mardi , 22 août 2017
Accueil / Actualités / ‘Medical Check-up’ à la mosquée Umarain
Les médecins et les bénévoles de la mosquée Umarain et de la SJFM
Les médecins et les bénévoles de la mosquée Umarain et de la SJFM

‘Medical Check-up’ à la mosquée Umarain

« Pendant le Ramadan, beaucoup de personnes ont tendance à négliger leur santé et délaisser leurs médicaments. C’est une mauvaise habitude ». C’est un peu à partir de ce constat que le docteur Adnaan Jambocus a voulu tenter l’expérience de faire un check up médical gratuit à la mosquée Umarain, à Beau Vallon, Mahebourg, dimanche dernier.

« En collaboration avec la direction de la mosquée et la Société Jeunesse et Fraternité Musulmane de Mahebourg (SJFM) nous avons voulu organiser quelque chose qui puisse bénéficier à la communauté sur le plan médical, en conseillant aux plus vieux  autant que possible. Mais c’était aussi un moyen de détecter de nouvelles maladies chez certains patients. Eu égard à la propagation du virus AH1N1, on voulait aussi dispenser des soins et rassurer ces personnes en cette période de jeûne. Si notre action a fait une petite différence pour eux, alors nous en sommes heureux et nous considérons alors que la mission est accomplie ,» poursuit le médecin généraliste, qui office à l’hôpital Jawarhalal Nehru de Rose Belle.

Près de 150 personnes (hommes et femmes) ont  eu droit à des consultations  dimanche dernier à la mosquée Umarain de Beau Vallon, de 13h à 16h, par un corps médical chevronné , dont les généralistes Shaima Jaunbaccus, Yousouf Keenoo, Seedick Dookhee et Adnaan Jambocus, et des spécialistes Yaasir Oozeer (diabétologue et endocrinologue) et Umar Somauroo (cardiologue et généraliste).

Pour Yaasir Oozeer, fils d’un des fondateurs de la Société Islamique de Maurice (SIM) c’était un peu une découverte : « Je pensais qu’on n’aurait pas beaucoup de monde qui voudrait venir pendant le Ramadan, mais les gens sont venus et on a ainsi pu obtenir un bon feedback pour savoir : comment ils se comportent pendant cette période de jeûne, quelles sont leur habitudes alimentaires, est-ce qu’ils prennent leurs médicaments ? Grâce à Allah (swt) nous fine achieve nous mission et mo espéré zotte fine satisfait », dit-il.

Les médecins, du Health Medical Check up ont pu compter sur une équipe médicale motivée: le nursing supervisor Zeid Mamoojee, le charge nurse Sajid Maudarbocus, son épouse Sumayya Maudarbocus (diabetic foodcare nurse) ainsi que Siddick Madeena, Lalta, les frères Ramjany, Tayab Joundun, Jooneed Jaunbocus (para-médical), Nabiha Dhookee et Imrane Jeewooth (retraité qui a  travaillé en Angleterre), le pharmacien Muniir Mamoojee, 31 ans, qui a fait ses études à Port Elizabeth en Afrique du sud, qui a collecté les médicaments  offerts gratuitement aux patients en fin de consultation.

Pour le président de la SJFM, Osman Jambocus, le bilan est très positif : « C’est une grande satisfaction et une fierté d’avoir réalisé ce bilan de santé pour les personnes âgées dans un laps de temps très court. Je pense que la communauté musulmane a bien apprécié. Les gens nous ont dit qu’ils feront des duahs qu’Allah nous donne du courage pour faire plus encore. J’en profite pour remercier tous ceux qui nous ont aidés dans ce projet avec le soutien incroyable des médecins et du personnel hospitalier qui ont offert gratuitement leurs compétences et aussi les sponsors qui nous ont offerts généreusement des médicaments. C’était réconfortant  de voir ces jeunes médecins, dont plusieurs ont suivi des formations  islamiques, qui s’impliquent aujourd’hui dans le travail social pour aider les plus vulnérables ».

Enfin, rappelons que la masjid Umarain existe depuis 7 ans et organise différentes activités pour nos frères et sœurs de la région,  alors que la Société Jeunesse et Fraternité Musulmane de Mahebourg  prévoit des activités au « Home » de Camp Diable et Yateem Khana de Port Louis.

Après ce bilan médical, tout le monde s’est retrouvé écoutant  une causerie après la swalaat Assr par le frère Zubeid Kurmally, avant de partager l’iftar et un dîner dans la fraternité et la bonne humeur. « Notre cardiologue ici présent vient de nous donner le  feu vert pour manger le briani » a  plaisanté Osman Jambocus.

Anooar Khan Juhoor, 90 ans (à g.) : « Allah donne zote couraz pour faire bane travail coume ca, dans nous lepok pas ti enan sa. »
Anooar Khan Juhoor, 90 ans (à g.) : « Allah donne zote couraz pour faire bane travail coume ca, dans nous lepok pas ti enan sa. »

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

210817_hadj2017

Grosse affluence pour le départ des hadjees

Une grosse foule s’est déplacée jeudi à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam pour le départ du …