jeudi , 19 septembre 2019
Accueil / Actualités / Pour le Ramadan : Laila souhaite être réunie avec ses enfants
Laila

Pour le Ramadan : Laila souhaite être réunie avec ses enfants

Être une mère et  vivre en compagnie de ses enfants n’est pas une réalité pour toutes les mères. Non seulement cela affecte la mère mais aussi les enfants. D’abord pour vivre ensemble, il faut avoir un toit et aussi la paix. Malheureusement dans certaines circonstances de la vie, parfois pour avoir la paix, il faut aussi avoir la sécurité.

Laila, 41 ans, mère de deux filles, ne se sent plus en sécurité chez elle.  Elle a toujours été une battante dans la vie. Elle a été une marchande ambulante bien connue qui a travaillé dans presque toutes les foires de l’île. Mais malheureusement avec les règlements en vigueur, elle a dû abandonner ce métier. Aujourd’hui, elle est redevable aux sociétés islamiques qui l’aident à joindre les deux bouts. Cette habitante de Camp-Fouquereaux s’est  plutôt concentrée sur l’éducation de ses deux filles pour leur assurer un meilleur avenir. Selon elle, après s’être séparée  de son époux, elle est venue s’installer avec ses deux filles chez ses parents. Au départ tout allait bien jusqu’à il y a deux mois quand son père est décédé. Elle a alors commencé à avoir des problèmes avec un proche. Ses filles et elle ont reçu des menaces de mort et ont même été victimes d’agression. Elle avait déjà consigné une déposition au poste de police de Phœnix. Malgré cela, aucune action n’a été prise contre  ce proche qui tente par tous les moyens de l’intimider.

« Nous sommes plusieurs héritiers pour la maison de mes parents et le partage n’a pas encore été fait. J’ai l’impression que mes enfants et moi gênent l’un des héritiers qui ne veut pas de nous ici. Il n’hésite pas à chaque fois de nous menacer », raconte-t-elle.

Pour éviter des problèmes à ses filles qui viennent de terminer leurs études, elle veut déménager pour aller vivre dans un lieu où ses enfants ne seront plus sous la menace d’une agression physique. Laila lance donc un appel pour trouver une maison à louer avant le Ramadan. « Depuis cet incident,  l’une de mes filles qui a été agressée est partie vivre chez un autre proche. Tous les jours, elle pleure et  veut venir vivre auprès de moi et surtout faire le Ramadan ensemble comme chaque année », nous dit Laila. Elle souhaite trouver une maison et prie même pour que des bienfaiteurs se présentent pour l’aider à payer le loyer de cette maison. Elle peut être contactée sur le 58892812.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Pravind Jugnauth

Pravind Jugnauth : «Nos jeunes sont notre richesse»

Inclure les jeunes dans le développement du pays. C’est le souhait exprimé par Pravind Jugnauth …