mercredi , 16 octobre 2019
Accueil / People / Noces d’or – Mamode Aniff et Neezlah : un couple exemplaire
Mamode Aniff et Neezlah

Noces d’or – Mamode Aniff et Neezlah : un couple exemplaire

50 ans de mariage. C’est un véritable exploit de nos jours. Mamode Aniff et Neezlah ainsi que Mamade Farook et Rookaya ont, eux, réalisé ce tour de force.

Le samedi 16 mars 2019, Mamode Aniff et Neezlah ont célébré 50 années de vie commune en présence de leurs proches. Mamode Aniff Jhummun, 77 ans, et Neezlah, 68 ans, habitent Bel-Air Rivière-Sèche et ce, depuis leur mariage. Un exemple pour les jeunes couples qui vivent mal la cohabitation.

Mamode Aniff, ancien enseignant d’ourdou et homme d’affaires, et Neezlah, femme au foyer, ont été agréablement surpris de voir leur maison décorée et des invités venus de très loin pour fêter comme il se doit ce grand événement.

En fait, quelques jours avant  la célébration de leurs noces d’or, le couple est parti accomplir l’umrah en Arabie saoudite et a aussi fait un voyage en Turquie. Il n’était pas au courant qu’un dîner – auquel était convié quelque 150 invités – a été organisé en leur honneur. Des parents et amis proches se sont déplacés à cette occasion. Ce dîner-surprise, qui s’est déroulé à Palmar, a été organisé par leurs enfants, quatre garçons et trois filles.

Mamode et Neezlah ont prononcé un discours dédié à leurs 50 ans de vie commune. « Cela n’a pas été facile tous les jours. On a eu des hauts et des bas, mais on n’a jamais baissé les bras, surtout quand il s’agit du bien-être des enfants », a déclaré Mamode Aniff. Pour sa part, Neezlah a expliqué que son époux et elle ont travaillé très dur pour pouvoir offrir toutes les facilités et la meilleure éducation à leurs enfants. La patience et la persévérance sont, selon le couple, les choses les plus importantes dans la vie. Neezlah avance qu’il est normal d’avoir des disputes dans tous les couples.

« Mais nous devons apprendre à nous adapter et à faire des compromis », conseille-t-elle. Pour eux, les enfants ont toujours été importants et étaient leur priorité, car ce sont eux qui apprennent aux parents à rester toujours unis. « Nous sommes une assez grande famille. Mais nos parents nous ont appris à nous soutenir mutuellement dans toutes les situations et à rester toujours unis », dit Mamode Aniff.

Aucun regret

« Aujourd’hui, la vie est paisible.» C’est par ces mots que Mamode Aniff décrit son quotidien. Son épouse et lui s’occupent d’une petite entreprise familiale qui fabrique des serviettes et des mouchoirs. Leur rêve était de voir leurs enfants et leurs petits-enfants mener une vie aisée. Ils affirment qu’ils ont vécu une vie heureuse et remplie et n’ont rien à regretter.

Le couple, bien que déjà retraité, fait de son mieux pour rester occupé de nombreuses façons. En effet, tout en s’occupant de l’entreprise familiale, Mamode et Neezlah participent au travail social, particulièrement à des activités religieuses, puis passent souvent du temps sur la plage avec un groupe d’autres enseignants d’ourdou à la retraite.

Leurs enfants

Leur fille, Nasreen Banu Ah-Seek, qui est une artiste, a réalisé une peinture avec des versets en arabe et en ourdou racontant l’importance de ses parents dans leur vie. C’était un cadeau qu’elle leur a offert au nom de tous les enfants. Pour elle, ses parents ont été tout le temps une source d’inspiration. « Ils m’ont tout le temps encouragée à voler de mes propres ailes,», dit Nasreen. Pour Nasima Mungloo, c’est la modestie et leur hospitalité envers les autres qui l’inspirent. Shafeek Jhummun, leur fils, nous confie que son père est une personne honnête. Il décrit sa mère comme une -voile d’ombrage qui protège toute la famille dans les moments difficiles.


Mamade Farook et Rookaya : «Namaz, c’est la clé pour résoudre toutes les difficultés»

Mamade Farook et RookayaMamade Farook et Rookaya ont fêté leurs noces d’or le mercredi 9 mars 2019. Mais leur mariage, il y a 50 ans, sortait de l’ordinaire. Avant Mamade Farook, ses deux frères avaient épousé les deux grandes sœurs de Rookaya.

C’est une incroyable histoire d’amour  qui  semble sortir tout droit d’un conte de fée : 4 frères ont en effet épousé 4 sœurs. Les quatre frères Bassa et leurs épouses ont écrit une merveilleuse page d’amour qui est sûrement unique à Maurice.

Issu d’une famille de 9 enfants dont 4 sœurs et 5 frères, l’aîné  des frères Bassa, Aboo Bakar, fut le premier des frères à se marier.  Et lorsqu’arriva le tour d’Abdool Razak de se passer la corde au cou, il fit la rencontre de Bibi Fatima qui avait quatre sœurs et convola en justes noces avec elle. Trois événements incroyables allaient avoir lieu  après le mariage d’Abdool Razak à Bibi Fatima.  Issah Aboo allait lui demander la main d’Amina, la deuxième sœur de Bibi Fatima et Mamade Farook  allait par la suite épouser la troisième sœur, Rookaya. Et le benjamin des frères Bassa a, lui, épousé la quatrième sœur, Bibi Mariam.

Mamade Farook et Rookaya, qui ont 14 petits-enfants et qui ont connu des hauts et des bas dans leur vie commune,  se sont réveillés tout heureux le matin du 9 mars. C’était un jour très spécial pour eux car ils s’étaient mariés jour pour jour un demi-siècle de cela. C’était le 9 mars 1969.

«Il n’y a aucun secret pour que son mariage dure 50 ans. Chaque couple doit respecter l’engagement qu’il a pris et vivre avec sincérité. Et chaque jour  dans vos prières faites des doah pour que le Créateur vous protège. La loyauté, le dévouement mutuel et la fidélité sont importants pour l’harmonie dans un couple », nous dit Farook.

«Pour moi, cela n’a pas été une surprise, lorsque Farook s’est présenté à la maison pour demander ma main. J’éprouvais  déjà un sentiment pour lui et tout comme ses deux frères ont épousé mes deux grandes sœurs, je savais qu’il me demanderait en mariage», nous confie, pour sa part, Rookaya.

Unis par les liens du mariage,  ils ont tous deux été confrontés à des obstacles mais ne se sont jamais découragés. Ils ont toujours cherché refuge auprès du Créateur. Aujourd’hui, ils savourent les fruits de la persévérance après un demi-siècle de vie commune. «Namaz, c’est la clé pour résoudre toutes les difficultés et pour connaître la réussite dans la vie », nous dira Farook

Anecdote : Bhai Farook se souvient que le jour  du mariage de son grand frère, celle qu’il allait devenir son épouse était fille d’honneur et lui, garçon d’honneur. Il ne pouvait s’imaginer qu’un jour ils allaient partager 50 ans d’amour.

Le couple Farook et Rookaya a 5 enfants, dont 3 garçons et 2 filles, et 14 petits-enfants. Son père, Isoop  Ismaël Bassa, était chauffeur de taxi et sa mère, Koolsoom Mamode Ali, était femme au foyer. Farook n’a pu poursuivre ses études secondaires. Il fut contraint au décrochage scolaire en Form IV car son père ne pouvait payer les frais de sa scolarité.

Soulignons que le couple Abdool Razak et Bibi Fatima et le couple Issa Aboo et Amina ne sont plus de ce monde.

Ahmad Fakuddeen Jilani et Fareed Dean

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Mohammad Junaid Futloo

Sélectionné pour une formation de pilote : Mohammad Junaid Futloo rêve de voler dans le ciel

Air Mauritius a officiellement présenté sa première promotion d’élèves pilotes. Sur 250 postulants, une douzaine …