vendredi , 22 novembre 2019
Accueil / People / Mohamed Hossen Lallmahamode, le 159e centenaire : l’ex- marchand de journaux a soufflé ses 100 bougies
Mohamed Hossen Lallmahamode

Mohamed Hossen Lallmahamode, le 159e centenaire : l’ex- marchand de journaux a soufflé ses 100 bougies

Connu comme Bhai Hassen, le nouveau centenaire était entouré de sa famille dont ses trois filles et son fils qui ont fait le déplacement de l’Écosse et du Pakistan pour être à ses côtés lors de la célébration.

C’est un homme comblé et qui a toutes ses facultés qui a reçu, le jeudi 12 septembre, tous les invités et a échangé quelques mots avec le ministre de la Sécurité sociale, Étienne Sinatambou. Bhai Hassen jouit d’une excellente santé malgré son âge et se déplace sans difficulté aucune dans sa cour.

C’est sa fille, Taaj, qui s’occupe de lui. Elle nous raconte que son père est une personne très lucide qui n’a rien oublié de son passé. Né à Curepipe, bhai Hassen, issu d’une fratrie de deux frères, a perdu sa mère alors qu’il n’avait que 10 ans. Dès l’âge de 5 ans c’est lui qui s’occupait de sa mère paralysée. À la mort de cette dernière, bhai Hassen avait la responsabilité de préparer le repas au charbon pour son père. Il met fin à sa scolarité à l’âge de 7 ans et commence à travailler à l’âge de 10 ans. Il a connu une enfance difficile. Il a eu le malheur de tomber de bicyclette et se fracturer la jambe alors qu’il partait travailler. Pour gagner sa vie, il nettoyait les grandes cours à Curepipe pour la somme de Rs 12 mensuellement.

Dans l’armée à 27 ans

À l’âge de 27 ans, il s’enrôle dans l’armée britannique et quitte le pays. En Egypte il a pu visiter les Pyramides. De retour à Maurice, il a rencontré un dénommé Satar qui l’a initié à la charpenterie et la maçonnerie. Le 15 décembre 1953 il a épousé Kareema. Le couple a vécu dans une seule chambre à la rue Magon. De cette union sont nés 4 filles et 1 fils. Bhai Hassen a grandi ses enfants dans le respect et leur a inculqué les valeurs de l’islam. Il ne manquait jamais de leur rappeler leurs devoirs religieux. En 1990, son épouse est décédée après une brève maladie.

Bhai Hassen s’est déjà fait un nom comme marchand de journaux devant l’hôtel Ambassador dans la capitale. Ses clients étaient des hommes d’affaires ,des politiciens, avocats, avoués, notaires et des habitants de la capitale. On raconte qu’il était une encyclopédie ambulante. Il connaissait par cœur toutes les nouvelles.

La fille de Bhai Hassen nous raconte qu’il se réveille tous les matins à 5h30 pour prendre la direction de la salle de bains avant de déguster une tasse de thé et des céréales. Toute la journée il demeure sous la surveillance d’une personne et reste assis dans la cour jetant un regard dans la rue, Bhai Hassen a gardé l’habitude de griller une cigarette tous les jours et parfois seul il se déplace jusqu’à la tabagie pour acheter sa cigarette. Il aime raconter son enfance et ne rate pas une miette de ses aventures alors qu’il était encore gamin.

Taaj nous raconte que son père ne fait pas le difficile en ce qui concerne son alimentation. Il aime le bouillon accompagné de poulet frit.

Bénédiction d’Allah

Le jour de son anniversaire il s’est réveillé comme à l’accoutumée et a revêtu un costume car il savait qu’il allait recevoir des personnalités. « Mo papa fine assise lors chaise et li fine faire deux rakaat nafil pou li remercié Allah», nous dit Taaj. Quand on lui demande le secret de son longévité il répond : «Allah fine donne moi So bénédiction». Bhai Hassen n’a des yeux que pour ses 16 petits-enfants et 11 arrière-petits-enfants. Il les adore tous et connaît bien leurs noms.

C’est avec joie qu’il a coupé le gâteau sous le regard amusé des invités et du ministre Sinatambou. Il a reçu une médaille, un certificat et un chèque du ministère de la Sécurité sociale. Les trois députés de la circonscription, Roubina Jadoo-Jaunbocus, Reza Uteem et Osman Mahomed étaient présents.

Faisons ressortir que l’île Maurice compte à ce jour 159 centenaires, soit 134 femmes et 25 hommes.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Fadilah Mooraby

Fadilah Mooraby lance son second livre à Londres : les Anglaises de plus en plus attirées par la cuisine mauricienne

La célèbre chef cuisinière, Fadilah Mooraby, ne finit pas de faire parler d’elle. Le samedi …