dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / People / Mohammad Zuber Beedassee, mehendi artist : «Fusionner tendance et culture du pays»
Mohammad Zuber Beedassee

Mohammad Zuber Beedassee, mehendi artist : «Fusionner tendance et culture du pays»

Il n’y a pas que les femmes qui sont douées pour appliquer le mehendi. Zuber en est la preuve. étudiant au  Fashion and Design Institute à ébène, il nous raconte son parcours d’artiste de henné.

Des designs hors du commun, du doigté, un sens d’originalité. Bref, Zuber Beedassee, 23 ans, sait exploiter ces atouts. D’ailleurs, il a toujours été attiré par l’art. Ainsi, le jeune homme en a fait sa vocation. « Enfant, je souhaitais m’orienter vers le métier de  designer. J’ai toujours aimé la création et ce métier relève du domaine de l’art également. Je cherchais un moyen pour acheter mes matériaux pour continuer à étudier  en tant que designer. Alors je me suis lancé comme ‘henna artist’. J’ai trouvé que c’était facile et je me suis développé  dans la maîtrise du cornet,  nous confie-t-il en riant.

Quand il était à l’école, des fois Zuber appliquait quelques motifs aux mains de ses amies et celles-ci l’ont encouragé à aller de l’avant. « Mes amies, mes proches et ma mère ont été très surpris de mon talent. C’est comme ça que j’ai décidé de me lancer comme professionnel dans ce domaine. J’ai approfondi mes compétences. Mais, je continue encore d’étudier dans ce domaine», nous dit-il. Zuber nous dit que beaucoup de ses clientes ne s’attendent pas à rencontrer un homme lorsqu’elles font appel à ses services. « Ce que je souhaite faire comprendre : il n’y a pas que les femmes qui peuvent avoir des doigts de fée. J’en suis la preuve. Nous avons tous un talent caché et enfoui au fond de nous et c’est à nous de développer cette âme d’artiste », souligne-t-il.

Et cette âme d’artiste fait l’unanimité auprès de la gente féminine. « Tous mes designs sont mes propres créations. Je les cherche en étudiant les nouvelles tendances. Les femmes sont très contentes et impressionnées par mon talent. Ce qui me rend le plus heureux, c’est de voir ce sourire sur le visage de ces femmes et qu’elles repartent entièrement satisfaites », ajoute-t-il.

Tendances 2017

Toujours à la recherche de nouveauté,  Zuber suit de très près les tendances dans le monde entier. «  La tendance pour 2017, c’est vers le ‘gulf style’. Mais j’apporte ma touche personnelle en mixant  style arabe à  celui-ci.  Car il est toujours recherché par les femmes mauriciennes. Il est important de comprendre qu’il ne suffit pas de suivre la tendance mais surtout de la fusionner avec la culture de votre pays », insiste-t-il.

Enfin, pour lui. la tenue vestimentaire et la coiffure jouent un grand rôle également. « Quand vous souhaitez appliquer vous-même votre mehendi, choisissez une bonne marque de henné et de qualité pour réussir vos designs parfaitement », conclut-il.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Jameel Kurreemun

Jameel Kurreemun, importateur : «Les Mauriciens sont de plus en plus conscients de leur santé»

Dès son adolescence, Jameel Kurreemun, habitant Mont-Ida,  caressait le rêve d’avoir sa propre entreprise. Après …