mercredi , 22 mai 2019
Accueil / Actualités / Noorani Salauroo aux soins intensifs : le mariage de son fils reporté
Noorani Salauroo

Noorani Salauroo aux soins intensifs : le mariage de son fils reporté

Après l’accident qui s’est produit   à la rue Lapotaire  à Port Louis le samedi 3 novembre quand un chauffeur ivre avait renversé deux piétons, les familles de ceux-ci ne comptent pas rester les bras croisés. Elles estiment en effet que les deux hommes en garderont des séquelles tout le long de leur vie.

On se rappellera qu’en fin de matinée samedi dernier, Ahmad Noorani Salauroo, 50 ans, marié et père de deux enfants et employé à la municipalité de Port Louis,  et son oncle, Yousouf Mookeea, 61 ans, qui habitent la même cour à la rue Lapotaire se trouvaient  devant leur domicile sur le trottoir quand une voiture est venue les percuter de plein fouet. La police et le Samu ont été dépêchés sur le lieu pour porter assistance aux victimes qui ont été transportées d’urgence à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo pour recevoir des soins. Le premier nommé, qui s’est retrouvé sous la voiture, a eu les deux pieds écrasés, le bassin endommagé et souffre aussi de multiples blessures. Il a subi deux opérations chirurgicales. Son état de santé est jugé préoccupant et il se trouve aux soins intensifs de l’hôpital. Son oncle a eu plus de chance. Il a obtenu sa décharge de l’hôpital après que ses pieds ont été plâtrés.

Le conducteur, un infirmier de 34 ans, a perdu le contrôle de sa voiture qui a heurté un pylône électrique avant de percuter les victimes.  Conduit au poste de police, il a été testé positif à l’alcootest. Selon nos renseignements, la police a logé contre lui une charge d’“involuntary wounds and blows by imprudence”. Il nous revient cependant que le conducteur refuse d’accepter cette charge. S’il accepte avoir consommé de l’alcool, il affirme avoir été très lucide au moment de l’accident. Selon lui, c’est en évitant une personne qui traversait la rue devant lui qu’il a perdu le contrôle de sa voiture et est allé heurter les deux victimes. Il a également déposé plainte pour agression. Il a été libéré sur parole. On se  rappellera en effet que l’accident avait exaspéré les habitants de la localité qui s’en étaient pris au conducteur et à sa voiture.

Ahmad Noorani Salauroo est le plus mal en point après l’accident.  Son état de santé inspire de vives inquiétudes et sa famille entrevoit l’avenir avec pessimisme. Il est le seul à subvenir aux besoins de la famille et le mariage de son fils, qui devait avoir lieu en mars prochain, a dû être reporté à une date ultérieure vu son état de santé.  Éboueur à la municipalité de Port-Louis depuis 12 ans,  il exerçait aussi le métier de bandari après ses heures de travail. « Il aidait notre fils pour financer son mariage », nous dit Bilkis, son épouse.

Les proches de Noorani ne comprennent pas comment  le chauffeur a pu retrouver la liberté si facilement et sont très remontés contre les autorités.  « Par faute sa chauffeur là, tout la famille pe souffert et nous trouve pena aucaine la loi dans Maurice. Chauffeur la fine sorti, malgré ki l’autorité pe koze zéro tolérance l’alcool.  Li pe alle dormi dans so la case tout le jour alors ki Noorani li pe bizin souffert et li riské même vine handicapé.  Nous nepli comprend ki sa banne grand publicité campagne contre l’alcool au volant ki pe fer pou narien juste pou couyonne lizié le pep.  Pas fine même suspanne so licence sur place et pas prend aucaine action contre li », s’emporte un proche parent de Noorani.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

240517_ramadan

Loin de leur terre natale : le Ramadan des Mauriciens vivant à l’étranger

Nombreux sont les Mauriciens qui ont quitté leur terre natale pour aller travailler ou étudier …