dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Activités / Relations diplomatiques : les Mauriciens au Qatar ont eu peur d’être rapatriés
120617_qatar

Relations diplomatiques : les Mauriciens au Qatar ont eu peur d’être rapatriés

Les 252 Mauriciens qui vivent et travaillent au Qatar ont vécu des heures angoissantes en apprenant la nouvelle de la rupture des relations diplomatiques de Maurice avec le Qatar. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères mauricien affirmant le contraire les a cependant rassurés.

Ils se sont vus sur un avion à destination de Maurice et devoir tout recommencer à zéro. Pendant de longues heures nos compatriotes au Qatar ont en effet cru qu’ils seraient contraints d’abandonner une vie d’aisance et de confort pour venir grossir les rangs des chômeurs à Maurice. Ils nous ont fait part du traumatisme qu’ils ont vécu.

«Nous avons vécu dans l’incertitude totale et nous ne savions pas ce qui pouvait nous arriver les jours suivants», nous dit  Aniisah Rossenally qui, comme tous les Mauriciens au Qatar, ont paniqué à l’idée qu’ils seraient rapatriés après le communiqué publié mardi selon lequel Maurice avait rompu ses relations bilatérales avec Qatar.

Aniisah Rossenally
Aniisah Rossenally

Aniisah Rossenally, une habitante de la capitale, est mariée à un étranger et elle est au Qatar depuis 2010. Elle exerce comme maquilleuse pour les femmes de la haute bourgeoisie et les proches de l’émir du Qatar. Aniisah ne cache pas qu’elle a été abasourdie quand les journaux qataris ont publié la nouvelle que Maurice figurait sur la liste des huit pays qui avaient rompu les relations diplomatiques avec le Qatar. Aniisah indique que pour les Mauriciens qui travaillent au Qatar qui sont bien traités et bien rémunérés, cette nouvelle était mal venue. « Nos amis Qataris se sont moqués de nous  ‘Your country is very stupid’,» nous lançaient-ils.

« La position prise par Maurice nous a choqués. Nous avons vraiment cru que nous allions être rapatriés tout d’un coup comme ça surtout en cette période de ramadan, c’était très cruel.  Toutes sortes de questions nous sont venues à l’esprit. Qu’allions nous devenir? Quelle garantie avions-nous que nous serions recrutés dans un notre pays ? Nous avons une famille au Qatar et nous vivons à notre aise » dit-elle.

Mohamed Chetty
Mohamed Chetty

Pour sa part, un autre Mauricien Mohamed Chetty, qui réside à Wakrah au Qatar, ne s’explique pas comment une lettre émanant du ministère du Logement et des Terres a pu atterrir dans les journaux au Qatar. Mohamed Chetty est expert-comptable depuis 12 ans au Qatar et rencontre beaucoup de Mauriciens. Il confirme que tous étaient  dans l’incertitude. « La majorité de nos compatriotes ont vécu dans la hantise d’être rapatriés au cours du mois de ramadan et nous avions peur que le gouvernement de Qatar nous renvoie à la maison », dit-il. .Mohamed indique que Qatar Airways emploie plus d’une cinquantaine de Mauriciens, dont des ingénieurs, qui touchent de gros salaires. D’autres Mauriciens sont des chefs dans des grands palaces et touchent gros eux aussi. Mohamed indique que Maurice est membre du Mouvement des pays non-alignés et doit garder jalousement sa neutralité. Selon notre compatriote le gouvernement doit toujours réfléchir dix fois avant d’agir sinon les conséquences pourraient être graves.

Charlotte Pugin, vit au Qatar depuis 4 ans avec son époux qui est capitaine. Comme les autres Mauriciens, elle s’est aussi affolée. Charlotte considère le Qatar comme son pays d’adoption et sa deuxième maison. « Ma famille et moi sommes bien traités et nous ne souhaitons pas retourner à Maurice », dit-elle.

Selon Aniisah Rossenally la situation était vraiment surréelle lundi soir à Doha quand les habitants, craignant  des pénuries, ont envahi les supermarchés après l’annonce par les Emirats, l’Arabie saoudite et Bahreïn de fermer «dans 24 heures» leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes avec le Qatar. Cependant, mardi la situation est retournée à la normale après la publication par le gouvernement du Qatar d’un communiqué  assurant que les voies maritimes et aériennes resteraient ouvertes aux importations. Aniisah fait ressortir que le gouvernement du Qatar a aussi donné l’assurance qu’aucun ressortissant des pays qui ont rompu leurs relations avec Qatar ne serait pénalisé. « D’ailleurs les Égyptiens arrivent en masse et sont bien accueillis. Par contre les Emirats commencent à sévir contre les Qataris. Tous les ressortissants du Qatar ont 14 jours pour quitter le pays et 48 heures pour les diplomates » laisse-t-elle entendre.

Soulignons que de nombreux organes de presse arabes, dont Saoudi News, Al Jazeer et Khaleej News ont annoncé mardi que Maurice faisait partie des huit pays qui avaient rompu les relations diplomatiques avec Qatar .Cette information émanait d’un communiqué du bureau du vice-Premier ministre selon lequel la décision de rompre les relations bilatérales avec Qatar avait été prise par l’hôtel du gouvernement .Par contre, le ministère des Affaires étrangères a émis un communiqué dans l’après-midi du mardi 6 Juin 2017 expliquant que Maurice entretient toujours des bonnes relations avec tous les pays du Golfe.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Doha

Remise de prix et déjeuner : Doha honore ses élèves

Le 30 novembre 2017, les écoles primaires de Doha  à Eau Coulée et Port-Louis ont  …