lundi , 25 septembre 2017
Accueil / Religion / Qurbani : respectons les animaux
Qurbani

Qurbani : respectons les animaux

Le transport des animaux dans le cadre du Qurbani est décrié chaque année par de nombreux ulémas. Les Mauriciens font un « tam-tam » en se mettant à courir derrière des camions transportant ces animaux.

Il y a d’abord la manière dont le transport est assuré. Une dizaine de bœufs sont entassés dans des camions qui ne peuvent accueillir que 7. Des jeunes qui prennent place au dessus de la structure métallique qui couvre les camions, mettent leur vie en danger mais aussi celle des autres. Ou encore, l’utilisation « trop facile » de  torche électrique  sur des animaux. Sans oublier le bruit assourdissant, parfois jusqu’à fort tard, des motocyclettes qui suivent les camions. Hommes, femmes, enfants et parfois même les aînés se mettent à « courir » derrière les camions… C’est consternant. Le qurbani est devenu, au fil des ans presque une attraction où certains en ont fait un « tam-tam». Mais que disent le coran ou le prophète Muhammad (pssl) sur les droits des animaux ? C’est ce que nous allons apprendre dans cet article.

En effet, de nombreux versets coraniques font mention des animaux, que ce soit concernant leur raison d’être ou leur droit. D’ailleurs, de nombreux chapitres dans le coran portent le nom des animaux, notamment la Vache (Al Baqara), les Bestiaux (Al An’am), l’Araignée (Al Ankabut), l’éléphant(Al Fil), les Abeilles (An-Nahl) ou encore la Fourmi (An Naml).

Un sujet de méditation

D’abord, il faut savoir que les animaux ont été créés pour vivre en communauté. Ils ont des familles, comme nous, ils mangent, ils boivent, ils tombent malades, se reproduisent et ils meurent. Ils seront eux aussi ressuscités le jour du Jugement dernier sans qu’ils n’aient cependant à rendre des comptes de leurs actes, à la différence des humains. C’est d’ailleurs ce qu’Allah nous dit dans la sourate 6 (les Bestiaux), verset 38.

Ils jouissent des mêmes droits que les humains d’habiter ce monde, de manger et de boire ce qu’Allah leur a envoyé.

D’ailleurs, les animaux prient comme nous. Ils font le « Tasbih» et se prosternent pour Allah. De plus, les animaux communiquent entre eux.

Allah a envoyé les animaux parmi les hommes afin que nous réalisions la grandeur ainsi que la capacité d’Allah. Force est de constater cependant que nous ne méditons pas suffisamment, voire pas du tout, sur ce sujet.

Allah a donné certaines capacités à certains de ces animaux que les humains ne possèdent pas. Par exemple, certains animaux voient les anges ou même shaitwaan.

« Quand vous entendez le chant du coq, invoquez Allah qu’Il vous accorde de Sa générosité, car il (le coq) a vu un ange. Et lorsque vous entendez le braiment de l’âne, cherchez refuge auprès d’Allah contre le diable, car il ( l’âne) a vu un diable ». D’autres entendent les cris des morts.

« Lorsque le mort est porté par les hommes sur leurs épaules (pour être conduit au cimetière), s’il était vertueux, il dit: « Dépêchez-vous, dépêchez-vous! » Et s’il ne l’était pas, il dit: « Malheur à moi, où m’emmenez-vous? » Toutes les créatures entendent sa voix sauf l’être humain; s’il l’entendait, il en serait foudroyé ». [Bukhari 1232]

Certains animaux sont même meilleurs que des humains. Bien que ces derniers possèdent une intelligence, ils ne font que suivre leurs passions, comme nous le dit Allah  [7 :179] Ce sont ceux dont l’objectif sur terre n’est que « maja karo ». Ils ne pensent pas à prier Allah, alors que les animaux eux, le font.

Commentaires

A propos de Zayd Imamane

Ceci peut vous intéresser

Maulana Abdul Aleem Siddiqui

La vie du Maulana Abdul Aleem Siddiqui

Le grand soufi et alim, Hazrat Maulana Shah Muhammad Abdul Aleem Siddiqui  Qadri Razvi (ra), …