dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Reportage / Octogénaire mais autonome : À 88 ans, Hawah jeûne, cuisine et fait la lessive
En compagnie de son fils
En compagnie de son fils

Octogénaire mais autonome : À 88 ans, Hawah jeûne, cuisine et fait la lessive

Bibi Hawah Hussenboccus, 88 ans, observe toujours le jeûne de Ramadan. Elle vit dans une petite maison bien entretenue en compagnie de son benjamin, Ayoob Hussenboccus.

Courageuse, elle fait de son mieux pour  fait en ne rater aucun jeûne. Dans ses yeux on peut voir la sérénité et la béatitude. Elle sorte que sa santé ne soit pas un obstacle pour elle. Ainsi, la vieille dame s’est bien préparée avant le Ramadan. Son petit-fils l’a emmenée chez un médecin pour un bilan de santé. Par la grâce d’Allah, malgré son âge, elle jouit toujours d’une bonne santé.  Pour le sehri, elle mange un farata, un bol d’avoine (oatmeal) et un peu d’eau chaude. C’est tout  dont elle a besoin. Pour l’iftaar, elle mange une datte, et parfois des gâteaux frits et boit de l’eau chaude. Elle mange comme tous les Mauriciens qui jeûnent.

Assise sur une chaise, elle peut faire toutes ses swalaats. Elle nous a accueillis chez elle avec un chapelet (tasbih) à la main.  Elle  égrène le chapelet de temps en temps pendant la journée et lit la sourate Yaaseen sans faute tous les jours. Ses proches l’aident à faire la lecture du coran.

Cette octogénaire nettoie sa maison, cuisine et lave elle même ses vêtements à la main

Elle a accompli le hajj en 2006 accompagnée de son fils. « L’atmosphère était très paisible là-bas, j’avais envie d’y rester un peu plus longtemps et peut-être ne jamais retourner à Maurice. J’ai eu l’occasion de toucher la Kaab’ah », se souvient-elle.

Hawah Hussenbocus a pris naissance en 1929 à Piton, un petit village dans le nord de l’île. Elle faisait partie d’une fratrie de quatre sœurs et deux frères. Elle  et ses parents, vivaient dans un ‘camp’. « La vie était très difficile à cette époque. Nous étions pauvres comme la plupart des gens », dit-elle. à 13 ans, elle a épousé Mamode Issac Hussenbocus et a continué  à vivre  à Piton. Neuf enfants sont nés de ce mariage, soit  4 filles et 5 garçons. Elle a 17 petits-enfants et 10 arrière petits enfants.

« C’est grâce à elle que la famille est soudée, » confie son petit-fils. Cette octogénaire nettoie sa maison, cuisine et lave elle même ses vêtements à la main. Pendant la journée elle part acheter des légumes. Elle est tres aimée dans la localité. Elle aime inviter ses proches et souvent les dimanches sa maison les accueille. Pour Eid elle adore décorer sa maison avec des fleurs. Elle la garde toujours propre et bien nettoyée.

Ramadan et Eid des années 70-80

Bibi Hawah nous parle du Ramadhan et de l’Eid des années 70 à 80. à cette époque, par manque d’enseignements islamiques, beaucoup de personnes ne savaient pas qu’il fallait jeûner pendant le Ramadan. Plus tard ils ont commencé à le faire.  « Pour le sehri, on mangeait du riz, des légumes  et parfois des faratas. Sans électricité, ils mangeaient dans le noir. Pour l’iftaar ils consommaient des vermicelles Beaucoup de personnes travaillaient dans des champs et allaient chercher du bois pour cuisiner. La vie était très dure, » se remémore-t-elle.. Des fois, les musulmans ne savaient pas que c’était déjà le jour de l’Eid. Ils continuaient à jeûner. Car, la lune n’était  pas visible dans toutes les régions. Ceux qui l’ont vu, ont pu le faire.

Pas de briani pour l’Eid

A l’occasion de  l’Eid, ils mangeaient du riz et du curry qui était le dholl. La viande était trop chère pour eux. Le briani était un plat inconnu pour la famille. Ce n’est qu’après le mariage de ses enfants qu’elle a pu  manger du briani. Et c’était plutôt le briani de poisson qu’ils consommaient car son mari apportait des poissons.

Conseils pour les jeunes

Elle  déteste la guerre et la violence. Elle conseille à  ses enfants de vivre en paix et d’éviter de se bagarrer et d’abstenir d’utiliser des gros mots aussi. « Je demande à Allah que les jeunes aient une bonne santé. Il faut qu’ils soient obéissants et observent le jeûne pendant le Ramadan » conclut-elle.

Aliyah Zahra Ramphul

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Zub Express

Zub Express remporte le prix d’excellence du Trip Advisor

Un voyage pour accomplir l’umrah au meilleur employé chaque année Commentaires