lundi , 25 septembre 2017
Accueil / La Foi / Ne retournons pas à nos mauvaises habitudes
070717_droit_chemin

Ne retournons pas à nos mauvaises habitudes

Le Ramadan est derrière nous. Si durant tout un mois nous nous sommes efforcés à remplir nos obligations envers Allah, dites vous que c’est le même Allah que nous devons prier et craindre durant les 11 prochains mois. Cela mérite bien un rappel de ce que nous risquons si nous nous égarons encore du droit chemin.

Le Ramadan est sans doute le mois durant lequel Allah verse le plus de Ses bénédictions sur Ses serviteurs. Cela nous donne ainsi le sentiment que l’on se rapproche le plus du Créateur, augmentant ainsi notre espoir d’être un jour parmi les habitants du paradis. Un espoir tout à fait légitime lorsqu’on sait que durant ce mois nous avons eu l’occasion d’accomplir l’une des plus grandes oeuvres qui mènent au paradis.

« Celui qui meurt le jour où il jeûne sincèrement pour Allah entre au Paradis »

Il est rapporté par Abu Umaamah : J’ai dit : « ô Prophète indique moi une œuvre qui me permetde gagner le paradis » Le Prophète lui dit : Accomplis le jeûne car il n’a pas d’équivalent »[Ahmad 21 245].

Cependant, il est important de savoir que le jeûne seul ne suffit pas pour entrer au paradis. Certains, bien qu’ils aient jeûné, iront quand même en enfer. Le prophète Muhammad (pssl) a dit : « Lorsque les croyants seront sauvés du Feu et qu’ils seront en sécurité, l’effort que l’un d’entre vous déploie envers son compagnon ici-bas, pour récupérer un droit qu’il avait sur lui, ne sera pas plus intense que l’effort que les croyants déploieront envers leur Seigneur vis-à-vis de leurs frères qui sont entrés dans le Feu ». Ils diront : O notre Seigneur ! Nos frères priaient avec nous, jeûnaient avec nous, faisaient le pèlerinage avec nous et Tu les as fait entrer dans le Feu (…) ».

De ce hadith, l’on comprend que certaines personnes iront en enfer malgré le fait qu’ils ont jeûné, prié, accompli le pèlerinage, entre autres. Ce qui nous amène à réfléchir : si tel est le sort réservé à celui qui a accompli ses obligations, essayons d’imaginer de ce qu’il adviendra de celui qui est en compétition pour devenir le champion de tout ce qu’il y a d’illicite (haraam), abandonnant par la même occasion toutes ses obligations ?

Il est rapporté par Abu Hurayra qu’une personne a dit : « Ô Messager d’Allah ! Telle femme se lève la nuit pour prier, jeûne la journée, donne l’aumône mais elle cause du tort à ses voisins par sa langue. Le Messager d’Allah répondit : Il n’y a pas de bien en elle, elle fait partie des gens de l’Enfer [Ahmad 9298]. Ce qui nous amène à dire que certaines dames se retrouveront elles aussi en enfer malgré le nombre de jeûnes qu’elles ont observé.

Dans quel état allons-nous quitter ce monde ?

En fait, il est impossible de prédire la destination d’une personne décédée – le paradis ou l’enfer – en se basant sur les bonnes actions ou les péchés qu’elle aurait commis. Cela va dépendre de l’état dans lequel elle va quitter ce monde. Si une personne a la chance de mourir alors qu’elle accomplissait une prière, elle aura alors l’honneur de se présenter devant Allah avec cette prière. Cependant, si la personne meurt alors qu’elle se trouvait dans un mauvais état, elle se présentera devant Dieu dans ce même état.

Muhammad (pssl) a dit : « Celui qui meurt le jour où il jeûne sincèrement pour Allah entre au Paradis »[Ahmad 22 235].

A l’époque du prophète, un de ses compagnons est mort en état d’ihram (rituel de pèlerinage) et le prophète a dit : « On ne lui couvre ni sa tête ni son visage: il sera ressuscité au jour dernier dans l’état dans lequel il est mort, en état de rituel, en faisant la talbiyah c’est-à-dire en disant: (labbayka l-Lâhoumma labbayk) »[Muslim 2095].

Ces deux hadiths nous enseignent que notre action au moment de notre mort a une conséquence dans l’Islam. C’est pourquoi le prophète (pssl) a dit : « Tout serviteur sera ressuscité comme il est mort »[Muslim 5126].

Ce qui fait qu’une personne peut avoir observé un mois de jeûne mais lorsque son heure arrivera, si jamais elle est dans une mauvaise posture dans un endroit haraam en faisant une action tout aussi haraam, cela va sans dire que sa situation sera au plus mal devant Allah.

Vous y avez déjà pensé ?

Avez-vous déjà pensé quelle sera votre situation si jamais Malak-ul-Mawt vient frapper à votre porte alors qu’à ce moment précis votre corps est rempli d’argent illicite ?

Vous êtes vous déjà posé la question, avec quel visage vous allez vous présenter devant Allah, si au moment où vous trouvez la mort, vous reveniez d’un endroit illicite ?

Et vous jeunes filles et mesdames qui ont la foi, vous êtes vous déjà demandé si un jour vous veniez à mourir dans un accident et que votre corps n’était pas couvert à ce moment-là comme le préconise Allah ?

C’est la raison pour laquelle il nous a été ordonné d’adorer Allah tout le long de l’année et pas seulement durant le ramadan. Une personne qui mène une vie basée sur l’obéissance et l’adoration d’Allah c’est quelqu’un qui se prépare à quitter ce monde. Allah dit dans la sourate 3 (Al-Imran – La Famille d’Imran), verset 102 : « Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission ».

Ayez la frayeur d’Allah où que vous soyez

Le prophète Muhammad (pssl) avait donné ce conseil à l’un des ses compagnons : « Crains Allah où que tu sois » [Tirmidhi 1910]. Que vous soyez dans votre quartier ou ailleurs.. que vous soyez dans un endroit où l’on vous connait ou pas, avoir la crainte d’Allah est une obligation.

Le temps est éphémère

Il y a quelques semaines de cela, on entendait l’Imaam à la mosquée dire : le mois du Ramadan arrive. Et il y a à peine une semaine on fêtait l’Eid. Pour vous dire à quel point le temps passe vite. Nous sommes en train de tout faire pour obtenir les bienfaits de ce monde tout en oubliant nos obligations envers Allah qui, elles, nous mèneront dans l’au-delà. Et pourtant Allah nous dit dans la sourate 23 (Al Muminoon – Les croyants), versets 112-114 : « Il dira : “Combien d’années êtes-vous restés sur terre? “ Ils diront : “Nous y avons demeuré un jour, ou une partie d’un jour. Interroge donc ceux qui comptent.” Il dira : « Vous n’y avez demeuré que peu [de temps], si seulement vous saviez ».  La question Lui est posée en année et Il répond en jour. Le temps, qu’Allah a créé, n’est rien comparé à l’au-delà.

«La Pierre noire est descendue du paradis plus blanche que le lait, puis les péchés des humains l’ont noirci »

Et si la personne ne souhaite pas changer ?

Sans nul doute qu’Allah ne souhaite pas que nous retournions à nos vielles mauvaises habitudes une fois le Ramadan terminé. Il nous a enseigné comment les péchés et tout ce qui est illicite sont mauvais pour notre foi, notre cœur, notre santé, notre richesse, notre famille et même pour notre environnement.

Les péchés noircissent notre cœur

Lorsqu’un individu commet un péché, cela noircit son cœur. L’on sait très bien qu’il ne peut y avoir de « bien » dans un cœur qui est noir comme le bitume (coaltar). Le prophète Muhammad (pssl) a dit : « Lorsque le serviteur commet un péché, son cœur est souillé par un point noir. S’il se repent ce point s’efface, sinon il s’agrandit et augmente le danger pour son cœur » [Tirmidhi 3257].

Donc, après un mois pareil, si vous songez à renouer avec vos anciens péchés et vos mauvaises fréquentations, cela ne contribuera davantage qu’à tuer votre cœur. Et une fois ce coeur fatalement atteint, vous n’allez plus pouvoir faire la différence entre le bien et le mal et subséquemment vous allez commencer à collectionner les péchés. Un péché vous poussera vers un autre et à la longue vous allez vous trouver complètement submergé par vos péchés au point où vous ne trouverez même pas un moyen pour vous en sortir.

Ne pas sous estimer les petits péchés

Le prophète Muhammad (pssl) a dit : « Méfiez-vous des petits péchés car ils ressemblent à un groupe de gens qui campait au fond d’une vallée. L’un d’eux apporta du bois et un autre en fit autant jusqu’à ce qu’ils aient suffisamment de bois pour préparer leur repas. Ces petits péchés peuvent détruire la personne si elle n’est pas amenée à s’en rendre compte » [Ahmad 21742].

Le péché transforme l’affection en haine

Les péchés que commet une personne la mettent en désaccord avec ses proches. Le Messager d’Allah a dit : « Il n’y a pas deux personnes s’aimant pour Allah ou dans l’Islam sans que la cause qui les divise ne soit le péché commis par l’un des deux » [Ahmad 5103].

Le péché est la source de tous les malheurs

Dites vous que si un malheur vous tombe dessus, que ce soit par rapport à votre santé, votre richesse, dans vos affaires ou dans votre famille, ce n’est rien d’autre que le résultat des péchés commis.  Allah dit dans la sourate 42 (Ash Shura – La consultation), verset 30 : « Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup ». Donc toutes les difficultés, tous vos problèmes ainsi que toutes vos mésaventures qui viennent gâcher votre vie ne sont que le résultat de vos œuvres. Alors, à quoi bon désobéir à Allah ?

L’effet de nos péchés sur les autres

En effet, nos péchés ont des conséquences aussi sur les autres. Allah dit dans la sourate 30 (Ar-Rum – Les Romains), verset 41 : « La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu’[Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont oeuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah) ».

Ce qui fait que les calamités que nous témoignons dans le monde : la famine, la maladie, l’insécurité, tremblement de terre, inondation, sècheresse, tempête, la turannie… sont les résultats des péchés que les gens commettent sur cette terre.

Le prophète Muhammad (pssl) dit : «La Pierre noire est descendue du paradis plus blanche que le lait, puis les péchés des humains l’ont noirci » [Tirmidhi 803].

Rester dans l’obéissance d’Allah

Donc, mes frères et mes sœurs, il faut à tout prix rester dans l’obéissance d’Allah. Etant un esclave du Créateur, votre honneur réside dans Son esclavage et non celui de Shaytwaan.

Il faut L’invoquer en ces mots : « Yaa Muqallib al Quloob,Thabbit Qalbii A’laa deenuka » qui signifie : « O Celui qui tourne et retourne les cœurs, maintiens mon cœur ferme dans Ton obéissance ».

Allah dit dans la sourate 41 (Fussilat – Les versets détaillés), verset 30-32 : « Ceux qui disent : “Notre Seigneur est Allah”, et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux .

“N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous somme vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez, un lieu d’accueil de la part d’un Très Grand Pardonneur, d’un Très Miséricordieux”.

Nous implorons Allah de nous tenir loin de Sa désobéissance afin que nous devenions source de bonheur pour nous ainsi que pour les autres.

Commentaires

A propos de Zayd Imamane

Ceci peut vous intéresser

300617_namaz

Al Istiqaamah (la droiture) : 10 moyens pour rester ferme dans le droit chemin

C’est une question qu’on se pose souvent après le Ramadan. Comment maintenir le rythme en …