samedi , 24 août 2019
Accueil / Actualités / Le plaisir d’accompagner les hadjees à l’aéroport
hadj

Le plaisir d’accompagner les hadjees à l’aéroport

Chaque année, ils sont nombreux – parents, proches et amis – à venir accompagner les hadjees à l’aéroport pour leur souhaiter « hadj mabroor ». STAR a rencontré quelques unes de ces personnes qui se font un devoir de se rendre à Plaisance pour être aux côtés des pèlerins avant leur départ.

Mansoorah Isanee était à l’aéroport le mercredi 8 août 2018. Elle est venue accompagner son gendre, Ismaël Essop. Pour elle, c’est un moment de bonheur pour chaque famille. Elle souligne qu’accompagner les hadjees à l’aéroport est une bonne pratique qui vous donne la motivation d’aller accomplir le hadj à votre tour. «  Il est recommandé au moins une fois dans sa vie de voir le Kaaba dans toute sa splendeur », nous dit Mansoorah qui a déjà accompli le hadj. Pour sa part, Laila, la mère d’Ismaël, était à La Mecque l’année dernière avec son fils aîné et elle nous raconte qu’elle avait mentionné le nom d’Ismaël devant la Kaaba et que ses duas ont été acceptées. Elle souhaite maintenant que sa fille Zaina reçoive l’invitation d’Allah.

Noorina est, elle, venue accompagner ses parents à l’aéroport. « Je sais que ma mère et mon père auront à faire face à des difficultés lors du hadj mais je suis certaine qu’Allah leur accordera le courage pour accomplir un maximum d’ibâdaats », dit Noorina. Par ailleurs, c’est avec un pincement au cœur que Cassam Dhuneea est venu souhaiter « hadj mabroor » à ses proches. Selon lui, c’est une joie indescriptible d’être aux côtés des invités d’Allah. « Voyant mon neveu Ashfaq et ses parent partir à La Mecque m’a donné le courage et la motivation d’aller inscrire mon nom à l’ICC. Il est souhaitable d’accomplir ce pilier de l’islam quand vous êtes encore jeune et que vous avez la force physique de le faire », estime Cassam.

Par ailleurs, Nizaal Khodabux est venu spécialement d’Angleterre pour être aux côtés de ses parents qui vont accomplir le hadj cette année. Son épouse Firdaus et lui ont dû prendre trois semaines de congé pour venir à Maurice car ils disent n’avoir pas voulu manquer une telle occasion. Quant à Saheda Busgeet, elle est venue accompagner sa cousine Fazila à l’aéroport. Comme elle est veuve, elle n’a aucun mehram pour l’emmener à La Mecque. Toutefois, elle garde espoir qu’elle pourra accomplir le hadj au moins une fois dans sa vie.

Showkutally Soodhun : « L’organisation du hadj est une réussite »

Le député Showkutally Soodhun était présent aux côtés des hadjees à l’aéroport, le mercredi 8 août, lors d’une cérémonie officielle tenue en l’honneur des pèlerins. Il mettra également le cap sur l’Arabie saoudite pour accomplir le hadj dans les jours à venir.

Showkutally Soodhun s’est montré élogieux à l’égard du Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour son soutien lors de l’organisation du hadj cette année. « Dès le début, Pravind Jugnauth m’a accordé tout son soutien et toute son attention pour la bonne marche des opérations quant à l’organisation du pèlerinage. Je suis fier de dire que c’est avec l’aide de toutes les communautés que nous avons réussi à faire de l’organisation du hadj une réussite. Les officiers de police ainsi que les employés de l’aéroport, indépendamment de leurs croyances religieuses, ont travaillé dur pour aider les hadjees », a-t-il déclaré. Il a également saisi l’occasion pour remercier le Prince Salman pour son aide.

Le député du MSM encourage les musulmans à aller accomplir le hadj s’ils sont en bonne santé et qu’ils ont les moyens financiers de le faire. Il dit avoir une pensée spéciale pour la famille Oozeerally, affligée par la mort de Massood Oozeerally, victime d’un accident de la route à quelques jours de son départ pour La Mecque. Il demande à tous les hadjees de prier pour cette famille.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …