dimanche , 25 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Société / Le poids du sac à dos – Des conséquences désastreuses pour les enfants
sac-a-dos

Le poids du sac à dos – Des conséquences désastreuses pour les enfants

Le sac à dos des écoliers vont prendre du poid durant le troisième trimestre. S’il est trop lourd, il peut avoir des conséquences néfastes sur la santé de votre enfant. À long terme, un sac trop lourd engendre de nombreuses malformations. Nous faisons le point avec trois professionnels de la santé.

Selon les médecins, la charge totale d’un cartable ne doit pas dépasser 10% du poids d’un élève. Au-delà, l’enfant pourrait connaître des douleurs et développer des problèmes lombaires au fil du temps. « Pour connaître le poids idéal du cartable de votre enfant, tout dépend de son poids. En effet, un cartable devrait peser moins de 10 pourcent du poids de l’enfant. Au-delà des 10 pourcent du poids de l’enfant cela devient une contrainte considérable », explique Julie Betuel, chiropractrice à Grand Baie. Actuellement, le poids moyen d’un cartable d’un élève du primaire ou du secondaire peut atteindre 5 à 6 kg, soit environ 20% en moyenne de son poids.

Les dangers pour l’enfant

Un sac à dos trop lourd provoque un fléchissement vers l’avant. La tête penchée et le cou étiré provoquent donc des douleurs au cou et aux épaules.

« La posture penchée vers l’avant cause également des douleurs au bas du dos (lombalgies) et des douleurs musculaires.Cette modification de posture entraîne également des douleurs aux genoux » explique Amandine Lecas, ostéopathe.

Les maladies possibles

  • À court terme, un cartable trop lourd, chez un enfant trop sédentaire, peut entraîner des lombalgies.
  • À long terme, il peut créer des lésions sur les disques intervertébraux et entraîner des lombalgies chroniques à l’âge adulte.
  • Toutefois l’ostéopathe tient à faire ressortir que contrairement aux idées reçues, le port de charges même de façon asymétrique n’entraîne pas une scoliose. Il est cependant, un facteur d’aggravation.

Julie Betuel, chiropractrice est d’avis que porter un cartable trop lourd peut favoriser des pathologies vertébrales. Par exemple :

  • Aggravation d’une scoliose déjà existante
  • Engendrer une attitude scoliotique (différente d’une vraie scoliose).

Attention au cartable à roulettes !

Vous pouvez penser que le cartable à roulettes est la solution. Pas du tout. Nos spécialistes nous déconseillent de les utiliser. « Eviter les cartables à roulettes. Un sac à roulettes n’est pas forcément une bonne solution car le sac est plus lourd et l’enfant se retrouve quand même obligé de porter son sac à certains moments, les escaliers par exemple. Pour le faire rouler, l’enfant entraîne une torsion de la colonne vertébrale, qui est également néfaste pour son dos ! », souligne Amandine Lecas.

Walid Rojee, physiothérapeute: « Les parents doivent veiller au confort de leurs enfants »

Walid Rojee, physiothérapeute est également du même avis. « Avec un sac à dos trop lourd, l’enfant aura tendance à se pencher en arrière. Le corps avance, les épaules sont levées et le cou est étiré. ». Il souligne la responsabilité des parents qui doivent veiller au bien être de leurs enfants. « Les parents doivent regarder ce que leurs enfants emportent avec eux tous les matins. Veiller à apporter uniquement les livres dont votre enfant aura besoin. Privilégier aussi un sac de bonne qualité. N’optez pas pour un sac bon marché car il ne sera pas assez solide pour supporter le poids des livres de vos enfants. L’idéal sera aussi d’être accompagné de leurs parents qui portent le sac à dos de l’enfant jusqu’à la porte de l’école. Un sac à dos ne devrait pas dépasser les 5 kg car sinon il engendrerait des problèmes de santé. Plus il est léger, mieux c’est pour votre enfant », dit-il.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

120617_rozida

L’extrême pauvreté à Grande Retraite : Rozida et sa fille se battent pour sortir de la misère

À Grande Retraite, village qui se trouve dans l’est du pays, vivent Rozida Choychoo, 57 …