jeudi , 23 novembre 2017
Accueil / Actualités / Nomination Day : 40 candidats pour 1 siège au No. 18
Nomination Day

Nomination Day : 40 candidats pour 1 siège au No. 18

L’exercice du dépôt de candidatures pour l’élection partielle dans la circonscription No. 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) s’est tenu ce samedi 4 novembre au collège Sodnac. Ils seront 40 candidats à briguer les suffrages le 17 décembre prochain.

Les 42,052 électeurs de la circonscription No. 18 auront à élire un représentant des 40 candidats qui ont déposé leur candidature, hier, lors de l’exercice du dépôt de candidatures à la Sodnac SSS. L’exercice s’est déroulé dans le calme et dans la circonscription, il y régnait une ambiance bon enfant durant toute la journée. D’ailleurs, le Returning Officer, Raj Seebaluck, s’est félicité du bon déroulement de l’exercice. C’est vers 9h30 que les premiers candidats se sont présentés alors que l’exercice s’est intensifié en début d’après-midi. Parmi les 40 candidats, 23 sont affiliés à un parti alors que les 17 autres brigueront les suffrages en tant qu’indépendants. On note également un faible taux de femmes candidates car elles ne seront que six à participer à l’élection partielle en décembre.

Parmi les partis de l’opposition parlementaire, c’est la candidate du MMM, Nita Juddoo, qui a été la première à se rendre à la Sodnac SSS. Après avoir fait acte de candidature, la candidate mauve a affiché la satisfaction et a déclaré que c’est « avec beaucoup d’émotion et de fierté » qu’elle participe à l’élection partielle au No. 18. « La famille militante s’est déplacée pour venir me soutenir. Je suis très heureuse d’avoir le soutien de mon leader et aussi de tous les membres du parti. Jusqu’à maintenant la campagne se déroule dans le calme et dans le respect des adversaires et des habitants de Belle-Rose/Quatre-Bornes », a-t-elle souligné. De son côté, Paul Bérenger affirme être « fier » de la campagne que mène Nita Juddoo. « Nous avons encore six semaines et il va falloir nous accrocher. Les gens doivent tirer des exemples de la manière dont Nita Juddoo mène sa campagne. Avec des personnes comme elle, l’avenir est prometteur », a déclaré le leader des mauves. Il ajoute que la confiance règne au sein du parti et que tout le monde est « confiant de la victoire de sa candidate ».


Arvind Boolell :  « Cette victoire pour toute l’île Maurice »

Par ailleurs, le candidat du Parti travailliste (PTr), Arvind Boolell, est d’avis que son parti se dirige vers la victoire. « Cette victoire ne sera pas la nôtre mais celle de toute l’île Maurice. On ne prend pas les choses pour acquises mais nous avons nos convictions et nos arguments, nous avons l’humilité de dire à nos adversaires que tout doit se dérouler dans le calme pour qu’il n’y ait pas de dérapages », a-t-il dit. Le candidat du PTr a indiqué que son parti privilégiera une  campagne de proximité : « Il y aura beaucoup de dialogues et d’interactions. Nous allons résoudre des problèmes et pour y arriver, il faut être au pouvoir. Nous serons dans l’opposition et notre objectif est de poser des questions pertinentes. Nous avons notre programme et nous sommes prêts à assumer nos responsabilités» soutient Arvind Boolell qui estime aussi que cette partielle est un avant-goût du travail du prochain gouvernement.  Arvind Boolell a laissé entendre qu’il y aurait des réalignements à l’issue de la partielle mais que le PTr irait aux prochaines législatives seul.    Quant au leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam, il  estime qu’il est important qu’Arvind  Boolell se fasse élire et entre au Parlement. Pour lui, une élection n’est jamais gagnée d’avance mais que le PTr sait dans quelle direction il va.


Tania Diolle mise sur la modernité

Tania Diolle, candidate du Mouvement patriotique (MP), soutient que son parti va  continuer sa campagne de sensibilisation des jeunes sur Facebook. « Nous allons apporter de nouvelles idées et une nouvelle façon de faire. Nous allons continuer le porte-à-porte et les réunions. Nous envisageons d’organiser un événement pour lancer notre programme auprès des habitants de Quatre-Bornes », a indiqué Tania Diolle. Alan Ganoo, président du MP, affirme de son côté  que son parti a eu raison de présenter une candidate à la partielle. Il prévoit un fort taux d’abstention pour cette élection. « Le message de Tania Diolle est en train de passer. Ce sera une élection ‘sous-marin’ et nous sommes sûrs que les électeurs feront le bon choix. Il y aura des surprises », assure-t-il. Alan Ganoo avance qu’il est triste pour la démocratie que le gouvernement n’aligne pas de candidat et que l’opposition s’entredéchire.


Dhanesh Maraye : « Nous travaillerons pour la future génération des Mauriciens »

De son côté, Dhanesh Maraye, candidat du PMSD, espère apporter plus de méritocratie à l’île Maurice. Dans une déclaration à la presse, cet expert-comptable dit vouloir également éliminer la corruption dans le pays. « Nous sommes satisfaits que tout s’est bien passé. Nous travaillerons d’arrache-pied pour le bien-être de la future génération des Mauriciens. Mon leader Xavier-Luc Duval avait déjà commencé un très bon travail dans la circonscription, et maintenant à deux, je suis certain que nous allons abattre un travail formidable », a-t-il déclaré. Pour sa part, Xavier-Luc Duval est confiant en la victoire de Dhanesh Maraye à l’élection partielle. Le leader du PMSD est d’avis que les amendements constitutionnels que son parti va apporter « vont changer le pays. » « Aucun Deputy Prime Minister n’aurait quitté son poste pour défendre la Constitution et l’indépendance du DPP. Tout le monde connaît notre amour pour Belle-Rose/Quatre-Bornes. Quatre-Bornes a beaucoup changé et il y a beaucoup à faire dans cette circonscription », a-t-il déclaré.


Roshi Bhadain du Reform Party :  «Nous allons gagner»

Le leader du Reform Party, Roshi Bhadain, candidat à la partielle au No 18, affiche une confiance absolue dans la victoire le dimanche 17 décembre prochain.  Selon lui, le succès de son exercice de porte-à-porte en est une indication certaine. « Pendant les exercices de porte-à-porte, nous avons compris que nous allons gagner. Les rails qui vont être placés pour le projet Metro Express et le système de tout-à-l’égout sont une charcuterie routière. J’ai tout remis entre les mains des habitants de Quatre-Bornes. Jusqu’à présent, le gouvernement n’a pas aligné un candidat et il semble qu’il n’a pas la volonté de venir défendre ce qu’il fait dans cette ville,» dit-il. Roshi Bhadain estime que les Quatrebornais, à travers leur vote, vont dire que même le gouvernement ne peut venir détruire la ville. Par ailleurs, Roshi Bhadain est d’avis aussi que les autres partis participent à cette partielle afin de montrer leur force avant la concrétisation d’alliances et que le sort de la ville de Belle Rose/ Quatre Bornes n’est aucunement le souci de leurs candidats.  « Il y a des candidats qui sortent d’autres régions de l’île mais cette élection n’est pas leur combat. Nous avons à défendre la ville de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Nous allons mener une campagne sincère et équitable et dans le respect des autres », souligne-t-il.


Cehl Meeah du FSM : « On est confiant d’obtenir  un bon score »

Cehl Meeah, leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), sera également candidat à l’élection partielle au No 18. Dans une déclaration à la presse, il se dit confiant de pouvoir obtenir un bon score. « Le FSM a peut-être encore une fois la possibilité de marquer l’histoire. Je ne dis pas que nous visons la victoire car cela est entre les mains du Créateur, mais je dis qu’on est confiant de pouvoir obtenir un bon score. Au sein du parti, nous misons beaucoup sur la vérité et la moralité, deux aspects que nous avons tout le temps brandi comme notre devise », a déclaré Cehl Meeah. Selon lui, dans la circonscription No. 18, la vérité et la moralité vont prévaloir car il estime que c’est un « électorat éclairé » et « intellectuel ». « C’est aussi pour cette raison que nous avons décidé de participer à cette partielle pour faire un rappel au rationnel », a ajouté Cehl Meeah.


Pas de candidat pour l’alliance gouvernementale

Pravind Jugnauth avait fait durer le suspense jusqu’au soir du vendredi 3 novembre en déclarant, lors d’une cérémonie à Petit-Verger que la population doit faire preuve de patience et qu’on saura ce samedi si le gouvernement alignera un candidat. Mais tel n’a pas été le cas car  l’alliance gouvernementale est, bel et bien, la grande absente de ce scrutin. Les quatre partis de l’opposition parlementaire ont, chacun, aligné un candidat.  À noter que des partis extra-parlementaires à l’instar de Rezistans ek Alternativ, Mouvement 1er-Mai et le Front Solidarité Mauricien, entre autres, participeront à l’élection du 17 décembre.


35 % des candidats sont âgés entre 41 et 60 ans

Après l’exercice du dépôt de candidatures, hier, le président de la commission électorale, Irfan Rahman, a tenu une conférence de presse. Il a indiqué que des 40 candidats en lice pour l’élection partielle, 35 % sont âgés entre 41 et 60 ans.  Irfan Rahman a ajouté que 5% des candidats sont âgés entre 18 et 30 ans, 27,5 % ont entre 31 et 40 ans, 35 % ont entre 41 et 60 ans alors que 32,5 % ont plus de 60 ans.  En ce qui concerne le nombre de candidats, il indique que celui-ci n’est pas différent des précédentes élections partielles dans le passé. « Il y avait 40 candidats pour l’élection partielle à Flacq en 1998 et en 1999 à Beau-Bassin/Petite-Rivière, il n’y avait que 26 », a-t-il déclaré. Il ajoute qu’en 2003, à Piton/Rivière-du-Rempart, il y avait 37 candidats et en 2009 à Moka/Quartier-Militaire, il y avait 38 candidats.  Pour rappel, les candidats qui souhaitent se désister ont jusqu’au mardi 7 novembre à 15 heures, pour le faire.

Les 40 candidats

1. Antonio Marie Laure Cindy Audrey (Verts Fraternels)
2. Aubeeluck Danrajsingh (Party Malin)
3. Barbes-Pougnet Alexandre (Ralliement Citoyen Pour La Patrie)
4. Basdeo Rajmohun (Indépendant)
5. Beejadhur Yuvan Aunuth (Nouveau Front Politik)
6. Bhadain (Roshi) Sudarshan (Reform Party)
7. Bhujun (Ria) Sonali  (Front Libération National)
8. Bizlall Jack (Mouvement Premier Mai)
9. Boolell Arvin (Mauritius Labour Party)
10. Chady Tahidj Khan (Indépendant)
11. Dillum Ashwin Kumar (Indépendant)
12. Diolle Marie Alexandra Tania (Mouvement Patriotique)
13. Fakeemeeah Cehl Mohamad (Front Solidarite Mauricien)
14. Ghoorahoo Subiraj (Indépendant)
15. Grand-Port Eric Desire (Indépendant)
16. Gunoory Dewanand (Indépendant)
17. Jaddoo (Pramode) Chandarmansingh (Indépendant)
18. Jaganah (Nitish Joganah) Ramsamy (Indépendant)
19. Johnson Rodgers Desire Antonio (Parti Taxi Militant Malere Morisyen)
20. Joson (Baby) Louis Eddy (La Ligue Republicaine)
21. Juddoo (Nita) Sanita Jayshree (Mouvement Militant Mauricien)
22. Karuthasami Clivy Marino (Movement Jeunesse Populaire Party)
23. Lutchman Prasram (Mauritius Independent Party)
24. Madhewoo Maharajah (The Liberals)
25. Maraye Dhanesh Raj (Parti Mauricien Social Démocrate)
26. Nazir Ismael    (Front Libération National)
27. Parapen Kuvalayan Kugan (Rezistans Ek Alternativ)
28. Payen Kevin (Indépendant)
29. Persand (Ashiq Karan) Karandeo (Mauritius Conservative Party)
30. Pursun (Vivek) Vivay Kanum (Mauritian National Congress)
31. Ramchurn Aman (Indépendant)
32. Ramchurrun Vidyanand (Indépendant)
33. Ramkissoon Hemraj (Indépendant)
34. Rughoonauth Ravindrasingh (Indépendant)
35. Sarathee Jayraj (Indépendant)
36. Seetohul Gheereedharry (Republican Labour Party)
37. Sumputh-Ramchurn Reshma (Muvman Travayis Militan)
38. Tajoo Varun Kumar Singh (Indépendant)
39. Vadamootoo Nathalia (Indépendant)
40. Yenkanah Nasanah (Indépendant)

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

ABC Foods et Bakers

60 ans de partenariat entre ABC Foods et Bakers

ABC Foods, distributeur exclusif de la marque Bakers à Maurice, a fêté ses 60 années …