mardi , 26 septembre 2017
Accueil / Activités / Présence du ministre Soodesh Callychurn : l’iftar des Bangladais à Cap Malheureux
120617_iftar

Présence du ministre Soodesh Callychurn : l’iftar des Bangladais à Cap Malheureux

L’importante contribution des travailleurs bangladais dans le développement économique du pays mérite toute notre reconnaissance. Sans eux, de nombreuses entreprises auraient sans doute déjà mis la clé sous le paillasson.

C’est ce qu’a déclaré le ministre du Travail et de l’Emploi, M. Soodesh Callychurn, lundi soir alors qu’il participait à la cérémonie ‘Iftar’ à Cap Malheureux en compagnie d’un groupe de travailleurs venus du Bangladesh. Dans la foulée, le ministre a annoncé qu’il fera bientôt le déplacement à Dhaka, capitale du Bangladesh, afin de s’entretenir avec son homologue bangaladais.

Sans entrer dans tous les détails de cette visite, il a laissé entendre que dorénavant ce sont des accords bilatéraux entre un état à un autre qui définiront les grandes lignes de toute coopération par rapport aux travailleurs étrangers. « Il est dans l’intérêt des pays concernés de mettre en place un encadrement légal qui puisse règlementer toutes les conditions liées au recrutement des travailleurs étrangers, en soulignant l’importance de mettre un frein aux abus et autres passe-droits qui parfois caractérisent les activités de certains individus ou agences de recrutement », a-t-il dit.

Evoquant sa participation à l’Iftar, le ministre a observé : « Pour la deuxième année consécutive, j’ai choisi de répondre présent à l’invitation de ces travailleurs Bangladais. J’ai beaucoup de respect pour eux et leurs familles. Ils ont tout quitté derrière eux pour venir ici chez nous. C’est pourquoi je me bats pour assurer que leur bien être sur le sol mauricien soit une réalité quotidienne, d’où les efforts faits par le gouvernement pour les encadrer et faire respecter tous leurs droits ».

Il a aussi souligné que cette interaction personnelle et directe avec les Bangladais lui permet d’apprendre de nombreuses choses, notamment par rapport aux conditions de leurs déplacements, ainsi que de leur intégration dans la vie professionnelle et sociale ici. « J’apprends d’eux pour mieux réfléchir aux orientations à donner aux politiques d’importation de la main d’œuvre », a précisé le ministre.

À son arrivée, le ministre du travail a été accueilli par M. Galen Parasuraman, directeur au sein du Groupe Bella Amigo, ainsi que les travailleurs bangladais. Aux alentours de 17h45, les travailleurs bangladais et leurs deux invités, le ministre et M. Rehaaz Mohamed, ont procédé à la rupture du jeûne en ce mois sacré du Ramadan. Ensuite les travailleurs ont participé à une séance de prière collective, avant de servir le dîner composé de curry d’agneau et de poisson, accompagné de farata et rotis « Made in Bangladesh » sans oublier le traditionnel chatini aux saveurs bien mauriciennes. à cette occasion, les travailleurs bangladais portaient leurs habits traditionnels et ils ont vraiment mis les petits plats dans les grands pour satisfaire leurs invités. Un moment d’amitié, de partage et de vrai bonheur.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Duval à Barkly et La Butte

Duval à Barkly et La Butte : «Une manifestation massive n’est pas écartée»

Xavier-Luc Duval s’est rendu à Résidence Barkly et à La Butte samedi. Il a rencontré …