mercredi , 13 décembre 2017
Accueil / Actualités / Razia Madarboccus : «La compétition est rude sur le marché»
Razia Madarboccus

Razia Madarboccus : «La compétition est rude sur le marché»

Cela fait vingt ans depuis que Razia Madarboccus s’est lancée dans le domaine de l’entrepreneuriat. Elle se contente d’un coin de son salon en guise d’atelier.

Âgée de 38 ans, Razia est mère de deux enfants. Elle est très douée pour la broderie, la peinture sur toile et la fabrication des bijoux. Sa passion est devenue son gagne-pain. Razia est fière d’être une femme indépendante. Après ses études de cycle primaire, elle a suivi plusieurs formations avant de se jeter dans le domaine de l’entrepreneuriat. « J’ai étudié jusqu’à la CPE. Mais, je voulais toujours faire quelque chose pour moi-même, » dit-elle.

Fleurs et bijoux

Razia a débuté avec la peinture sur toile. Ensuite, elle est passée  à la fabrication des fleurs et des bijoux. « Pour les dessins sur toile, je fais mes recherches sur internet mais j’essaie d’apporter aussi ma touche personnelle. Souvent,  je crée mes propres dessins. Pour les fleurs, je laisse libre cours à mon imagination pour réaliser des dessins uniques, » révèle-t-elle.

Pour la peinture sur toile, elle prend des commandes. « La peinture sur toile est plus appréciée pour les mariages. Même si la mode a évolué, les filles aiment toujours des broderies et des tissus avec des dessins peints. Je reçois énormément de commandes pour les mariages », dit-elle.

De plus, elle fabrique des bijoux fantaisie qui sont tendance actuellement. Elle explique que les bijoux sont faits avec des cristaux. Citons, entre autres, des bagues, des boucles d’oreilles, des chaînes, des bracelets pour tous les goûts. « Pour les bijoux, il faut toujours innover. On ne peut pas créer des bijoux qui ne sont plus tendance. Les femmes et les filles adorent les bijoux fantaisie de différentes couleurs, » ajoute-t-elle. Les prix de ses bijoux sont à partir de Rs 50. Afin de pouvoir écouler ses produits, elle participe souvent aux foires.

Etre femme entrepreneure et mère

Etre entrepreneure et maman à la fois n’est pas toujours facile. Razia nous confie qu’avec le soutien de son époux, elle arrive à  concilier ses responsabilités de mère de famille et de femme entrepreneure. « Mon époux était d’accord que je travaille mais à condition que je ne néglige pas ma famille. Quand j’ai lui ai parlé de ma passion, il été très content. Il m’aide à trouver des matériaux et pour  transporter mes produits aux foires. Mais, je travaille à mon propre rythme », dit-elle encore.

A travers son business, Razia a pu faire des progrès. Elle est devenue indépendante. « Le matin je m’occupe de la maison et de mes enfants. Dès qu’ils partent pour l’école, j’essaie de terminer mes commandes en attendant qu’ils rentrent dans l’après-midi. Je dois faire ressortir que mes enfants aussi m’aident souvent. Nous sommes une famille très soudée, » souligne-t-elle.

Les inconvénients

Razia voudrait agrandir son commerce et diversifier  ses produits.  Mais, elle fait souvent face à des problèmes de financement. « Les prix des matériaux flambent. Mais, je ne peux augmenter les prix de mes produits car la compétition est rude sur le marché, » conclut-elle. Toutefois, elle  voudrait aussi trouver un local pour exposer ses produits.

Commentaires

A propos de Nafissah Fakun

Ceci peut vous intéresser

négligence médicale alléguée

Négligence médicale alléguée : Farha perd ses jumelles après 8 mois de grossesse

À l’hôpital Dr Jeetoo où on lui a affirmé le mardi 30 novembre que ses …