samedi , 20 juillet 2019
Accueil / People / Pose de mehendi : Zaynab Moosaheb lance un cours pour débutantes
Zaynab Moosaheb

Pose de mehendi : Zaynab Moosaheb lance un cours pour débutantes

«Quand une opportunité se présente, considérez-la comme unique, saisissez-la et agissez » (Mofaddel Abderrahim). C’est ce que Zaynab Moosaheb, 22 ans, essaie d’appliquer dans sa vie.

La plus grande opportunité de sa vie : exploiter à bon escient son talent d’appliquer le henné. D’ailleurs, elle le fait à merveille et c’est ce qu’elle compte faire comme carrière. Bien qu’à son âge les jeunes filles étudient à l’université ou cherchent un emploi, Zainab envisage de dispenser des cours de pose de mehendi  aux jeunes.

Elle nous raconte que c’est à l’âge de 9 ans qu’elle avait commencé à appliquer le henné aux mains des gens. Voyant son enthousiasme,  sa famille l’encouragea à accueillir les personnes intéressées à la rue Pagoda durant les jours précédant la fête d’Eid-ul-Fitr. Depuis, une proche lui a cédé un coin et elle continue à faire ce travail. «  Cela fait déjà une décennie que j’applique le henné aux mains des dames à la rue Pagoda  à l’occasion d’Eid, » relate-t-elle.

Des mains habiles

Des dames et des enfants l’entourent  pour voir  de près son habilité à utiliser le cornet pour réaliser des dessins.. Ses clientes, à plusieurs reprises, lui ont demandé de dispenser de cours. Elle a aussi songé à se perfectionner en suivant des cours auprès de la MQA pour devenir formatrice. La jeune fille est enregistrée chez Peeroo Institute of Mehendi Ltd. Récemment, elle a reçu son certificat d’instructrice et veut maintenant former des jeunes filles. À son avis,  le travail est très prisé en ce moment.

Bien qu’actuellement beaucoup de personnes appliquent le mehendi, la demande pour des professionnelles ne cesse d’augmenter. « Quand j’applique le mehendi à la fille qui se marie, les invités de la famille me demandent d’en  appliquer aussi sur leurs mains, » affirme-t-elle. Des fois, elle doit même avoir recours à l’assistance des amies.

Le marketing, elle le fait principalement en distribuant des cartes de visite et aussi sur sa page facebook. Son secret  pour émerveiller ses clientes : elle ne copie jamais les designs d’autrui. «  Je fais des recherches dans les livres et sur l’internet. Je m’inspire de ces dessins pour en créer les miens, » explique Zaynab. Issue d’une famille modeste, Zaynab faisait ce travail au début pour aider sa famille et gagner de l’argent de poche. Au fil du temps, elle a vu que ce métier est profitable et peut devenir un moyen pour permettre aux jeunes filles de travailler à leur propre compte.

Son projet : produire sa propre marque de mehendi qui portera son nom.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Pyramid Pharmacare

Et de 12 pour Pyramid Pharmacare : c’est la troisième pharmacie à avoir ouvert ses portes à Bel-Air

Cela fait 12 ans maintenant que les habitants de Bel Air et de ses environs …