samedi , 23 septembre 2017
Accueil / People / Nafeesa Mofeejuddy Eradhun : Chef culinaire à Abu Dhabi
Nafeesa Mofeejuddy Eradhun

Nafeesa Mofeejuddy Eradhun : Chef culinaire à Abu Dhabi

Notre compatriote, Nafeesa Mofeejuddy Eradhun, native de Bel Air Rivière Sèche, partie avec son époux à Abu Dhabi en 2004, se couvre de gloire dans un domaine dans lequel on ne l’attendait pas à son départ de Maurice : celui de la gastronomie. 

En effet, cette mère de famille de 2 enfants est chef culinaire après  avoir suivi un cours de formation dans une  école de cuisine à Dubaï. C’est avec le soutien de son époux, haut cadre dans le secteur financier, que Nafeesa s’inscrit au Culinary College à Dubaï et passe presque une année à apprendre les rudiments du métier sous la houlette des chefs étoilés  comme Jean Christophe Novelli, Garry Rhodes, Jenny Morris, Reza Muhammad, Atul Kochar, Tim Anderson, Paolo Pettenuzo, Marco Morrana, Daniye Mihaye et le célèbre grand chef Daniel Hiltbrunner. Nafeesa s’estime chanceuse d’avoir été associée à Jenny Morris dans ses émissions Food Network et de même qu’à Atul Kocchar, l’un des meilleures chefs indiens basés au Royaume Uni.

Après 8 mois d’une formation théorique et pratique, Nafeesa vole de ses propres ailes et retourne à Abu Dhabi.  Malgré le fait qu’elle a eu plusieurs opportunités pour travailler dans des grands établissements, elle a choisi sa famille et à opté pour travailler à la maison. Nafeesa donne des conseils sur l’art culinaire et la pâtisserie et en outre conseille les parents comment camoufler les légumes par des astuces pour remplir la lunch box des enfants pour l’école. Auréolée du titre de chef et de « master in sugar craft» après son passage à l’université, elle met actuellement  la dernière main à la création de son site web pour donner des cours en ligne. Artiste à ses heures, Nafeesa jongle non seulement avec les pinceaux mais aussi avec  des outils spécialement conçus pour un concepteur de gâteaux. Le gâteau personnalisé qu’elle confectionne sur commande est un véritable délice tant pour les papilles que pour les pupilles. « Je suis comme un orfèvre qui crée un ouvrage hors du commun », dit-elle.

L’adaptation à Abu Dhabi

En 2004 quand elle s’est installée à Abu Dhabi, tout était différent. Les attitudes les lois, le mode de vie. Malgré la chaleur insupportable  du désert, l’expérience qu’elle a vécue dans un pays qui l’a acceptée est enrichissante et inoubliable.  « A Abu Dhabi, il faut garder l’esprit ouvert et s’adapter à son style de vie. Les gens sont courtois et accueillants. J’adore la tranquillité et la sécurité. D’ailleurs, le taux de criminalité à Abu Dhabi est très faible », laisse-t-elle entendre.

Nafeesa jette un regard optimiste sur l’avenir brillant de son pays adoptif qui s’attelle à la fort louable tâche  de diversifier l’économie fondée sur le pétrole. L’accent est mis sur le tourisme. Par conséquent, les opportunités vont se multiplier dans l’industrie hôtelière.

L’éducation

120517_nafeesa2À Abu Dhabi le niveau de l’enseignement est très élevé. Plusieurs opportunités sont offertes aux enfants qui veulent apprendre les langues. Américains, Britanniques, Canadiens, Indiens, Australiens, Chinois et Français se côtoient et les enfants se retrouvent dans un environnement cosmopolite enrichissant. Contrairement aux Emiratis qui fréquentent des écoles gouvernementales, les expatriés doivent supporter le coût des écoles privées  qui est assez élevé. Soulignons que notre compatriote avait remporté le titre de «Taste of Newzealand Award».

Elle est la prémière femme mauricienne à remporter ce titre d’excellence. Nafeesa fait partie de l’association Ewa’A fondée par la Sheikha Fatima  qui travaille pour les femmes et enfants victimes d’exploitation sexuelle. Nafeesa donne des cours de «Master’s class» et l’argent recueilli est versé à la fondation. Elle fait du volontariat par passion et aide ceux qui sont dans le besoin, que ce soit dans son  pays natal ou à l’étranger. Elle remercie Allah pour Ses bienfaits et son époux pour son support. Elle se dit reconnaissante envers ses parents à l’île Maurice et a une pensée spéciale pour son père qui est décédé l’année dernière.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Shabnam Banon

Shabnam Banon, maquilleuse : son «Fashion show» a été un franc succès

La semaine dernière, Shabnam Banon a présenté son premier « Fashion show »  à l’Intercontinental Resort. Le …