dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Interview / Le ministre Mahen Seeruttun : « Je conseille aux acheteurs d’exiger le certificat de santé de l’animal »
seeruttun

Le ministre Mahen Seeruttun : « Je conseille aux acheteurs d’exiger le certificat de santé de l’animal »

À trois semaines de la fête Eid-ul-Adha, le ministre Mahen Seeruttun donne l’assurance que tout est mis en oeuvre pour que le Qurbani se passe dans les meilleures conditions.

  • Quelle est la situation à Maurice et à Rodrigues ?

– À jeudi soir, le nombre de bêtes abattues à Maurice s’élève à 681 contre 2216 à Rodrigues. L’exercice se poursuit. Nous procédons désormais à un abattage sélectif, ciblant les bêtes qui sont les plus mal en point et qui ne peuvent être sauvées.

  • Qu’en est-il du programme de vaccination ?

– 20 000 doses de vaccins en provenance d’Afrique du sud arrivent à Maurice demain (ndlr.dimanche) Le programme de vaccination débutera aussitôt à partir de ce lundi 22 août et s’étalera sur 30 mois. On s’attend ainsi à ce que le nombre de bêtes abattus diminuera dans les jours à venir. À travers ce vaccin, nous allons essayer de sauver le maximum d’animaux qui ont été en contact avec ceux infectés. Cependant, le vaccin est aussi efficace sur les animaux qui ont été infectés car les anticorps peuvent combattre le virus. D’ailleurs, certains des animaux adultes infectés peuvent guérir du virus, contrairement aux plus jeunes.

  • Y a-t-il un risque que le virus se répande à d’autres régions ?

– Pour que le virus ne se répande pas il faut limiter au maximum les mouvements entre les fermes déjà infectées et celles qui ne l’ont pas encore été car le virus se transmet par contact entre les animaux mais aussi à travers les mouvements entre les différentes fermes. Il faut donc veiller à ce que toutes les mesures que nous prenons soient respectées à la lettre pour espérer contenir le virus uniquement dans la zone infectée.

  • Des suggestions ont été faites pour que l’abattage des animaux se fasse à la Mauritius Meat Authority. La MMA est-elle prête à répondre à une éventuelle grande demande ?

– Tout à fait. Néanmoins, cette suggestion s’adresse uniquement aux habitants des régions les plus touchées pour éviter justement la propagation du virus. Il sera impossible pour la MMA de procéder à l’abattage des animaux de tous les fidèles musulmans à travers l’île. Pour la région de Vallée-des-Prêtres, il y a eu des discussions pour voir dans quelle mesure nous pouvons limiter l’abattage des animaux à domicile. J’ai cru comprendre que certaines personnes de cette région ne souhaitent pas entreprendre l’abattage à la MMA. Une deuxième rencontre est prévue avec les représentants de la Jummah Mosque et d’autres mosquées jeudi. Nous prendrons en considération toutes les propositions qui ne mettront pas en danger notre cheptel local et nous allons ensuite communiquer les décisions prises. Tout sera mis en oeuvre pour que la fête Eid-ul-Adha se déroule dans les meilleures conditions.

  • L’appréhension est grandissante parmi les fidèles musulmans qui achèteront un animal pour le Qurbani. Comment être sûr qu’un animal n’est pas malade ?

– Tous les éleveurs devront se munir d’un certificat de bonne santé pour chaque animal. Pour cela, ils doivent prendre contact auprès du service vétérinaire du ministère qui leur donnera, après examen, le certificat. C’est une pratique déjà établie. L’acheteur aura ainsi l’assurance que l’animal qu’il a acheté est en bonne santé. Je conseille aux acheteurs d’exiger le certificat de santé de l’animal délivré par mon ministère.

  • Où en est-on avec le paiement des compensations aux éleveurs locaux ?

– Avant de procéder au paiement, il faut d’abord répertorier tous les abattages effectués par éleveur et par ferme ainsi que le type d’animal abattu selon les catégories annoncées. Ce n’est qu’à partir de là que nous allons pouvoir effectuer les paiements. Avec l’exercice de vaccination qui débute lundi, nos techniciens seront moins sollicités et pourront ainsi procéder au paiement à partir de la semaine prochaine.

R.K

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Fazlai Shermohamedkhan

Fazlai Shermohamedkhan : «J’ai démissionné de la WMA par solidarité avec les mosquées»

Conseiller municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill en 2015 et jusqu’à tout récemment ‘Welfare Officer’ à la Wastewater …