samedi , 20 juillet 2019
Accueil / Actualités / Réforme électorale : le maulana Haroon contre le remplacement du Best Loser System
maulana Haroon

Réforme électorale : le maulana Haroon contre le remplacement du Best Loser System

Le maulana Haroon Assen, khatib de la mosquée Shan -e-Rassool à Plaine-Verte, s’oppose ouvertement à l’élimination du système de Best Loser (BLS). Le dignitaire religieux trouve que le système proposé pour remplacer le BLS constitue un danger pour toutes les minorités et rendra le pays ingouvernable. « L’actuelle nomination d’un député correctif selon le pourcentage obtenu est faite par l’Electoral Supervisory Commission. Or, avec la proposition du gouvernement, c’est le leader du parti qui choisira celui qui entrera à l’Assemblée nationale. Avec la disparition du BLS disparaîtra aussi la stabilité politique dans le pays », dit-il. 

Selon le maulana Haroon, un leader qui se sentira fort fera du chantage avec une communauté pour lui proposer un certain nombre de tickets et après les élections, c’est le leader qui décidera qui il va nommer comme ministre. « En 1987, aucun  musulman n’était au cabinet. Le remplacement du Best Loser System va créer des «Yes Men» et ils seront perçus comme des nominés politiques », nous dit-il.

Le chef religieux souligne qu’avec le Best Loser System, c’est l’Electoral Supervisory Commission qui nomme les députés correctifs pour assurer un juste équilibre ethnique mais qu’avec la réforme proposée, c’est le leader du parti qui décidera qui il va nommer. « C’est un retour aux pratiques coloniales. Il n’y aura pas de transparence », fait-il ressortir.

Il pose la question de savoir si le système actuel, qui est accepté par la population et qui a fait ses preuves pendant 50 ans, dérange. « Système là fine dérange kisanla ? Kisanla fine senti li diminuer? » demande-t-il.  Le maulana est étonné par la proposition de réforme électorale suivant censément un jugement du Conseil privé. « Deux propositions importantes ont été faites : primo, revoir le Best Loser System mais à aucun moment mention n’est faite d’abolir le système actuel. Secundo, un recensement ethnique. Or, on ne parle que du remplacement du BLS et on pousse sous le tapis le recensement », laisse-t-il entendre.

Propositions du maulana

Le chef religieux propose une dose de proportionnelle. Il demande qu’une formule satisfaisante soit trouvée pour garantir la représentativité de chaque groupe ethnique selon la constitution et non par nomination du leader. Le maulana Haroon dit s’opposer à l’abolition du Best Loser System. « Dans les jours à venir, les oulémas vont se rencontrer pour débattre de la question et vont tenir une conférence de presse », dit-il.

Faisant un saut dans l’histoire politique du pays, le maulana Haroon rappelle que c’est en 1948 que les femmes avaient obtenu le droit de vote. « Et seulement ceux qui étaient instruits avaient ce droit. Le nombre de votants était passé de 12 000 à 71 000. Les élections générales étaient organisées dans seulement quelques circonscriptions telles que Port-Louis, Plaines-Wilhems, Rivière-du-Rempart, Pamplemousses et Rivière-Noire. Aucun musulman ne fut élu. Sir Seewoosagur Ramgoolam, Sookdeo Bissoondoyal, Renganaden Seeneevasen, Harilall Vaghjee, Guy Rozemont, Edgard Millien, Raoul Rivet et Jules Koenig s’étaient fait élire. Par contre, Sir Abdul Razack Mohamed, membre du PMSD, avait mordu la poussière », rappelle-t-il.

Par ailleurs, le maulana Haroon a vivement réagi à la circulation d’une lettre anonyme visant le ministre Anwar Husnoo. Cette lettre fait état de soi-disant protection des médecins musulmans. « Faux et archi-faux ! » rétorque le chef religieux.  «Alle vérifier la liste promotion dans ministère la Santé ou pou étonné kan ou pou trouver combien docteur musulman pas fine nommer », tempête-t-il. Pour lui, la lettre anonyme ne mérite pas d’être prise en considération et doit être jetée aux toilettes.

Le chef religieux demande la publication de la liste de promotions et nominations de tous les ministères. «Ou pou choquer si ou pou trouve sa liste-là », lâche-t-il.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …