dimanche , 22 octobre 2017
Accueil / Activités / Morte à la fleur de l’âge : PAPIM rend hommage à Shaheeda Karrim, emportée par un cancer
020817_shaheeda

Morte à la fleur de l’âge : PAPIM rend hommage à Shaheeda Karrim, emportée par un cancer

La douleur est encore vive pour les proches de Shaheeda Karrim, née Khedarun, morte d’un cancer à l’âge de 29 ans.  Ainsi, la mort, cette rupture inévitable, laissent des plaies  qui tardent à cicatriser même 5 ans  après. D’autant que la disparue respirait la joie de vivre avant de partir pour l’au-delà.

Shaheeda est morte d’un cancer de l’intestin en 2002. L’association PAPIM, le sobriquet de Shaheeda, qui mène une lutte contre le cancer, a voulu lui rendre hommage. De parents mauriciens , Shaheeda vivait en Angleterre et travaillait comme sage femme dans un hôpital. Mère d’un fils d’un an au nom de Sami Yusuf  à sa mort, Shaheeda était une belle femme remplie de joie. Marié à Sabir Karrim, elle menait une belle vie entourée de sa famille.

Selon sa cousine Tasneem Khedarun, Shaheeda venait assez souvent rendre visite à sa famille à Maurice.  Lors de ses visites, elle se faisait un devoir de rencontrer ses proches. Des retrouvailles remplies de fous rires, de souvenirs de jeunesse et des histoires qu’elle racontait pour faire rire tout le monde. Très attachée à la famille à Maurice, Shaheeda ne manquait jamais de saluer les aînés , surtout ses oncles et tantes. Elle était adorable et sympathique.

Cancer à l’estomac

Shaheeda ne savait pas qu’elle était  atteinte d’un cancer d’estomac, car elle vaquait à ses occupations normalement. Elle ne savait pas que bientôt elle allait devoir quitter ce monde pour l’au delà. Son oncle, Ahmad Reza Khedarun, se rappelle que la famille a été ébranlée au moment où elle a appris que Shaheeda fut diagnostiquée d’un cancer à l’estomac. Shaheeda pleurait en silence car elle savait qu’elle allait mourir. La première question qu’elle a posée aux médecins était celle-ci : « Combien de temps me reste-il à vivre? ».

 «Le Tout Puissant  sait mieux. Peut être que Shaheeda est au plus haut rang de Jannat Ul Firdaus»

Chaque fois qu’elle tenait son fils dans ses bras ou elle le regardait , elle avait des larmes aux yeux et ceux présents ne pouvaient résister eux aussi  à pleurer à chaudes larmes. Âgée seulement de 29 ans, son cancer s’est répandu très vite et au bout de 3 mois elle poussa son dernier soupir. Cependant, les proches se sont promis qu’ils feraient de la mort de Shaheeda un test pour le maintien de relations et de vivre-ensemble.

Sa cousine Tasneem ne peut oublier ce matin du 27 août à 9 heures du matin après que son père a raccroché le téléphone , la voix enrouée par l’émotion, secoué par la tristesse, il annonça : « Mauvaise nouvelle, nous avons perdu PAP ». Tasneem avait senti la terre se dérober sous ses pieds, comme si rien n’existait à ce moment précis. Son esprit était pris dans un trou noir. Elle ne put esquisser aucun  geste ni dire aucun mot. Pour elle, pendant un moment le temps est resté figé.

La maman de Shaheeda, Naseem Khedarun Chandlay,  écrasée par la douleur de perdre une fille de 29 ans ne s’est jamais remise de cette tragédie. Elle décrit sa fille ainsi : “ The most beautiful person inside out. She was known as the girl with the Colgate smile. She was the pride and joy of  her parents. We thank Allah for making her our first born.The void she has left can never be filled ”.

Naseem a accepté que la mort c’est la volonté du Tout puissant . « To Allah we belong and to Him is our return. Telle est notre foi. Le Tout Puissant  sait mieux. Peut être que Shaheeda est au plus haut rang de Jannat Ul Firdaus », dit-elle.

Elle raconte que le cancer est une maladie génétique et héréditaire dans sa famille mais que Shaheeda était l’un de deux seuls cas de cancer du côté de sa famille. Après sa disparition, son fils Sami Yusuf avait déclaré que sa maman était l’étoile la plus brillante du ciel.

Tasneem fait ressortir que l’association PAPIM ne pourra  fonctionner sans les efforts de ses membres le soutien des membres de sa famille et la bénédiction du Tout Puissant. « Shaheeda en était l’âme et le souvenir douloureux de la perdre est un sentiment que nous aimerions éviter à d’autres familles », nous dit-elle.

PAPIM

020817_papimPAPIM a vu le jour en février 2016. Elle a comme objectif principal de mener une lutte contre le cancer, de sensibiliser et d’inculquer à la société le besoin d’un mode de vie plus sain pour réduire le risque du cancer. La présidente en exercice, Tasneem Khedarun indique que le risque d’être diagnostiqué d’un cancer peut être réduit simplement par un changement de mode de vie. « Notre mission est d’inculquer une culture de mode de vie sain  aux Mauriciens et en particulier  à la jeune génération. Les gens doivent réduire les mauvaises habitudes alimentaires , combattre la paresse, le manque d’exercice et une attitude trop décontractée eu égard à leur santé », dit-elle. Un boot camp gratuit est organisé du 16 juillet au 20 août 2017 au Sodnac Welness Park les dimanches. Ce camp sera dirigé par Roshan Chengelerayen et son équipe de professionnels  de la salle de sport Warriors.

Comité exécutif de PAPIM

Présidente :  Tasneem Khedarun. Membres: Hansley Ludor, Meenakshi Ramgutee, Ruksha Durgachun, Havish Ludor, Railesh Hancharaz, Ashwin Ludor, Ravy Chady.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Duval à Barkly et La Butte

Duval à Barkly et La Butte : «Une manifestation massive n’est pas écartée»

Xavier-Luc Duval s’est rendu à Résidence Barkly et à La Butte samedi. Il a rencontré …