vendredi , 23 février 2018
Accueil / Actualités / Pénurie des légumes : des importations s’avèrent nécessaires
légumes

Pénurie des légumes : des importations s’avèrent nécessaires

Suite au passage du cyclone Berguitta, environ 75% à 80 % de la production de légumes ont été détruits. Des importations seront nécessaires  pour combler à la pénurie dans l’immédiat. Vendredi le 19 janvier à Port-Louis, lors d’une réunion avec l’Association des petits planteurs, le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, a annoncé une suite de mesures à leur intention.

Le ministre a parlé de l’ouverture d’une ligne de crédit par la Banque de Développement de Maurice (BDM) et qui serait sur le point d’être finalisé. Le but : relancer la culture de légumes. Une couverture d’assurance dédiée aux planteurs de légumes a été aussi proposée. Par ailleurs, Mahen Seeruttun a fait ressortir qu’il veillera à ce que les prix des produits importés dans les prochains jours demeurent raisonnables pour répondre aux besoins de la population.

Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association, nous indique que certains légumes disparaîtront des étals tels patole, pipengaille et  autre calebasse. Autrement dit, les consommateurs doivent s’attendre à une hausse des prix entre 20 % et 25 %.

Pour sa part, Suren Surat, Managing Director de la compagnie SKC, importatrice principale des légumes à Maurice, a fait une demande officielle auprès du ministère de l’Agro-industrie pour importer 186 tonnes additionnelles de légumes frais de l’Afrique du Sud et de l’Egypte. Suren Surat espère que le ministère réagira vite à sa demande. Les légumes coûteront cher, s’ils sont importés par avion.

Marché Central : prix des légumes

Comme annoncé, le ministère  d’Agro Industrie va  autoriser l’importation  des légumes de l’Afrique du Sud, de l’Inde, et de l’Egypte.  D’ici la semaine prochaine, une première cargaison arrivera à Maurice.  Mais l’inquiétude a déjà  gagné les consommateurs et même  les maraîchers.  Mais, quels seront le prix  de vente? Déjà avec le hausse des prix  des légumes cette semaine,  la grogne  s’est installée parmi les consommateurs.

Berguitta  a causé d’endormes dégâts  dans les plantations des légumes à travers le pays. Les planteurs sont tous unanimes pour dire qu’ils ont subi des pertes de plusieurs milliers  des roupies.

Témoignages

Rani Baichoo,  maraîchère  : « Je crois qu’il  y aura  un manque de légumes tels pomme d’amour, carotte, patole , brinzelle,  margoze et d’herbes fines.  Ces légumes se feront  plus rares sur les étals des maraichers. Et le prix  va encore augmenter et cela n’est pas de notre faute ».

Sheikar et Nisha Denoo, consommateurs:  « Le prix est déjà chaud. Nous avons acheté l’essentiel, mais  pour la semaine prochaine ce sera pire, soit on achète des légumes frigorifiés ou en boite. Nous avons appris que le gouvernement  importera des légumes dans la semaine à venir.  Ce qu’on ne sait pas  encore, c’est  le prix  de ces légumes  qui seront mis en vente sur le marché » .

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Azam Rujubali

Azam Rujubali: aucune compensation suite à son délogement

Azam Rujubali et ses proches qui ont été contraints d’évacuer leur domicile se trouvant sur …