vendredi , 21 juillet 2017
Accueil / People / Orphelin et sourd-muet : Mohammad Ally Jauffur vit dans le monde du silence
Mohammad Ally Jauffur

Orphelin et sourd-muet : Mohammad Ally Jauffur vit dans le monde du silence

Mohammad Ally Jauffur n’avait que 10 ans quand il a été frappé par un double drame : il fait une chute qui le rend sourd-muet. Puis, il perd ses parents. En effet, Mohammad Ally Jauffur était encore à un âge où le monde des jouets  s’offrait à lui, quand il a fait une chute du haut d’un arbre et est tombé lourdement au sol. Après quelques semaines, le jeune Ally  est sorti de l’hôpital non seulement handicapé, mais a aussi perdu le sens de l’ouïe.

Écrasés par la chagrin, ses parents n’ont pas survécu à ce coup du  sort. À cette époque, Ally habitait Mesnil avec son père, sa mère, ses sœurs et frères. À la mort de son père et de sa mère, le jeune garçon est placé par un voisin à l’orphelinat musulman de la rue Labourdonnais.  Seul au monde, le jeune Ally n’avait personne à qui se confier. Malgré la tendresse et l’affection des responsables de l’orphelinat, Ally, selon ceux-ci, se tenait dans son coin, les larmes aux yeux et le cœur lourd de chagrin. Il ne pouvait parler pour exprimer son chagrin. Malgré le fait que ses sœurs lui rendaient visite en maintes occasions, Ally demeurait inconsolable et expliquait par des signes qu’il aimerait être bercé dans les bras de sa maman. Sans pouvoir s’exprimer et entendre Ally se sentait coupé du monde.

Fan de Liverpool, il adore assister aux rencontres de son équipe fétiche.

Devenu d’adulte, Ally est transféré au couvent Currimjee Jeewanjee à la rue St George dans la capitale. Il se fait des amis mais au plus profond de lui-même  sa tristesse reste grande. Son compagnon de chambre, Bhai Saïd Khodabaccus, nous dit qu’Ally est un garçon dévoué qui s’occupe des malades et les accompagne même à l’hôpital. Ally s’occupe aussi des handicapés. Il nettoie leurs chambres et fait le lit. Son compagnon nous raconte qu’Ally aime la propreté et ne laisse jamais la cuisine en désordre après le repas.

Excellent joueur de dominos, Ally a remporté le tournoi organisé par l’orphelinat. Fan de Liverpool, il adore assister aux rencontres de son équipe fétiche. Bhai Saïd nous raconte aussi que malgré son handicap, Ally ne rate pas son namaz à la mosquée. L’imam confirme qu’il aime suivre les cours du madrassah.

Il est vainqueur d’un tournoi de dominos
Il est vainqueur d’un tournoi de dominos

Alors qu’on essaie de nous faire comprendre d’autres traits de son personnalité, son attitude change. Il devient triste et détourne le regard. Les larmes roulent dans ses yeux et descendent sur ses joues. La tristesse l’a envahi quand nous essayons de lui demander si sa maman lui manque. Il lit sur nos lèvres et nous fait signe que ses parents lui manquent. Mais Bhai Saïd nous explique que son compagnon est bien gâté par les dirigeants du Mauritius Muslim Orphanage. D’ailleurs, d’un hochement de tête et avec un sourire radieux, Ally confirme qu’il est heureux au couvent et qu’il y finira ses jours.

Dimanche dernier ses compagnons ont organisé son 42ème anniversaire et ensemble ils ont coupé un gâteau d’anniversaire. Ally est bien entouré mais de temps en temps il voudrait avoir d’autres personnes venir lui rendre visite et lui parler même s’il arrive difficilement à se faire comprendre. Bhai Saïd nous explique que son ami voudrait aller à la mer. « Si demande permission avec la direction, Ally ti pou content alle faire ene le tour pou guette vague », nous dit-il. D’après le prophète Muhammad (pssl) « La meilleure maison des musulmans est celle où est hébergé un orphelin et où il est traité avec bonté. La pire des maisons des musulmans est où est hébergé un orphelin et où il est maltraité ».

Combien parmi nous de nos jours se soucient des orphelins? Combien parmi nous partagent ses biens avec un orphelin? Nul doute que la prise en charge d’un orphelin fait partie des actions les plus louables. Le prophète Muhammad (pssl)  a dit: « Celui qui prend en charge un orphelin sera logé à mes côtés au paradis ».  Ally n’attend que votre visite. Un simple sourire sur votre visage le rendra très heureux. Il aimerait être considéré comme un frère et un être normal malgré son handicap.

En compagnie d’autres pensionnaires de l’hospice... et des membres du personnel
En compagnie d’autres pensionnaires de l’hospice… et des membres du personnel

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

200717_mehendi

Tahoorah Hassan Bautally : spécialiste pakistanaise de mehendi

Tahoorah Hassan Bautally, une ressortissante pakistanaise s’est mariée à un Mauricien. « À  Maurice, la …