samedi , 20 juillet 2019
Accueil / Actualités / Une fois au pouvoir : Bérenger s’engage à revoir les licences des deux nouvelles radios
Paul Bérenger

Une fois au pouvoir : Bérenger s’engage à revoir les licences des deux nouvelles radios

Plusieurs volets de l’actualité ont été abordés par Paul Bérenger, leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM),  à sa conférence de presse tenue le samedi 1e décembre à l’hôtel Hennessy Park à Ébène. Point fort de son intervention : il s’engage à revoir les licences octroyées à deux nouvelles radios. 

La décision d’octroyer deux licences de radio privées à deux personnes qu’il considère très proches du MSM, ne fait nullement plaisir au leader du MMM. « Sa précipitation là choquant, sans audition publik donne licence radio », a-t-il lancé.  S’étonnant que ces permis aient été octroyés à la veille des élections, il a pris l’engagement de revoir les licences accordées aux deux nouvelles radios privées, une fois au pouvoir. Il a soutenu que le président du conseil d’administration de l’IBA (Independent Broadcasting Authority ) n’est autre que Logendra Appaya, un des « Campaign Manager » de l’alliance Lepep, dans la circonscription numéro 1 aux élections de décembre 2014. « Cela le disqualifie automatiquement ». Selon lui, le conseil d’administration de l’IBA devrait avoir 3 à 5 membres apolitiques mais que tel ne serait pas le cas. Il a remis en question  le degré de « Free and Fair Elections », avec la venue de ces nouvelles radios. Le leader du MMM a aussi indiqué que son parti reverra la composition du conseil d’administration de l’IBA s’il retourne au pouvoir.

Auparavant, le leader du MMM, s’est interrogé sur le « timing » de la présentation de 3 projets de loi d’un seul coup avant la fin de l’année. Il y voit  une manœuvre du Premier ministre pour compléter ces lois, avant le 15 janvier 2019, date à laquelle est attendue la décision du Privy Council, dans l’affaire Medpoint.

Tout en réclamant une loi anti-transfuge. et une loi pour la représentativité féminine, il a laissé entendre que le MMM n’a pas encore finalisé sa position, s’il soutiendra le gouvernement au parlement et que ce lundi, le comité central mauve se réunira pour se pencher sur les propositions de réforme électorale. Il a réitéré  son désaccord avec le nombre d’élus à la proportionnelle et avec le choix laissé aux leaders des partis pour désigner les Best Losers dans la liste des candidats battus. «  63 nou dakor, mais 12 proportionnel trop tigit. le 6 à 10 galimacha et nu pa dakor ban leader choisir dans ene la liste candidat battu », a-t-il insisté.

Au sujet du financement des partis politiques,  Paul Bérenger indique qu’un amendement de la constitution sera nécessaire pour faire adopter cette nouvelle loi.  Concernant le fonds qui sera géré par le commissaire électoral, Paul Bérenger dit espérer qu’il y a eu des consultations entre le gouvernement et le numéro 1 de la commission électorale, avant que cette proposition ait été faite. Il a rappelé qu’il n’y a pas eu d’indication sur le montant de la somme qui sera distribuée de manière prorata aux partis ayant obtenu le plus grand nombre d’élus. « Nous allons passer en revue tout cela lundi au bureau politique », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, le leader mauve s’est réjoui des  récents développements sur  le Declaration of Assets Bill et a souligné que cette loi ne nécessitera pas la majorité de trois-quarts.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …