mercredi , 22 mai 2019
Accueil / Actualités / Oummé se bat contre le système de Maternity Leave : enceinte de son cinquième enfant, le congé de maternité lui est refusé
Enceinte

Oummé se bat contre le système de Maternity Leave : enceinte de son cinquième enfant, le congé de maternité lui est refusé

Oummé, une enseignante de 30 ans, est mariée et mère de quatre enfants âgés de 11 mois à 5 ans respectivement. Enceinte à nouveau de six mois,  elle attend son cinquième bébé. Selon Oummé après avoir accouché de son troisième enfant, elle a été choquée et très touchée d’apprendre qu’une mère fonctionnaire n’a droit au congé de maternité que pour trois enfants seulement. Ainsi, lorsqu’elle a accouché de son quatrième bébé, elle dû prendre un « vacation leave ».

« Or, depuis quelque temps on entend beaucoup parler du vieillissement de la population et que le taux de natalité chute drastiquement. Déjà on encourage les parents à avoir plus d’enfants. Le Premier ministre a même augmenté le nombre de jours pour les congés de maternité. C’est quelque chose qu’on apprécie vraiment. Mais je me demande bien pourquoi ne pas accorder un congé de maternité aux mères qui ont plus de trois enfants. N’est-ce pas injuste de ne se concentrer que sur les trois premiers enfants? Si je comprends bien, le ‘materniy leave’ est supposément offert pour les enfants et non pas pour les mères car ceux-ci ont besoin d’elles pour leurs premiers jours sur terre. Ils ont le droit d’être auprès de celles qui les ont mis au monde », nous dit Oummé.

Selon elle, elle a passé suffisamment de temps avec ses trois premiers enfants. Mais pour son quatrième enfant elle n’a eu droit qu’à dix-neuf jours de «vacation leave’» pour être aux côtés de son bébé. « Croyez-moi, on voit la différence quand on ne passe pas suffisamment de temps avec un nouveau-né car un bébé demande de l’affection, du temps, et encore plus, il a besoin de sa mère. Il y a un lien très fort entre eux qui les unissent. C’est une mère qui comprend les besoins de son enfant, surtout qu’il vient d’un monde différent et peine à s’exprimer », dit-elle encore.

Rashid Imrith : « Avec le population vieillissante, il faudra revoir la loi »

Cette mère de famille estime qu’il y a une politique de deux poids deux mesures en ce qu’il s’agit du Maternity Leave. Elle considère que c’est injuste d’accorder des congés de maternité que pour les trois premiers enfants et non pas pour les autres. « «Ne sont-ils pas des enfants? N’ont-ils pas droit au même amour que leurs aînés? N’ont-ils pas le droit d’être auprès de leur mère aussi longtemps que ceux qui les ont précédés? Pourquoi être injuste à un certain nombre d’enfants?  Ce serait une bonne initiative que d’encourager les femmes  à avoir des enfants car tout le monde a le droit de vivre et ainsi toutes les mères ont le droit de donner naissance à autant d’enfants qu’elles désirent », dit-elle encore.

Oummé lance un appel au Premier ministre ainsi qu’au ministre de l’Égalité des genres et au ministre du Travail pour accorder le Maternity Leave après le troisième enfant.  Sollicité pour une réaction, le syndicaliste Rashid Imrith, nous confirme que la loi prévoit le Maternity Leave pour seulement trois enfants. « Mais avec le vieillissement de la population, le gouvernement met l’emphase sur l’importance d’avoir plus d’enfants. Il faudra revoir la loi et étendre le Maternity Leave à plus de trois enfants», laisse-t-il entendre.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

240517_ramadan

Loin de leur terre natale : le Ramadan des Mauriciens vivant à l’étranger

Nombreux sont les Mauriciens qui ont quitté leur terre natale pour aller travailler ou étudier …