vendredi , 23 août 2019
Accueil / Actualités / Le PM fait toujours confiance à l’ADSU et au DCP Bhojoo
Pravind Jugnauth

Le PM fait toujours confiance à l’ADSU et au DCP Bhojoo

Intervenant lors de l’inauguration d’une infrastructure sportive publique par la Mauritius Telecom Foundation, hier, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a donné des indications très claires et très nettes qu’il n’avait nulle intention de démanteler  l’ADSU (Anti Drug & Smuggling Unit) pour la remplacer par une autre entité pour enquêter sur le trafic de drogue malgré la recommandation du rapport Lam Shang Leen en ce sens en réitérant sa pleine et entière confiance  dans le travail abattu par cette unité et son chef, le DCP Bhojoo.

« Certains sont en train de critiquer, surtout l’ADSU. Moi je dis félicitations à l’ADSU, parce que je sais quel travail ils accomplissent. J’ai une confiance totale dans le DCP Bhojoo », a lancé le Premier ministre lors de son discours.

Le Premier ministre estime que dans sa volonté et détermination  à combattre les trafiquants de drogue,  l’assistance du DCP Bhojoo lui est d’un grand apport. « Si je n’avais pas des personnes comme lui, pourrais-je faire le travail ? Et sous lui, il y a tous les officiers sur le terrain qui mettent leur vie en danger », a insisté le Premier ministre.

Ne démordant pas, Pravind Jugnauth s’est étonné qu’il n’y ait pas eu de PNQ du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, sur le sujet de la drogue. « Malgré toutes les critiques de l’opposition, il n’y a pas une seule PNQ sur la drogue », a-t-il ajouté. Il a déclaré qu’il priait qu’il y ait une PNQ sur le sujet et qu’il y répondrait. « J’espère que le 16 octobre (à la rentrée parlementaire) il y en aura une. Parce qu’au Parlement, j’aurais des choses à dire sur comment le gouvernement travailliste a “soutiré”», a-t-il martelé.

Réagissant énergiquement à une déclaration de Navin Ramgoolam à l’effet que si le rapport Lam Shang Leen allait dormir au fond d’un tiroir, il se ferait un devoir de le ressortir s’il revenait au pouvoir. Le Premier ministre a tiré à boulets rouges sur le leader du PTr.  « Combien d’années n’avons-nous pas demandé une commission d’enquête? Ramgoolam a toujours refusé. Et maintenant, il spécule que si le rapport va dans un tiroir il le ressortira ! Je sais qui est dans le réseau. Il n’y aura pas de pitié pour ces trafiquants », a tonné Pravind Jugnauth.

Par ailleurs, tout en concédant qu’il était impossible d’examiner la totalité des recommandations du rapport Lam Shang Leen en quelques jours, le Premier ministre  a demandé à ce qu’on fasse preuve de patience. « Je n’ai pas de doute que certaines recommandations peuvent être appliquées immédiatement, mais d’autres prendront plus de temps », a-t-il poursuivi. Pour lui, il ne serait pas sérieux, de s’attendre à ce qu’il ait lu le rapport « en deux jours » pour l’appliquer tout de suite après.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …