas. Il y a un manque d’hygiène et un manque d’espace pour circuler. En temps de pluie, l’eau s’accumule ici. Il n’y a ni service de sécurité ni service d’hygiène. Pourquoi le ministre concerné et le lord-Maire ne viennent pas ici ? Ils se rendront comptent si les marchands font des affaires d’or ici », déplore-t-il.

À la gare Victoria

À la gare Victoria, même si les marchands s’attendaient à mieux, ils arrivent quand même à tirer leur épingle du jeu.

L’ambiance à la gare Victoria contraste singulièrement avec celle qui règne à la gare du Nord. Il y a une grande affluence de clients et cela profite aux marchands. Contrairement à leurs collègues qui travaillent à la gare du Nord, les marchands sont plutôt satisfaits.

Jasbeer Ajaree, marchand, fait contre mauvaise fortune bon coeur. « On ne travaille pas au même rythme que l’année dernière, mais j’arrive à faire face. Certes j’attendais plus d’acheteurs en cette période des fêtes de fin d’année, mais tel n’est pas le cas », dit-il.

Marie Michelle Petite, cliente, est une habituée du lieu. « Je viens souvent ici pour faire mes achats car on trouve plusieurs articles à un meilleur prix», laisse-t-elle entendre.

Aumeer Mosaheb, marchand de chaussures, est lui passablement satisfait. « On n’a pas à se plaindre mais la vente a beaucoup diminué. Je travaille à moins de 50% . Pourtant il y a un rabais sur les chaussures des sports pour les étudiants. C’est difficile à digérer surtout en cette fin d’année », souligne-t-il.

Sharif, autre marchand, s’en remet au Créateur. «Franchement vous dire je peux gagner ma vie même si les ventes sont en baisse. Ici je suis en sécurité, il y a de l’électricité et de l’eau offertes gratuitement. Je dois remercier mon Créateur et le gouvernement », dit-il.

Melanie Rose, une cliente, est contente d’avoir fait de bonnes affaires. « Je suis satisfaite avec les prix affichés par les marchands, qui sont de 25 à 30 % moins chers que le prix des magasins », dit-elle.

Ryad Joomun marchand, n’a pas à se plaindre. « On attendait cette période de fin d’année pour pouvoir travailler un peu plus. Franchement, je peux dire que les chiffres d’affaires se sont améliorés», laisse-t-il entendre.

Sabrina Lavigilante, cliente, se félicite de sa visite sur le site. « C’est ma première visite ici. Je trouve que le prix de plusieurs articles sont très abordables, on peut faire de bonne affaires, particulièrement en cette fin d’année », assure-t-elle.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

230517_shawkat_pravind

Préparatifs et bon déroulement : une Task Force sur le Ramadan

Une Task Force sur le Ramadan 2017 présidée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a …